Jeudi 16 juillet 2020
Singapour
Singapour

« PSA, The World’s Port of Call » ou le monde à votre porte

Par Catherine Zaccaria | Publié le 12/12/2019 à 14:30 | Mis à jour le 13/12/2019 à 00:52
Photo : @PSA Singapore
PSA_PP_2019_Terminal63

La SwissCham (Chambre de Commerce Suisse) a organisé le 22 novembre dernier, la visite du plus grand port de Singapour, PSA Singapore. Nous sommes reçus dans une salle du 40e étage pour visionner un petit film sur PSA et profiter de la vue exceptionnelle sur le port. C’est le seul moment où nous serons autorisés à prendre des photos.  Le ciel bleu de ce matin de novembre, pleine saison de la mousson, tombe à point nommé pour profiter de l’immensité de ce complexe. C’est une chance car les bureaux de PSA vont déménager en juin prochain sur le site même du port. Ils y resteront une vingtaine d’années puisqu’à l’horizon 2040, toutes les activités portuaires de PSA seront centralisées à Tuas.

Un peu d’histoire

Le Port of Singapore Authority (PSA) a été créée le 1er avril 1964 pour reprendre les fonctions, les actifs et les passifs du conseil du port de Singapour. Avec le développement de la zone industrielle de Jurong, PSA ouvre le port de Jurong en 1965. Il poursuit ensuite son expansion en convertissant la base navale britannique en quais de marchandises à Sembawang. Avec l’ouverture d’un port à conteneurs à Tanjong Pagar le 23 juin 1972, Singapour devient le premier port en Asie du Sud-Est à accueillir un porte-containers de troisième génération. Par la suite, les quais de marchandises de Pasir Panjang ont été créés en 1974. En 1990, PSA exploite cinq ports maritimes : les quais de marchandises de Keppel, le port de Jurong, le quai de Sembawang, Tanjong Pagar Container Terminal et le quai de marchandises de Pasir Panjang. Afin de s’assurer que le port de Singapour reste réactif aux évolutions de l’industrie et à la demande du marché, PSA a été transformé en société le 1er octobre 1997 et a pris le nom de PSA Corporation.

PSA Singapore
@PSA Singapore

Une situation géographique idéale

Le port de Singapour est un hub. En raison de nombreux facteurs tels que les infrastructures, les lignes de navigation et la recherche de solutions les moins onéreuses possible, il est plus économique de concentrer quelques plates-formes sur lesquelles les transporteurs peuvent consolider leurs cargaisons et se déplacer d’un grand port à l’autre. Des porte-containers plus petits acheminent sur les différents hubs à travers le monde, des marchandises devant partir sur diverses destinations. Le chargement est consolidé, comme ici à Singapour, puis envoyé dans un autre hub, en Europe par exemple où la cargaison est redistribuée selon les destinations, par rails, par route ou par bateaux. « Nous formons un partenariat de croissance à long terme avec des ports en développement et des expertises locales en pensant aux générations futures. Nous continuons à accroître notre présence dans le monde entier, ce qui rend le commerce mondial possible. Chaque jour, PSA aide des personnes qui en ont besoin à transporter des tonnes de marchandises à travers les océans ».

Seules 10 à 20% des marchandises transportées ici sont de l’import-export pour Singapour, 80 à 90% des containers sont juste en transit.

Avec ses terminaux à travers le monde, PSA est un élément clé dans un monde du commerce maritime et de l'expédition à travers l'Asie ainsi que des sites clés d'Europe et d'Amérique. « Grâce aux grandes lignes commerciales du réseau PSA, nous sommes devenus un acteur important du commerce mondial et, plus important encore, un nom en lequel les gens ont confiance ».

PSA croit en la construction d’un héritage positif : « nous connectons les pays, nous connectons les communautés, nous relions les gens, où que nous allions, nous nous efforçons de rendre le monde meilleur, de donner aux personnes le pouvoir de réaliser leur potentiel ».

PSA Singapore

Portails automatisés pour les contrôles à l’export

Les containers qui partent de Singapour (export) passent par des contrôles très stricts et complètement automatisés. Depuis 3 ans maintenant, il est obligatoire d’effectuer le VGM (Verified Gross Mass) qui sert à contrôler le poids et la masse du container afin de charger les bateaux en équilibrant leur cargaison. Les différents acteurs du transport maritime de containers sont connectés à une plateforme de commerce électronique ce qui signifie que les informations telles que le numéro du container, le numéro du véhicule, les coordonnes du chauffeur de camion, sont enregistrés sur cette plateforme.  Le passage au portail automatique à l’entrée du port analysera le camion et le container lors d’un scan effectué en 25 secondes. Le chauffeur est contrôlé via une carte et tout est enregistré, aucun passager n’est autorisé. Tous ces contrôles sont effectués simultanément et les vérifications par rapport à ce qui a été déclaré est immédiate. Sous ou sur déclarer le poids d’un container peut affecter la stabilité du bateau, c’est donc une question de sécurité. Toute cette étape étant complétement automatisée, personne n’intervient sauf en cas de problème de lecture des numéros par le scanner ce qui peut arriver après un long transport mais c’est très rare.

Après qu’un camion a passé son contrôle, le container est stocké dans une zone d’attente. Il y reste entre 3 et 5 jours puis il est acheminé au quai où le bateau devant le transporter est amarré pour y être chargé. Ils sont empilés en fonction de leur destination finale, leur poids, et le type de container.

L’étape du chargement en cours d’automatisation totale

Le chargement sur les cargos est encore effectué par des grues commandées par une personne physique mais dans le futur les grues seront complétement automatisées, comme les portails de contrôle. Les containers réfrigérés sont regroupés sur le bateau car ils ont besoin d’être branchés au courant électrique. Les containers transportant des produits qui demandent une manipulation particulière (produits chimiques, explosifs, …) sont également regroupés. L'idée est d'optimiser et être le plus efficace possible lors du chargement mais aussi lors du déchargement qui peut être partiel.

Aujourd’hui, PSA a une trentaine de véhicules guidés automatisés. Ils sont dans la zone de départ en mode test pour le moment mais lors du déménagement à Tuas (2040) il y en aura plusieurs milliers et à termes tout sera entièrement automatisé.

PSA Singapore

Deux compagnies leader sur le marché

Les deux compagnies leader au niveau mondial possèdent à elles deux plus de 1000 porte-containers. Ce n’est donc pas étonnant que sur les zones d’attente, nous puissions voir beaucoup de containers au label MSC, Mediterranean Shipping Company ou Maersk.

MSC est un armateur de porte-containers et de navires de croisières italo-suisse. D'origine italienne, il est aujourd'hui basé à Genève. Le comble c’est que la deuxième plus grande compagnie de transport maritime a son siège dans un pays qui n’a pas de côtes ! La raison pour laquelle MSC a tant de containers ici est parce que Singapour est sa base pour ses transports dans le sud-est asiatique. Ils ont donc un terminal de coentreprise ici, appelé MSC-PSA Asia Terminal.

Maersk, (la plus grande entreprise du Danemark, le groupe est présent dans le transport maritime avec Maersk Line, première compagnie maritime et plus grand armateur de porte-containers du monde) est aussi très présent. MSC est aussi un partenaire de Maersk, leur partenariat s’appelle 2M Alliance. Dans l’industrie maritime, les bateaux sont de plus en plus gros et quand il y a 10-15 ans on transportait moins de 10'000 containers sur les plus gros cargos, maintenant on peut en charger 23'000. C’est donc comme pour les compagnies aériennes, des compagnies cargo fusionnent pour être plus compétitives.

Vous trouverez ici plus d'informations sur les opérateurs de porte-containers.

Des containers, mais pas seulement !

Il y a environ 36’000 containers qui passent par année (pour une capacité de 45'000), l’inventaire serait impossible à faire par des humains c’est pourquoi tout est géré par des systèmes informatiques avancés. Lorsqu’un bateau arrive à Singapour, il décharge une partie de sa cargaison et en recharge une autre partie. Un bateau reste ici entre 24 et 36 heures. Un bateau moyen transporte entre 10 et 20'000 containers. Le plus grand appartient à MSC et il peut en transporter plus de 23'000. En moyenne 25 personnes travaillent à bord d’un porte-containers. Tout est de plus en plus automatisé et les bateaux aussi.

Une autre partie du business est le transport des voitures, il y a 3 postes d’amarrage pour ces bateaux. Deux d'entre eux sont des coentreprises avec K Line et NYK, sociétés de transport. Des voitures flambant neuves arrivent des usines du Japon, de Thaïlande ou de Corée. Elles sont en transit ici avant d’être rechargées sur des bateaux pour leur destination finale ou provisoire. Chaque voiture est débarquée manuellement et conduite une par une sur le parking d’attente. Jusqu'à 8 000 véhicules peuvent être transportés sur un seul navire, le rangement des clés de ces véhicules ne se fait donc pas au hasard ! La plupart sont destinées à l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. Sont également transportés des équipements lourds pour les industries de la construction et des mines. Les ponts de chargement sont ajustables selon la taille des véhicules afin de rentabiliser le transport.

Le business principal est donc le transport de containers, puis le transport des voitures. PSA cherche des nouvelles solutions de chargement pour pouvoir faciliter et améliorer la chaîne logistique. Il veut plutôt grandir avec d'autres entreprises et rechercher comment faciliter le transport. PSA travaille sur des cargos solutions network avec le Canada et la Chine.

PSA Singapore

Quelques chiffres

PSA est en perpétuelle croissance depuis sa création. Quelques chiffres pour l’illustrer :

- 10% du trafic mondial de containers passe par PSA Group

- En 1982, 1 Mo de TEUs* sont transportés, 14 Mo TEUs en 1997 et 62 Mo TEUs en 2013

* TEU = twenty Foot Equivalent Unit L'équivalent vingt pieds, ou EVP est une unité approximative de mesure de conteneur qui regroupe à la fois les conteneurs de 20 pieds et de 40 pieds. On l'utilise pour simplifier le calcul du volume de conteneurs dans un terminal ou dans un navire

- PSA Group c’est 1600 grues et 170’000 containers chaque jour dans le monde

- 30'000 employés globalement en croissance

- Aujourd’hui, la capacité de PSA Singapore est de 45'000 containers par année, à Tuas (d’ici 2040) ce sera 65'000 containers par an

Être leader mérite des récompenses

2017 : Port Operator Award by Lloyd’s list Asia Awards

2018 : Container Terminal Operator Award by Seatrade Asia Awards

2018 : Best Global Container Terminal Operating Company (Best Container Terminal Asia (over 4m TEUs), Best Container Terminal Asia (under 1m TEUs) Best Container Terminal Europe) by Asian Freight & Supply Chain Awards

2019 : Container Terminal of the Year by Supply Chain Asia Logistics Awards

 

cfa8e6ee-7c8d-492d-b42e-9fd83446f1ef

Catherine Zaccaria

Éducatrice et enseignante, Catherine réoriente ses activités au fil des années. Elle est aujourd'hui Rédactrice en chef.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Singapour ?

AGENDA DU WEEK-END

Un dimanche à la campagne à Singapour

Il faut bien l’avouer, cet été, nos campagnes vont  manquer à tous ceux qui restent à Singapour. LePetitJournal.com/Singapour a déniché trois endroits champêtres pour des dimanches en famille détendus

Vivre à Singapour

AGENDA DU WEEK-END

Un dimanche à la campagne à Singapour

Il faut bien l’avouer, cet été, nos campagnes vont  manquer à tous ceux qui restent à Singapour. LePetitJournal.com/Singapour a déniché trois endroits champêtres pour des dimanches en famille détendus