Grossistes en boissons à l'étranger, un business lucratif !

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 03/05/2022 à 11:10 | Mis à jour le 03/05/2022 à 11:13
un rayon avec des boissons

Avec la plus grande population mondiale et l'augmentation du pouvoir d'achat d'une grande partie de la classe moyenne au cours des trois dernières décennies, la Chine est devenue le plus grand marché de boissons rafraîchissantes, tant en volume qu'en valeur. Les producteurs nationaux et internationaux de boissons rafraîchissantes ont connu des taux de croissance constants ces dernières années.

Les deux dernières années ont été difficiles pour l'industrie mondiale (et chinoise) des boissons en raison de la pandémie de COVID-19. Bien que comparé à un certain nombre d'autres pays, le COVID-19 n'a eu qu'un impact négatif à court terme sur le marché chinois des boissons, car l'industrie a une tendance à la hausse. C'est ainsi que la Chine est devenu un Eldorado pour ce business, devenu très lucratif.

 

L'impact de COVID-19 sur l'industrie des boissons en Chine

 

Le COVID-19 a eu un impact profond sur le comportement des consommateurs. Il est encore trop tôt pour tirer une conclusion, mais un certain nombre d'enquêtes récentes ont indiqué que les consommateurs chinois sont devenus plus prudents à la suite de la pandémie. En outre, cela se reflète dans les consommateurs qui ont tendance à dépenser moins, mais à acheter des produits de meilleure qualité. Selon une enquête récente menée par l'une des principales entreprises chinoises du secteur des boissons, près de 40 % des Chinois interrogés ont l'intention de vivre de manière plus frugale et de rechercher un bon rapport qualité-prix lorsqu'ils choisissent des boissons.

 

Les boissons "bonnes pour la santé" ont la côte

 

Selon une enquête menée par le cabinet d'études Global Data au plus fort de la crise du COVID-19 en avril, près de 89 % des consommateurs chinois sont influencés par l'impact du produit sur leur santé et leur bien-être. Près de 39 % des consommateurs achètent des produits à base de jus et de courges plus qu'avant la crise COVID-19, tandis qu'environ 22 % d'entre eux achètent d'autres boissons non alcoolisées. L'étude indique que les consommateurs chinois se tournent vers des boissons plus naturelles, à faible teneur en sucre et "bonnes pour la santé", dans le but d'améliorer leur bien-être général.

 

Par ailleurs, pour une bonne approche concernant ce marché, ou si vous travaillez déjà dans le domaine, il existe un logiciel pour les grossistes en boissons. Développé pour les distributeurs de boissons, il s’agit d’un logiciel devenu une référence sur le marché du négoce de ce produit. Il permet de gérer l’ensemble des activités de distribution de boissons d’une entreprise dans le secteur.

 

Des paysages des marchés de boissons qui varient partout en Chine

 

En Chine, les principaux producteurs de boissons comprennent des leaders régionaux ainsi que des fabricants internationaux et nationaux tels que Coca-Cola, PepsiCo, Wahaha, Master Kong et Tongyi. En raison d'un développement économique déséquilibré, les paysages des marchés des boissons rafraîchissantes sont différents dans les villes de premier et de deuxième rangs à revenu élevé et dans les villes de troisième et de quatrième rangs à faible revenu ainsi que dans les zones rurales. Il faut donc avoir en tête quelle cible prioriser pour être grossiste en boisson et s'adapter aux comportements des consommateurs dans un pays aussi grand que l'est la Chine.

 

Sans surprise, c’est Coca-Cola qui détient la palme du plus gros importateur étranger en Chine. Au second semestre 2020, Swire Coca-Cola, un embouteilleur de Coca-Cola, a mis en service six nouvelles lignes de production, avec un investissement total de 250 millions de yuans et une valeur de production annuelle supplémentaire de plus de 1,7 milliard de yuans. Swire Coca-Cola possède actuellement 18 usines dans 11 provinces.

La distribution de boisson en Chine peut-être très lucrative si on sait analyser le marché et utiliser les bons outils.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale