Mercredi 18 juillet 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comprendre et voir les aurores boréales

Par Killian Moreau | Publié le 09/04/2018 à 07:00 | Mis à jour le 11/04/2018 à 12:51
Photo : Jerome Chea Ming Kai - Savukoski Marshland
Aurores Boréales Suède

Les pays scandinaves sont proches des pôles, l’occasion rêvée pour les chasseurs d’aurores en herbe que nous sommes, d'en profiter. Dans cet article, on se penche sur le phénomène des aurores boréales et sur les différentes choses à savoir pour maximiser ses chances d’en observer.

Une aurore boréale, qu’est-ce que c’est ? 

C’est à l’échelle du système solaire qu’il faut se placer pour expliquer le phénomène des aurores boréales. Le Soleil regorge d’énergie et expulse des particules chargées (protons, électrons, ions) via le vent solaire. Lorsque ces particules s’approchent de la Terre nous en sommes majoritairement protégés par son champ magnétique. Allant d’un pôle à l’autre, il forme des arcs de cercle plus ou moins déformés autour de la Terre. Les parties les plus fines de ce champ magnétique se situent aux pôles. Comme illustré sur le schéma, certaines particules parviennent à atteindre les pôles et entrent en contact avec l’atmosphère. Ce sont les réactions chimiques entre les particules chargées des vents solaires et les atomes de l’atmosphère qui provoquent les aurores boréales.

Schéma explicatif des aurores boréales
Schéma explicatif des aurores boréales - Tous droits réservés

Les couleurs des aurores boréales 

Les différentes couleurs observables s’expliquent en fonction de la distance à laquelle se produit la réaction ainsi que de l’atome impliqué :
Vert - Oxygène : jusqu’à 240 km d’altitude
Rouge - Oxygène : au-dessus de 240 km d’altitude
Bleue - Nitrogène : jusqu’à 95 km d’altitude
Violet - Nitrogène : au-dessus de 95km d’altitude
La couleur la plus observée est le vert. Il est possible de voir des variations dans ces couleurs mais notre œil peut mal les percevoir dû à la faible intensité lumineuse nocturne. 

Comment augmenter ses chances d’en apercevoir ? L’indice KP 

L’indice KP est le principal outil à connaitre pour surveiller les aurores sans bouger de son canapé. Il est consultable sur des sites ou applications comme par exemple Aurora Forecast (http://www.aurora-service.eu/aurora-forecast/). En fonction du numéro de l’indice à une heure donnée (20min d’approximation) et grâce à cette carte vous saurez les chances que vous avez de voir des aurores boréales en fonction de votre latitude :

Aurores Boréales Suède
Aurora forecast (http://www.aurora-service.eu/aurora-forecast/)

Un indice supérieur à 5 signifie que les aurores sont visibles à Stockholm. Cet outil de mesure n’est cependant pas exact et il faut surtout s’armer de patience et ne pas trop compter sur une longue nuit de sommeil pour les voir. 

Crédit : Jerome Chea Ming Kai - 04 décembre 2017 - Lappis Stockholm
Photo : Jerome Chea Ming Kai - 04 décembre 2017 - Lappis Stockholm

Pollution lumineuse et météo

Pour voir les aurores distinctement, il faut un ciel dégagé et exempt de nuages (qui sont situés à plus basse altitude que les aurores). Il est également nécessaire de fuir la ville, la pollution lumineuse engendrée par les infrastructures urbaines est parfois si dense que l’on ne voit plus les étoiles. C’est la même chose en ce qui concerne les aurores. La pleine lune peut parfois poser un problème mais d’expérience ça vaut le coup de tenter si tous les autres facteurs sont réunis. 

Regardez au Nord 

Savoir où regarder sur cette grande toile sombre n’est pas toujours évident. Comme nous sommes en Suède notre conseil est de se placer sur la berge Sud d’une étendue d’eau. Ce n’est pas très difficile à trouver et ça a l’avantage de dégager l’horizon au Nord. La patience sera ensuite un atout. Si vous êtes au-delà du cercle polaire il arrive que les aurores soient si intenses que chercher le Nord n’a pas d’importance, mais dans les latitudes plus basses prenez le temps de le faire.

Killian Moreau - 26 février 2018 – Narvik, Norvège - D7000 - 17-70mm f/2.8-4 5 : f/5.6 ; 5s – 02am
Photo : Killian Moreau - 26 février 2018 – Narvik, Norvège - D7000 - 17-70mm f/2.8-4 5 : f/5.6 ; 5s – 02am 

Un appareil photo 

Un appareil photo réglable en mode manuel peut s’avérer très utile. Effectivement exposer votre capteur numérique pendant une longue période (plusieurs secondes) aux lumières de la nuit va parfois vous révéler des choses que vous ne voyez pas à l’œil nu. Même si votre photo est floue, cela peut vous aider à repérer dans le ciel ce qui se dessine comme une aurore boréale, jusqu’alors invisible. Si vous disposez d’un support pour votre matériel photo alors n’hésitez pas à effectuer plusieurs poses longues.

Killian Moreau - 24 février 2018 – Narvik, Norvège - D7000 - 17-70mm f/2.8-4 5 : f/5 ; 5s – 00h
Photo : Killian Moreau - 24 février 2018 – Narvik, Norvège - D7000 - 17-70mm f/2.8-4 5 : f/5 ; 5s – 00h

 

Il est encore temps de les observer pendant les vacances d’Avril sinon patientez jusqu’à l’hivers prochain en peaufinant vos connaissances à leur sujet ! N’hésitez pas à partager avec nous l’endroit où vous en avez vues et pourquoi pas quelques photos ! 

Références : 
https://science.howstuffworks.com/nature/climate-weather/atmospheric/question471.htm 
https://www.thoughtco.com/aurora-borealis-or-northern-lights-1435297 
http://www.aurora-service.eu/aurora-forecast/  

Killian Moreau, 9 avril 2018

Nous vous recommandons

Killian Moreau Stockholm

Killian Moreau

Etudiant Erasmus en géographie, je suis passionné d'images et de photographie. Je découvre la Suède au sein de l'équipe du Petit Journal Stockholm.
1 CommentairesRéagir
Commentaire avatar

atlas mer 11/04/2018 - 18:50

salut.vraiment c est extraordinaires cette photos

Répondre

Communauté

EDUCATION

Et si demain, j'enseignais en Suède ?

De nombreuses familles françaises sont expatriées à l'étranger. Or, qui dit familles dit aussi enfants... Mais comment les professeurs dans les écoles françaises à l'étranger vivent leur expat...

Sur le même sujet