Lundi 3 août 2020

DUANWǓ JIE - La fête des bateaux-dragons, toutes les infos !

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 21/06/2020 à 21:30 | Mis à jour le 21/06/2020 à 21:30
Duanwu Jie Bateaux dragons Shanghai

En juin en Chine, l'événement culturel incontournable, c'est bien entendu la Fête des Bateaux Dragons, ou Duānwǔ jié 端午节, qui a lieu cette année jeudi 25 juin et qui marque l'entrée dans la saison chaude. Chaque année, le 5ème jour du 5ème mois lunaire est célébré en Chine, d'abord par un jour de congé national, mais aussi avec des courses de bateaux-dragons dans tout le pays. Le point sur les coutumes et traditions de cette fête haute en couleur ainsi que toutes les infos pratiques pour voir les courses. 

 

À l'origine, une légende ?

Pas de jour férié en Chine sans explication millénaire et personnage célèbre, au travers desquels toutes les traditions actuelles prennent leur sens ! Cette fois, il s'agit du poète Qu Yuan, né en 340 avant J.-C. L'histoire raconte que cet artiste et ministre du Royaume de Chu fut destitué de ses fonctions et forcé à l'exil après que ses conseils face à une menace d'invasion par le Royaume Qin furent mis en doute. Dépité, il finit par se suicider quelques temps plus tard à l'annonce de ce qu'il redoutait tant pour son Royaume, en se jetant dans le fleuve Miluo, le 5ème jour du 5ème mois lunaire de l'an 278 avt J.-C. Les paysans de son Royaume affluèrent alors aux abords du fleuve afin de lui rendre un dernier hommage. Ils embarquèrent sur des bateaux et entreprirent de retrouver son corps intact, et pour éviter que les poissons ne mangent sa dépouille entre temps, ils jetèrent de la nourriture à l'eau sous forme de petits paquets de riz gluant emballés dans des feuilles de bambous, d'oeufs, et tentèrent même de rendre ivres les animaux en versant de l'alcool de riz dans l'eau ! Ils utilisèrent aussi des tambours pour les effrayer.

 

Une spécialité culinaire

Evidemment, toute célébration chinoise s'accompagne d'au moins un plat traditionnel. Ici, ce sont donc ces étranges petits paquets triangulaires, enveloppés de feuilles de bambous qui colonisent les étals des marchés et supermarchés. On les appelle zòngzi, et ce sont des gâteaux à base de riz glutineux, cuits à la vapeur, dont les variétés sont infinies, tant que sont conservés dans la recette le riz et la feuille verte (sucrés, salés, farcis ou pas). Si la coutume veut que ce soit un en-cas spécialement consommé ce jour-là, les Chinois ont plaisir à en manger à toute heure tout au long de l'année. Il est également de coutume, mais moins appuyée, de boire du vin de riz avec ces boulettes.

 

Au son des tambours !

Une fois le signal de départ donné, les rameurs de chaque embarcation pagayent de concert au son de l'homme-tambour à l'avant de leur pirogue, qui donne le rythme pour filer à toute allure vers l'arrivée.

De quoi s'agit-il ? D'une course de bateaux-dragons bien sûr, coutume la plus remarquable tant par les bateaux qui sont exceptionnels que par l'excitation autour de la course. Les équipes sont souvent constituées par des salariés d'entreprise ou des étudiants défendant leurs couleurs, mais on voit de plus en plus d'équipes internationales, notamment à Suzhou où concurrent chaque année des équipes françaises !

En période normale, des courses ont lieu à Shanghai, à Suzhou, à Hanghzou et dans toute la Chine, et même en France où un intérêt pour ce sport commence à germer et des équipes se constituent ! Et Depuis 2009, ce festival est inscrit à l'UNESCO en tant que patrimoine culturel immatériel de l'humanité. À quand une épreuve de bateaux-dragons aux JO ?

Mais avec la pandémie et la nouvelle recrudescence des cas de Covid-19 à Beijing actuellement, il est possible que cette année ne puisse hélas pas offrir aux spectateurs ces trépidantes courses...

Aurélie Evalet et Elise Pouget

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
CULTURE

10 erreurs à absolument éviter en Inde

Certaines sont mondialement connues, d’autres moins. Lepetitjournal.com Chennai vous propose de faire le point sur certains gestes ou attitudes qui peuvent gêner ou même choquer en Inde.