Vendredi 15 octobre 2021
TEST: 2289

PÅ SVENSKA - L’expression du mois de novembre

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 23/11/2017 à 09:01 | Mis à jour le 23/11/2017 à 10:49
Photo : @tous droits réservés
neige-hiver-expression-mois-snöskottning

Tous les mois, lepetitjournal.com/stockholm décrypte pour vous une expression suédoise pas piquée des hannetons ! 

Ce mois-ci, nous vous dévoilons avec humour ce qu'est le snöskottning.

 

Youpi chouette ! Nouveaux arrivants comme vieux habitués, ces quelques flocons tombés avant-hier nous ont mis le coeur en fête puisqu’ils annoncent enfin l’hiver, le vrai.

A nous les grands espaces enneigés de blancheur immaculée ! A nous, les balades à ski et les après-midi luge ! A nous les joies de l’hiver !… Oui enfin, surtout à nous les coups de pelle pour déblayer la neige devant la porte, dans l’escalier commun, devant le parking, sous la voiture... Ce qui nous permet d’introduire une des activités incontournables de l’hiver à laquelle vous n’aviez certainement pas réellement songé, et qui est l’expression du mois : le snöskottning, le déblaiement (skottning) de la neige (snö).

 

Hiver es-tu là ?

C’est vrai que, jusqu’ici, mis à part l’obscurité grandissante, rien ne laissait deviner que la quatrième saison de l’année arrivait inexorablement. On se baladait encore avec un vague manteau, loin de la doudoune triple épaisseur Goretex, on pouvait oublier son bonnet sans mourir instantanément de froid, on ne patinait pas encore ni sur les lacs ni sur les trottoirs, on avait la sensation diffuse d’avoir prolongé l’automne sans grand risque d’engelures mais sans grande joie non plus, le mois de novembre ne rayonnant pas spécialement par sa luminosité flamboyante...

 

maison-suede-neige

 

Alors on est d’accord, on aime la neige. Mais jusqu’à un certain point, ou plutôt une certaine hauteur. Car soyons réalistes, tout le monde a encore en tête l’hiver dernier où la neige avait frappé fort début novembre avec ses 40 cm de poudreuse blanche en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Bus en crabe sur la chaussée, camions bloqués sur l’autoroute, piétons titubants, ce fut la panique, et surtout une journée off pour les trois quarts des Suédois. Youpi chouette, oui enfin quand même, c’était un peu le bazar.

 

De l’importance d’être prévoyant

Passé le premier effroi, il s’est avéré que personne n’était prêt, tout simplement, à recevoir autant de neige sur le bout du nez en si peu de temps. On se l’est tenu pour dit, et on ne s’est pas fait avoir deux fois, la preuve : pour la première neige de la saison 2017-2018, nous avions tous déjà les pneus cloutés sur la voiture, les pneus crantés sur le vélo et les crampons élastiques sur les chaussures (alors là, ce n’est pas l’expression du jour, mais on vous la donne quand même car on n’est pas chien : ça s’appelle des halkskydd (protection contre le verglas) et ce n’est pas réservé qu’aux plus de 75 ans, surtout quand on a le sens de l’équilibre d’un Bambi).

 

protection-neige-verglas-glissade

 

Hiver = crise de nerfs ?

Malgré tout, on s’est fait une petite frayeur ce mardi matin à la vue de ces gros flocons dodus comme des chamallows, et la peur de ne plus pouvoir retrouver sa voiture ensevelie sous un tas de neige a pris le pas sur la joie enfantine de croquer lesdits flocons (surtout que c’est une blague, ce n’est pas des chamallows, c’est beaucoup moins bon et ça fait mal au ventre, on nous l’a toujours dit étant enfant).

Et puis pointe peu à peu l’angoisse devant le calendrier. Première neige au 20 novembre ? L’année dernière encore, il neigeait toujours le 25 avril, oui, oui vous comptez juste, ça fait au bas mot 5 mois de neige, presque une demie année passé avec un bonnet sur les yeux qui gratte et des bottes de Pocahontas. A ce rythme-là, rien d’étonnant que la neige devienne l’ennemi numéro 1, occasionnant quelques crises de nerf et de larmes gelées et quelques sévères “je-ne-sortirai-pas-de-chez-moi-c’est-la-faute-à-la-neige”, ces phénomènes permettant de passer une petite journée pépère devant un écran avec un bon film VOD rien qu’en français sans sous-titres écrits en tout petit, et un chocolat chaud, et des chamallows - on n’est pas rancuniers -, sans trop avoir mauvaise conscience/réputation.

 

tondeuse-neige

 

Vocabulaire hivernal

Tout ca pour vous parler de l’expression du jour. Qui dit neige, dit aussi quelques mots bien utiles à connaître en suédois, dont le fameux snöskottning, expression qui a même droit à sa page Wikipedia. Puisqu’on vous le dit.

Vous y apprendrez pêle-mêle que pelleter la neige est un problème chez les personnes âgées puisqu’il favoriserait le risque d’infarctus ; qu’on peut saler le sol avant la première chute pour éviter à la neige de geler ou de se tasser, ce qui facilite le déblaiement ; qu’on pellette - mot à prononcer à voix haute, vous verrez c’est très drôle - la neige avec une petite pelle, snöskyffel, ou une grosse pelle, snösläde, mais qu’on peut aussi utiliser une snöslunga, sorte de tondeuse à neige, ou encore une pelle à roue, hjuldriven skyffel.

Enfin, si l’on pellette la neige avec le verbe skotta, on peut aussi skyffla ou skovla la neige, puisque tous trois sont des synonymes.

Allez, ce n’est pas le tout, mais si vous voulez sortir de chez vous, il est temps de saisir le manche de votre pelle et de vous mettre au boulot !

 

 

Anne Donguy, 23 novembre 2017

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne