Dimanche 25 août 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SÉMINAIRE CCFS – Comment travailler avec les Français ?

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 28/02/2016 à 21:54 | Mis à jour le 19/05/2016 à 13:32

 

Jeudi 25 février dernier, une cinquantaine de personnes invitées par la Chambre de Commerce France Suède ont assisté à un séminaire d'affaires en suédois dont le thème était la communication internationale et interculturelle au sein de l'entreprise. Compte-rendu. 

Après une brève introduction et un accueil chaleureux, Victor Millien, manager de la CCFS, présente Erika Charbonnel et Annika Berge de BBI (Better Business International), les conférencières de ce séminaire. La majeure partie de leur intervention portera sur la nécessité de la compétence culturelle au sein de l'entreprise suédoise employant des Français ou travaillant en partenariat avec eux.

Des différences structurelles et un décalage culturel

Le management à la française a des spécificités qui s'expliquent par son histoire, sa culture et ses traditions. De même, il est important de connaître l'histoire de la Suède pour comprendre son modèle et sa politique d'entreprise. En Suède, l'entreprise jouit le plus souvent d'un management démocratique, sans hiérarchie apparente où la communication professionnelle circule de manière informelle grâce à l'espace de travail ouvert. L'organisation y est horizontale et l'autorité dans le groupe se présente comme le concentré des compétences de celui-ci. Le chef en est un élément moteur. Les décisions se prennent en groupe dans la sacro-sainte culture du compromis, en évitant les conflits. Pas de discours superflu, on va à l'essentiel. Malgré sa position, le chef suédois ne bénéficie d'aucun passe-droit et chaque employé est écouté, ses idées prises en considération. Les élites n'ont pas le monopole du pouvoir de décision. Les participants du séminaire approuvent et plusieurs apportent leurs témoignages.

Etre français dans une entreprise suédoise? une expérience déroutante ?

Habitué aux horaires stricts dans un bureau calme et personnel, à la hiérarchie verticale et à l'exercice de négociation façon « joutes verbales », travailler en Suède peut s'avérer devenir une expérience déroutante pour un Français fraîchement arrivé dans une entreprise suédoise. De plus, nous rappelle Annika, l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle est très important et travailler depuis son domicile est assez répandu en Suède, ce que certains Français dirigeant une entreprise suédoise doivent prendre en compte. Néanmoins, rapidement, l'expérience s'avère enrichissante pour tous, si un climat favorable à l'interculturalité est développé au sein de l'espace de travail. 

Annika Berge donne de judicieux conseils à ses auditeurs suédois pour faciliter l'adaptation des Français à la culture de l'entreprise suédoise, afin qu'ils en comprennent les codes et les attentes. Elle recommande d'être vigilant, de s'adapter et d'être ouvert mais surtout d'employer au sein du groupe de travail une langue commune avec des référents commun. En effet, le « franglais » d'un côté et le « svengelska » de l'autre peuvent être sources de malentendus. 

En conclusion, l'intervenante de BBI livre deux conseils et récolte rires et sourires des participants. Le premier, à destination de l'employé suédois, est d'oser employer le « je ». Le second, pour les Français : essayer de ne pas couper la parole !

Le séminaire se termine. Victor Millien remercie l'auditoire et chacun repart vers son entreprise, plus riche des échanges et des contacts pris, prêt à partager les compétences nouvellement acquises.

Photos : DR

Sylvie HERMODSSON lepetitjournal.com/stockholm Lundi 29 février 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DIPLOMATIE

Le ministre des Affaires étrangères iranien en escale à Stockholm

Plein d’énergie, Mohammad Javad Zarif, ministre des Affaires étrangères iranien, continue sa tournée en Scandinavie malgré les dernières restrictions sur le nucléaire et sur le commerce du pays.

Que faire à Stockholm ?

FESTIVAL

Festival du jazz : Elinor Warhölm chante les mérites du Hötorgsjazzen 

Elinor Warhölm et son équipe orchestrent le Hötorgsjazzen pour les amateurs de jazz. Cette professeure de musique et de français prépare les derniers préparatifs au Hötorgsterrassen.

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour

Sur le même sujet