Samedi 24 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Kim Jong-Un promet de fermer son site nucléaire en mai

Par La Rédaction Séoul | Publié le 30/04/2018 à 01:50 | Mis à jour le 30/04/2018 à 02:11
Kim Jong-Un promet de fermer son site nucléaire en mai

Dimanche, la Maison Bleue a déclaré que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait promis de fermer le principal site d'essais nucléaires du pays à Punggye-ri en mai.

 

Au cours de son sommet avec le président Moon Jae-In, vendredi, Kim a même révélé que deux des quatre tunnels souterrains sur le site d'essai étaient encore "utilisables" mais qu'ils seraient également scellés. Kim aurait été à l'initiative de cette décision.

"Les deux dirigeants sont parvenus à un accord après que M. Kim eut fait la proposition durant le sommet", a déclaré le secrétaire de presse de Moon Jae-In : Yoon Young-Chan lors d'un briefing de suivi.

"Certains disent que nous mettons fin à des installations qui ne fonctionnent pas, mais vous verrez que nous avons deux autres tunnels qui sont plus grands que les existants et ils sont en bon état", a déclaré Kim selon Yoon.

 

Un responsable de la Maison Bleue a déclaré que l'offre de Kim était impromptue et n'avait pas été coordonnée à l'avance lorsque les responsables de Séoul et de Pyongyang avaient discuté des questions à inclure dans l'ordre du jour du sommet.

Sa promesse est considérée comme une tentative de dissiper les doutes sur le plan de la Corée du Nord d'abandonner son programme nucléaire avant le sommet prévu de Kim avec le président Donald Trump en mai ou en juin.

Les sceptiques prétendent que Kim n'abandonnerait pas ses ambitions nucléaires et pourrait essayer de tromper les États-Unis et le reste du monde comme son pays l'a fait dans le passé.

 

"Bien que je sois intrinsèquement réfractaire à l'Amérique, les gens verront que je ne suis pas le genre de personne qui tire des armes nucléaires en Corée du Sud, dans le Pacifique ou en Amérique", a déclaré Kim.

Kim a dit qu'il ne répéterait pas "l'histoire douloureuse de la guerre de Corée", ajoutant: "Des mesures concrètes sont nécessaires pour empêcher toute confrontation militaire accidentelle."

La Corée du Nord a effectué six essais nucléaires dans les tunnels 1 et 2 du site d'essais de Punggye-ri de 2006 à 2017. 


 

Moon et Kim ont également convenu d'unifier les fuseaux horaires utilisés en Corée du Sud et en Corée du Nord.

La Corée du Nord a reculé de 30 minutes et a créé son propre fuseau horaire en août 2015 pour marquer la libération de la péninsule coréenne de la domination japonaise.

"Je suis triste de voir qu'il y a deux horloges accrochées au mur de la Maison de la Paix, l'une pour Séoul et l'autre pour l'heure de Pyongyang", a déclaré Kim. "Puisque c'est nous qui avons changé le standard de temps, nous allons revenir à l'original, vous pouvez le rendre public."

Les observateurs du marché et les experts en sécurité ont déclaré que l'unification du fuseau horaire faisait partie des efforts visant à mieux préparer la coopération économique avec le Sud et à rétablir les liens avec le Japon.

 

 

Le sommet inter-coréen a été considéré comme essentiel pour donner le ton aux prochaines négociations de Kim avec Trump.

Trump a maintes fois laissé entendre que les États-Unis s'éloigneraient de la table si ils pensaient que la Corée du Nord n'était pas sincère au sujet de la dénucléarisation.

Au cours de sa conversation téléphonique avec Moon, samedi, Trump a salué le sommet historique et la réaffirmation de Moon et de Kim d'un objectif commun de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne.

Moon et Trump ont convenu de coordonner étroitement pour assurer le prochain sommet entre la Corée du Nord et les États-Unis. 

 


Trump a également exprimé son consentement à des accords inter-coréens pour pousser à la fin officielle de la guerre de Corée d'ici la fin de cette année.

Dans une annonce séparée, la Maison Blanche a déclaré que Moon et Trump ont souligné la nécessité d'une dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la Corée du Nord.

Il a déclaré que les deux dirigeants "ont convenu que la pression sans précédent exercée par les Etats-Unis, la République de Corée et la communauté internationale à travers la campagne mondiale de pression maximale a conduit à ce moment important".

 

Dimanche, Moon a eu une conversation téléphonique avec le Premier ministre japonais et le président russe Vladimir Poutine.

La Maison Bleue a déclaré que Moon a offert d'aider à la reprise du dialogue entre la Corée du Nord et le Japon.

Moon a dit à Abe qu'il avait relayé les espoirs du Japon de normaliser les relations avec Pyongyang pendant le sommet et a déclaré que Kim était prêt à rencontrer Abe.

Nous vous recommandons

logo seoul

La Rédaction Séoul

L'édition de Séoul de lepetitjournal.com, le média de référence des Français, francophones et francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour