Message à la communauté française du Consul général de France à Shanghai

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 13/04/2022 à 21:30 | Mis à jour le 13/04/2022 à 21:30
benoit guidee consul france shanghai

"Depuis deux semaines, parfois beaucoup plus pour nombre d’entre vous, nous sommes tous soumis au confinement strict imposé par les autorités chinoises à l’ensemble de la municipalité de Shanghai pour faire face à la flambée épidémique sans précédent que connaît la ville. Nos compatriotes qui vivent dans les provinces du delta du Yangzi en dehors de Shanghai sont également soumis, pour la plupart, à de fortes restrictions qui affectent leur vie quotidienne et leur activité professionnelle.

Ce confinement a bouleversé la vie de tous. Les difficultés liées au ravitaillement en denrées alimentaires sont devenues un sujet de préoccupation tout comme la question de l’accès aux soins d’urgence. A cela s’ajoutent, pour les familles, les problèmes liés à l’éducation des enfants et l’angoisse d’une éventuelle séparation si un enfant venait à être testé positif. Plus généralement, les conditions d’hébergement dans les structures d’isolement collectif accueillant les cas testés positifs ou les cas contacts proches soulèvent de légitimes interrogations. Enfin, nous sommes nombreux à avoir éprouvé frustration et tristesse du fait de l’impossibilité d’accomplir notre devoir civique lors du premier tour du scrutin présidentiel, le 10 avril dernier.

Et nous nous interrogeons tous sur la durée des restrictions qui touchent notre communauté. Si les premières annonces officielles avaient porté sur de courtes durées, il est désormais clair au vu de la dynamique de l’épidémie que le retour à la normale sera très progressif.

Dans ce contexte, les bureaux du consulat sont certes fermés du fait du confinement, mais nos équipes restent et resteront présentes à vos côtés durant toute la durée de la crise. En lien étroit avec l’ambassade de France à Pékin, nous sommes mobilisés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour appuyer la communauté française dans cette période difficile. Notre action se décline à trois niveaux :

- information de la communauté via des points de situation réguliers, via le réseau des chefs d’ilots et via des webinars avec l’Ambassadeur co-organisés avec la CCIFC et ouverts à tous ;

- action de plaidoyer auprès des autorités chinoises pour que les préoccupations des communautés étrangères, et en particulier européennes, soient mieux prises en compte ;

- appui aux ressortissants français en difficulté. Ce dernier travail mobilise une grande partie des équipes du consulat tant les situations sont complexes du fait des règles de confinement, mais nous veillons à suivre toutes les situations qui nous sont signalées.

Nos priorités d’action portent sur les problématiques suivantes :

-          La situation des Français identifiés comme cas positifs ou cas contacts. Nous assurons un suivi individualisé de chacun d’entre eux. Dans le respect de la réglementation chinoise, nous nous mobilisons pour que ceux de nos compatriotes qui sont transférés dans des centres aménagés par les autorités bénéficient de conditions d’hébergement acceptables, en termes d’hygiène, de confort et de vie privée. Des progrès ont été obtenus ces derniers jours et plusieurs de nos compatriotes ont pu rentrer chez eux, mais nous restons mobilisés pour ceux qui continuent à faire face à des situations difficiles. Nous nous opposons par ailleurs fermement à toute séparation des familles, avec succès jusqu’à présent. N’hésitez pas à nous contacter, nous serons à vos côtés.
 
-          Les difficultés de la vie quotidienne en période de confinement. Nous constatons des progrès ces derniers jours sur les questions liées au ravitaillement en denrées alimentaires, qui relèvent en premier lieu de la responsabilité des autorités locales. Nous sommes toutefois intervenus pour apporter, en coopération avec nos partenaires, une aide d’urgence pour faire face à certaines situations de détresse et demeurons prêts à le faire à nouveau si nécessaire. Nous sommes également à votre disposition si vous rencontrez des difficultés pour avoir accès à des soins nécessaires ou urgents. Avec les associations qui jouent un rôle très important de solidarité, nous sommes également à votre disposition pour vous aider à faire face aux diverses situations de détresse, notamment psychologique.
 
-          La connectivité aérienne est également affectée par le confinement. Les compagnies aériennes peinent à assurer les vols à partir de l’aéroport de Pudong du fait des pénuries d’équipes au sol. De nombreux vols sont annulés. L’ambassade et le consulat sont intervenus auprès des autorités chinoises, avec nos partenaires européens, pour que les conditions permettant aux vols réguliers d’opérer normalement soient rétablies au plus vite. En outre, dans un premier temps, nous sommes intervenus en priorité pour accompagner des personnes qui devaient rentrer en France pour des urgences médicales ou humanitaires. Nous appuyons désormais aussi les démarches de nos compatriotes qui rencontrent des difficultés pour obtenir une permission de sortie et se rendre à l’aéroport afin de prendre leur avion.
 
-          L’éducation des enfants est un sujet important, alors que le lycée français a été contraint de passer aux cours en ligne depuis déjà plusieurs semaines. Nous sommes en lien quotidien avec la direction du LFS et appuyons les démarches en cours auprès des autorités chinoises pour que le baccalauréat puisse se tenir à Shanghai aux dates prévues. Cette question suscite une préoccupation légitime de la part des parents d’élèves. L’objectif demeure que les épreuves du baccalauréat aient lieu à Shanghai, mais notre ambassade à Pékin intervient en parallèle auprès du ministère français de l’éducation nationale pour qu’une solution tenant compte de la situation spécifique des candidats basés à Shanghai soit trouvée dans le cas où les conditions ne seraient pas réunies en mai et juin pour la tenue des épreuves.

 

Enfin, nous continuons à observer l’évolution des mesures de confinement afin d’évaluer la possibilité de tenir le second tour du scrutin présidentiel le 24 avril prochain. Nous demeurons en contact étroit sur ce sujet avec les autorités chinoises, à Shanghai comme à Pékin.

Nous n’oublions pas par ailleurs nos compatriotes qui vivent dans les trois provinces du Jiangsu, du Zhejiang et de l’Anhui. Nombre d’entre eux font également face à diverses difficultés. Nous restons à leur disposition, via notamment le travail précieux des chefs d’ilot, malgré les difficultés liées à l’interruption quasi-totale des communications entre Shanghai et les provinces voisines.

Face à cette situation inédite, nous devons nous organiser et faire preuve de l’esprit de solidarité qui a permis à notre communauté de traverser les nombreuses épreuves des dernières années. Je souhaite saluer à cet égard l’engagement très positif des associations pour aider les Français en difficulté, ainsi que la mobilisation de la CCIFC et des conseillers du commerce extérieur. J’adresse aussi des remerciements tout particuliers aux chefs et chefs-adjoints d’îlots qui ne comptent pas leurs heures pour venir en aide à nos compatriotes en difficulté et jouent un rôle clé en appui du consulat. Ensemble, avec l’appui de l’ambassade et des autorités françaises, nous relèverons les défis très concrets auxquels nous faisons face, avec le souci commun de soutenir nos compatriotes et de contribuer aux échanges entre la France et la Chine. Vous pouvez compter sur nous.

Je vous remercie."

 

Benoît Guidée

Consul général de France à Shanghai

 

logo du consulat de france à Shnaghai

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale