Dimanche 18 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PUBLI SANTÉ – Sexualité à risque des jeunes | Quid à Shanghai ?

Par Pacific Prime Assurance | Publié le 22/01/2015 à 20:32 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16
Couple Credit Photo SUPERSTOCKSUPERSTOCKSIPA

Il faut se réjouir que la majorité de nos jeunes (15-25 ans) s’estiment bien informés en ce qui concerne les dangers d’une sexualité non protégée, les maladies sexuellement transmissibles (MST), et la contraception. Cependant, si le préservatif est devenu la norme lors du premier rapport (84% des femmes et 88 % des hommes), celui ci est rapidement abandonné ensuite, souvent avant les examens de dépistage conjoint des partenaires et sans relais contraceptif dans 10% des cas. Ces conduites irrationnelles entraînent un recours au dépistage des MST et aux Interruptions Volontaires de Grossesse (IVG) en hausse chez les moins de 25 ans.

Comment dépister les MST ?

La France a organisé un dépistage des MST anonyme et gratuit sur l’ensemble du pays. Les patients s’y rendent sans rendez vous, y ont les analyses biologiques nécessaires et des conseils de préventions. Le médecin généraliste peut effectuer cette prévention. La consultation et les frais de laboratoire seront remboursés à 100%. La sérologie sera faite juste après le rapport pour connaître le statut du patient et six semaines après le rapport non protégé, temps nécessaire à la réplication du virus pour qu’il soit détecté dans le sang. Pour plus de fiabilité le test est combiné, il détecte les anticorps HIV mais aussi l’antigène p24.

En Chine, la prise de sang nécessite une prescription médicale et tout résultat positif sera déclaré par le laboratoire au Centre de Déclaration des Maladies. Le patient étranger et sa famille seront reconduits dans leur pays d’origine. Dans les cliniques internationales, le coût d’une sérologie HIV est approximativement de 800 RMB. Le test ne détecte que les anticorps. Officiellement, il n’y a pas de HIV en Chine, mais la présence des traitements antiviraux dans les pharmacies doit conduire à beaucoup de prudence.

 

Comment éviter une grossesse ?

 La pilule du lendemain 
En France, la pilule du lendemain est délivrée sans ordonnance, elle nécessite la prise d’un seul comprimé dans les 72 heures suivant le rapport sexuel non protégé. Plus la pilule sera prise tôt, plus elle sera efficace. Comme tout médicament, il a des effets indésirables et des contre indications (problèmes hépatiques, épilepsie).

En Chine, le POSTINOR est délivré sans ordonnance dans les pharmacies des hôpitaux ou les pharmacies de rue. Son coût est de 81RMB. Il s’agit d’une contraception d’urgence qui ne doit pas se substituer à une contraception conventionnelle.

 La pose d’un stérilet 
Mis en place dans les cinq jours qui suit le rapport sexuel, il empêche la nidation. La procédure est aussi efficace que la précédente mais nécessite une consultation, l’achat du stérilet, et un contrôle échographique six semaines après la pose.

Comment interrompre une grossesse non désirée ?

En France, l’interruption de grossesse est autorisée jusqu'à 13 semaines selon deux modalités :
 - la prise d’un médicament est possible jusqu'à jusqu’à sept semaines d’aménorrhée ; elle permet d’éviter les cicatrices sur l’utérus laissées par un curetage pouvant compromettre une future grossesse.
 - a chirurgie est autorisée jusqu’à treize semaines ; elle s’effectue en hospitalisation de jour, et est remboursée par la sécurité sociale.

En Chine, la politique de l’enfant unique a conduit le gouvernement à autoriser l’avortement jusqu'à 28 semaines d’aménorrhée. Les procédures d’avortement sont différentes. Avant dix semaines, l’IVG se fait en consultation, elle est instrumentale sous anesthésie locale, après dix semaines, elle est médicamenteuse et nécessite une hospitalisation de plusieurs jours.
L’avortement n’est pas autorisé dans les cliniques internationales sauf dans le cadre d’un avortement thérapeutique. Lorsqu’il s’agit d’une jeune mineure, cette dernière doit être accompagnée d’un adulte.

Je remercie la participation du groupe de travail du pôle santé de l’UFE à la rédaction de cet article.

Valérie Donval est médecin généraliste au Raffles Medical Center. Pour toute question, vous pouvez la contacter directement par email via notre lien partenaire sur le coté droit de la page d’accueil du site lepetitjournal.com/shanghai.

Valérie Donval pour lepetitjournal.com/shanghai Vendredi 23 janvier 2015

 

Retrouvez tous les autres infos santé via la RUBRIQUE SANTÉ AVEC RAFFLES MEDICAL !

 Médecine Générale ∙ Bien Être ∙ Dentisterie & Orthodontie ∙ Dermatologie ∙ Gynécologie & Obstétrique ∙  Pédiatrie ∙ Orthopédie ∙ Conseils aux voyageurs
 Hotline : +86 21 6197 2300
 1801 Hong Mei Rd | Level 2 Innov Tower | Shanghai Xuhui District 200233 
 enquiries_shanghai@rafflesmedical.com 
www.rafflesmedicalgroup.com

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir