Dimanche 16 décembre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Affaire Sergueï Skripal : Moscou accuse sans détour la Suède !

Par Louisa Karmoudi | Publié le 21/03/2018 à 07:00 | Mis à jour le 12/04/2018 à 19:44
Photo : Sergueï Skripal en 2006. Photo : Reuters
Sergueï Skripal en 2006. Photo : Reuters

La Russie accuse la Suède d’être à l’origine de la fabrication d’un agent neurotoxique, le Novitchok, une substance qui aurait causé l'empoisonnement d'un ancien colonel du service de renseignements russe et sa fille le 4 mars 2018. La ministre des Affaires étrangères, Margot Wallström, a convoqué mardi l’ambassadeur de Russie pour clarifier la situation et répondre aux accusations qualifiées "d’inacceptables et infondées" par le gouvernement. 

L’Affaire Sergueï Skripal, un tournant diplomatique 

Sergueï Skripal, un ancien colonel du service de renseignements russe a été retrouvé inconscient avec sa fille dans la ville de Salisbury le 4 mars. Très vite, l’hypothèse d’un empoisonnement par un agent neurotoxique, le Novitchok s'est confirmé. Venu se réfugier en Angleterre en 2010, l’ex agent double avait été recruté par les services de renseignements britanniques et avait révélé l’identité de plusieurs agents russes, en 1995, contre une somme de 78 000 euros (Source : le Monde international). 
Poursuivi et menacé par la Russie, il parvient à s’installer au Royaume-Uni avec sa fille. Leur empoisonnement a fait trembler l’Europe et les tensions diplomatiques entre Londres et la Russie n’ont fait que s’aggraver. Le gouvernement britannique accuse la Russie d’avoir empoisonné cet ancien espion russe, alors condamné pour "haute trahison" en 2006 dans son pays d’origine. Le Kremlin réfute cette imputation, qu’il déclare sans fondement, et exige des preuves. 


Le Novitchok, le poison à l’origine de la tourmente 

Le 12 mars, la police britannique parvient à identifier le poison. L’ancien double agent et sa fille sont actuellement hospitalisés en soins intensifs. Il s’agit du Novitchok, une substance particulièrement mortelle, provoquant la mort par étouffement, développée par les chercheurs de l’URSS dans les années 1970-1980.

La Suède se retrouve sur la liste des accusés fournie par la Russie 

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères russes, Maria Zakhariva a déclaré samedi : "La source la plus probable de cette attaque chimique correspond aux pays qui, depuis la fin des années 1990 - et qui le font encore - ont mené des recherches intenses sur les substances provenant du programme "Novitchok". Ces pays sont la Grande-Bretagne, la Slovaquie, la République Tchèque et la Suède. La question devrait également être soulevée pour les États-Unis". 
Plusieurs pays ont d’ores et déjà démenti ces accusations notamment la Slovaquie et la République Tchèque.

 

Margot Wallström
La ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Willström. Photo : TT

La ministre des Affaires étrangères convoque l’ambassadeur russe


Le gouvernement suédois a vite répliqué et la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallström, a convoqué l’ambassadeur russe pour que celui-ci apporte des réponses à ses accusations. Elle écrit dans un tweet : "Je rejette vivement les allégations inacceptables et infondées émises par la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères russe affirmant que le gaz innervant utilisé à Salisbury puisse provenir de Suède. La Russie devrait plutôt répondre aux questions de la Grande-Bretagne".

 
Une affaire à suivre ! 

Informations complémentaires : 
Pour un suivi de l’affaire : http://www.lemonde.fr/international/article/2018/03/19/que-sait-on-sur-l-empoisonnement-de-serguei-skripal-l-ex-agent-double-russe-au-royaume-uni_5273209_3210.html

https://www.thelocal.se/20180319/sweden-calls-on-russia-to-answer-uk-questions-sergei-skripal

https://www.thelocal.se/20180319/sweden-summons-russian-ambassador-over-unacceptable-spy-poison-claim

https://www.challenges.fr/monde/skripal-la-suede-convoque-l-ambassadeur-de-russie_574876

Louisa Karmoudi, 21 mars 2018  
 

Louisa Karmoudi Suède

Louisa Karmoudi

Etudiante à Science Po Rennes en master JRE et passionnée par l'actualité internationale, la politique et la culture. Militante féministe et animaliste à ses heures perdues.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AGENDA DU WEEK-END

Que faire ce week-end à Stockholm ? 14 au 16 décembre 2018

Alors que la saison de Noël bat désormais son plein, retrouvez notre sélection d’évènements originaux pour ce week-end ! Marché de Noël, festivals de films, marche pour le climat ou encore...

Communauté

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

Prix Nobel- Une semaine spéciale pour les élèves du Lycée Français

Jeudi 6 décembre 9h15 - Les élèves de l’élémentaire sont tous rassemblés au sein de la Aula, la grande salle du Lycée Français de Stockholm. C’est l’heure de la cérémonie de remise des prix Nobel...

Sur le même sujet