Samedi 21 septembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTE - La Journée mondiale du Diabète 2010

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 15/11/2010 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 10:22

La Journée mondiale du Diabète constitue une occasion unique d'attirer l'attention sur cette maladie sournoise et dévastatrice qu'est le diabète. A Singapour, une personne sur 11 âgées de 18 à 69 ans est touchée par le diabète soit 10% de la population, l'équivalent de 500.000 personnes

Célébrée chaque année le 14 novembre, la Journée Mondiale du Diabète a été lancée en 1991 par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et l'Organisation Mondiale de la Santé en réponse à l'inquiétude grandissante suscitée par l'ampleur de la menace sanitaire que pose le diabète dans le monde. A Singapour, le diabète est la cinquième maladie la plus diagnostiquée et l'une des six maladies mortelles.

Le diabète dans la cité-Etat
A Singapour, la prévalence du diabète de type2, associé à l'obésité, avoisine les 9 %. Pratiquement la moitié de tous les adultes ont un IMC ? Indice de Masse Corporelle -  situé au delà du seuil de 23 kg/m2 ; 14 % ont un IMC supérieur à 27,5 kg/m2 ? désormais considéré comme le point critique associé à un haut risque de diabète.
Consciente des problèmes d'obésité et de maladies chroniques chez sa population, Singapour a introduit un Programme national pour un style de vie sain -National Healthy Lifestyle Programme -, une stratégie à long terme bien définie visant à prévenir l'obésité chez les enfants. Ce programme ?Trim and Fit'  a été lancé en 1992. A son apogée, il y a quelques années, les estimations indiquaient que l'obésité touchait 16 % des écoliers. Les chiffres officiels du gouvernement sont actuellement de 10 %, un repli significatif par rapport aux tendances de tous les autres pays.
Plusieurs éléments ont joué un rôle : l'étiquetage pertinent des aliments "verts" ; une meilleure disponibilité des légumes et une réduction des quantités d'aliments riches en graisses et en sucres disponibles près des écoles. Toutefois, au terme de plus d'une décennie d'efforts de santé publique concertés, Singapour n'a pas encore complètement surmonté le problème de l'obésité comme le souligne l'étude révélée la semaine dernière.

Une tendance croissante de l'obésité
En effet,  un singapourien sur 10 soit 10,8%  de la population serait touchée par l'obésité selon l'enquête nationale sur la santé réalisée récemment sur un échantillon de 4.300 personnes âgées entre 18 et 63 ans. En 2004 seulement 6.9% de la population était concernée pas ce problème. Cette augmentation serait due à un mode de vie sédentaire et une mauvaise alimentation d'après le Health Promotion Board (HPB), qui précise que 54,1% des Singapouriens ne pratiquent aucune activité physique.
Bien que ce taux soit inférieur à celui des États-Unis  -les données actuelles indiquent qu'environ 35% des Américains sont obèses et en surpoids - et d'autres pays occidentaux comme la Grande Bretagne et l'Australie, cette tendance inquiète le Health Promotion Board (HPB). D'autant plus que cette augmentation,  de 0,65% par an, est similaire à celle observée aux États-Unis et la Grande-Bretagne il y a 30 ans.

Le diabète en Asie
L'Asie est le continent le plus durement touché par l'épidémie mondiale de diabète et d'obésité. Chaque année, 17 millions de personnes dans le monde meurent d'un accident cérébrovasculaire ou d'une cardiopathie. Parmi ces décès, 11 millions se produisent dans les régions en développement, dont l'Asie.
En Asie, l'augmentation du diabète se manifeste principalement chez les jeunes et les adultes en âge de travailler, y compris chez les mères. Cela s'explique en partie par l'augmentation de l'obésité infantile, qui touche près de 15 % des enfants et des adolescents dans les sociétés aisées. En fait, dès le milieu des années 1970, la hausse de la prévalence du diabète de type 2 chez les enfants japonais était attribuée à l'augmentation de la consommation de graisses animales et de protéines ainsi qu'à la diminution de l'activité physique. Le style de vie est intimement lié à la culture, aux valeurs et aux habitudes.
L'éducation à la santé doit donc commencer dès le plus jeune âge, la mise en ?uvre d'initiatives au niveau des écoles, comme la suppression des distributeurs de boissons riches en sucres, l'éducation physique obligatoire et l'offre de repas équilibrés, semble avoir freiné la tendance à la hausse de l'obésité dans certains pays.

Le diabète est une menace majeure pour la santé et le développement à l'échelle mondiale. D'après la FID, la maladie touche aujourd'hui plus de 300 millions de personnes dans le monde et coûtera à l'économie mondiale au moins 376 milliards de dollars américains en 2010, soit 11,6 % des dépenses de santé du monde entier. Par ailleurs, on estime que 344 millions de personnes sont à risque de diabète de type 2, la forme la plus fréquente de la maladie. Si rien n'est fait pour enrayer l'épidémie, la FID estime que d'ici 2030, 438 millions de personnes vivront avec le diabète à un coût qui devrait dépasser les 490 milliards de dollars.

Carole Chomat (www.lepetitjournal.com-Singapour) lundi 15 novembre 2010

En savoir plus:
http://www.diabetes.org.sg/index.php
http://www.diabete.fr/Website/content/default.aspx

{jcomments off}

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.

Sur le même sujet