Jeudi 22 février 2018
Shanghai
Shanghai
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les vignobles français, nouvelle conquête chinoise

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 17/12/2017 à 21:00 | Mis à jour le 18/12/2017 à 12:31
Photo : Des millions de bouteilles de vin français s'exportent en Chine tous les ans.
vignes-france-chine

Le Château Senilhac, le plus grand producteur de vin dans le Médoc, ayant appartenu à la famille Grassin pendant huit décennies a été vendu plus tôt cette année à l'entrepreneur chinois Chi Tong. Puis rebaptisé il y a 3 mois Château Antilope Tibétaine (en anglais Château Tibetan Antelope).

Comme ses trois autres acquisitions, le nouveau propriétaire a renommé le Château Larteau en nom Château Lapin Impérial, Château La Tour Saint-Pierre en Saint-Emilion sous le nom Château Lapin d'Or, et le Château Clos Bel-Air (Pomerol) qui remonte à la fin des années 1800, sera bientôt commercialisé sous le nom de Château Grande Antilope.

Stimulés par le boom de la consommation de vin au cœur d'une classe moyenne en pleine expansion en Chine, plus de 100 vignobles en France sont passés aux mains d'investisseurs chinois, concentrés principalement dans le Bordelais.

 

74 millions de bouteilles en 2016

La Chine a importé plus de 98 millions de litres de vin rouge entre janvier et mars 2017, soit une augmentation de 15,7% par rapport à la même période en 2016, selon les chiffres des douanes. Devenant la première destination pour l'exportation des vins de Bordeaux depuis 2011, avec 74 millions de bouteilles en 2016, a indiqué le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB).

Les apports internationaux dans ce secteur ne sont pas nouveaux. Une centaine de vignobles étant détenus par des Britanniques, Belges et Néerlandais. Bien que ces changements inquiètent, les acquisitions chinoises favorisent un développement sain de l'industrie.

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet