Dimanche 27 mai 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'apprentissage du suédois à l'école : un jeu d'enfant pas si évident

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 29/11/2017 à 05:00 | Mis à jour le 29/11/2017 à 10:05
Photo : @ tous droits réservés
apprentissage-suedois-enfant-ecole

Le Lycée Français Saint Louis (LFSL) a pour obligation légale de proposer “un enseignement du suédois et de la culture suédoise suffisant pour un enfant de passage en Suède”. Ces dernières années, celui-ci a été en évolution constante pour les enfants non suédophones. Rebecca Lamberger, coordinatrice de l’enseignement suédois au LFSL depuis 2014 nous en explique les grandes lignes depuis sa mise en place.

 

alphabet-suedois

 

Les mutations de l’enseignement suédois au LFSL

La mission de Rebecca consiste à améliorer de façon continue le système d’apprentissage du suédois avec la collaboration du Proviseur du lycée, M. Laurent Cantuel et M. Renault, le directeur de l'élémentaire. Pour cela, elle doit prendre en compte les exigences de l’AEFE (Agence pour l'Education Française à l'Étranger), dont les écoles doivent proposer depuis 2014 24 heures de programme français et 2 heures d’apprentissage de la langue d’accueil, et les changements structurels du LFSL, comme la disparition de la maternelle française au profit de la förskola (jardins d’enfant suédois) en 2014.

 

Les cours obligatoires et facultatifs depuis août 2017

En élémentaire et au collège (cycle 2, du CP au CE2 et cycle 3 et 4, du CM1 à la 3ème), tous les élèves, qu’ils soient inscrits ou non dans la section suédoise, suivent obligatoirement un enseignement du suédois de 2 heures par semaine. Le suédois est facultatif au lycée, même s'il est fortement conseillé, et l'élève qui souhaite étudier le suédois doit s'inscrire dans la section suédoise.

 

apprentissage-langue
Crédit photo : @tous droits réservés

 

L’enseignement du suédois inspiré des programmes suédois au cycle 2 (du CP au CE2)

En élémentaire, les élèves suivent dans leur classe un programme local d’enseignement du suédois, inspiré des programmes pour les classes 1-3 du système suédois.

De plus, devant les contraintes imposées par l’AEFE, le LFSL a également mis en place la DNL, Discipline Non Linguistique, qui permet aux jeunes élèves de suivre un enseignement du programme français (maths histoire…),  dans une langue étrangère.

 

La section suédoise au cycle 3 et 4 (du CM1 à la 3ème)

Pour ces classes, plus à même de supporter une amplitude horaire quotidienne plus importante, la section suédoise propose de 1 à 2 heures supplémentaires facultatives d'enseignement du suédois et en suédois, en dehors du temps scolaire (9h/15h). La demande actuelle est trop grande pour que tous les élèves puissent bénéficier du créneau de 8 à 9h. Un second créneau est donc proposé après les cours, de 15h à 16h, et actuellement, le lycée étudie la capacité de ses ressources matérielles, humaines et financières pour accéder à la demande des parents de CE2 sollicitant des heures supplémentaires de suédois et d’anglais pour leurs enfants.

 

Niveaux et compétences au sein des classes

Contrairement aux années précédentes où les enfants étaient répartis en SLE, suédois langue étrangère et SLM. suédois langue maternelle, c’est le niveau linguistique de l’enfant qui est désormais pris en compte.

dels-niveau-langue

Au départ, les débutants sont placés dans un groupe à part où ils apprennent le suédois à leur propre niveau. Ensuite, les élèves sont répartis en 3 à 4 groupes de compétences par classe à partir du CM1. Les élèves sont désormais évalués selon la norme européenne du CECRL, Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues ou en suédois, Gemensam Europeisk Referensram för Språk (GERS), soit en niveau A1, A2, B1, B2, C1, C2. Grâce cette nouvelle échelle, un élève progressant rapidement peut passer à un niveau supérieur en cours d’année. Il faut compter, en principe, six mois à un an pour qu’un élève débutant en immersion linguistique acquiert le niveau A1. Si par exemple, les élèves doivent travailler sur un texte avec des questions, l’élève en A1 va utiliser le dictionnaire mais il travaillera sur le même texte que l’élève en C2. C’est seulement à partir du lycée qu’il y a un parcours spécifique avec évaluations. Ainsi, les enfants, quel que soit leurs langues maternelles, peuvent avoir accès au niveau B2 à C2 qui les préparent au Gymnasieexamen (équivalent du Bac) à partir de la seconde.

 

apprentissage-ecole-enfants
Crédit photo : @tous droits réservés

 

Différences culturelles de l’enseignement suédois

Rebecca possède la double nationalité franco-suédoise. Elle a fait sa maternelle en France puis elle a intégré le système scolaire suédois. Cependant, elle reconnait qu’il lui a fallu quelque temps pour comprendre les subtilités interculturelles qui interfèrent dans l’enseignement du suédois au LFSL. C’est pourquoi, en interne, afin d’atténuer ces différences pédagogiques interculturelles pour le corps enseignant, les nouveaux professeurs se rencontrent régulièrement entre professeurs français et professeurs suédois pour échanger sur les méthodes pédagogiques propres à chacun.

 

Enseigner la langue et la culture suédoises

Les attentes des parents francophones peuvent diverger de celles des professeurs de suédois. Selon Rebecca, “Franciser les cours de suédois tout en gardant la pédagogie suédoise, c’est là toute la difficulté !” En effet, la culture suédoise occupe une réelle place dans la pédagogie relative à l’apprentissage du suédois. Rebecca a pu constater qu’en France, il est usuel de répéter les choses pour les assimiler alors qu’en Suède les élèves travaillent plus en autonomie et que l’oral a une place beaucoup plus importante que l’écrit. Autre exemple, afin d’éviter tout impact avec l’apprentissage du Français, les élèves débutants de CP et CE1 utilisent des supports non écrits comme des livres imagés ou des films. Ils n’ont ni lecture ni écriture en suédois, l’objectif étant de développer la compréhension et la production orale. Il faut attendre le début du cycle 3, c’est-à-dire le CE2, pour que les élèves travaillent la lecture & l’écriture suédoise. Enfin, jusqu’au collège, les instituteurs n’ont pas le droit de donner des notes suédoises (betygsrätt). Ces petites nuances peuvent dérouter autant les élèves que les parents lorsque ceux-ci sont habitués aux méthodes françaises et donner l’impression d’un manque de rigueur de la part des professeurs dans leur enseignement.

 

ecole-apprentissage-enfant
Crédit photo : @tous droits réservés

 

En partenariat avec les parents

En Suède, il y a un véritable partenariat entre les professeurs de suédois et les parents. Rebecca précise qu’il appartient à chaque parent de regarder régulièrement les cahiers de suédois avec l’enfant pour développer sur les notions acquises durant la semaine. Elle conseille également de les mettre en “immersion totale” en regardant la télévision en suédois comme Barnkanalen ou en cette période de l'année Julkalender, avec les sous-titres en suédois (chercher l'icone undertexter, "på"), en ayant des activités périscolaires suédoises, ou encore en lisant des journaux, des magazines ou des livres en suédois.

Enfin si un doute subsiste sur le niveau de suédois d’un enfant, il est possible de solliciter, auprès de son professeur de suédois une mise au point  afin de vérifier s’il peut passer à un niveau supérieur.

Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à ouvrir le dialogue avec le professeur de suédois. C’est ce partenariat qui permettra à l’enfant de progresser plus aisément dans ce contexte franco suédois.

 

Informations pratiques :

Présentation de l’enseignement du suédois au sein LFSL par Rebecca Lamberger

 

 

Nadège LEMIRE, 30 Novembre 2017

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Communauté

EDUCATION

Étudiez avec nous ! Stockholm, ville cosmopolite ouverte sur le monde

Pour obtenir un master de première classe, pour étudier en présence de prix Nobel, pour se faire des amis et construire un réseau mais aussi pour trouver un équilibre unique entre ville et campagne...

Vivre à Stockholm

DIPLOMATIE

Un manuel pour faire face aux situations de crises ou de guerre

On vous en parlait déjà dans nos colonnes le 17 janvier dernier, c'est maintenant une réalité : l’Agence suédoise de la sécurité civile MSB (Myndigheten För Samhällsskydd och Beredskap) compte envoyer