Jeudi 25 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPO DU MOIS - Clément Borderie et Cat Loray à la Galerie Dumonteil

Par Caroline Boudehen | Publié le 03/05/2018 à 21:00 | Mis à jour le 03/05/2018 à 21:00
shanghai-expo-art-clement-borderie-cat-loray-dumonteil

Et s’il y avait un moyen de voir avec les yeux clos ? Que se passe-t-il lorsque les paupières se ferment ? Souvenirs, sensations et rêveries se profilent, s’entremêlent et s’aimantent… vers une création. Une vision intérieure singulière, à chaque fois unique et différente, qu’incarnent les œuvres du duo français Clément Borderie et Cat Loray. Les empreintes de la nature, absorptions et étirements du temps sur toile chez Clément Borderie, se glissent avec délicatesse entre les sculptures en céramique, aussi puissantes que poétiques, de Cat Loray. On passe d’une toile à une sculpture puis inversement, suivant naturellement le flux, aussi intense qu’imperceptible, qui guide le regard d’un plein vers un vide, d’une rondeur à un angle, se frayant un passage entre les aspérités des œuvres, qui se métamorphosent à chaque regard…

 

shanghai-expo-clement-borderie-cat-loray

 

What if there was a way to see with our eyes shut… - Clément Borderie et Cat Loray. Jusqu’au 19 mai 2018 à la Galerie Dumonteil

 

Caroline Boudehen Le Petit Journal Shanghai

Caroline Boudehen

Diplômée en Art Contemporain et Médias, Caroline est rédactrice depuis 2009 pour différents magazines (Le Journal des Arts, La Gazette Drouot, Artension, SKP Magazine) et galeries d'art contemporain. Elle est installée à Shanghai depuis 2015.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

SHOPPING - Quand Tintin revient à Shanghai

Il est de ces madeleines de Proust dont on ne se rassasie jamais et qui nous façonnent pour toujours... Pour Philippe Wang, ce lien avec l’enfance est un petit reporter francophone du nom de Tintin.

Vivre à Shanghai

HISTOIRE

HISTOIRE - Shanghai, Hollywood de l’est

Le cinéma a été introduit en Chine peu de temps après son invention… Les premiers films réalisés par les frères Lumière ont été projetés à Shanghai en 1896, moins d'un an après leurs débuts à Paris.