Vendredi 3 avril 2020
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SANTÉ – Au dessus de 27°C, le cerveau travaille trop pour trouver le sommeil

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 09/03/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:29
Les Français au Brésil s'en réjouissent : ici, pas de canicule. Il fait chaud le jour, voire très chaud, mais la température redescend la nuit rendant la chaleur facile à vivre. Cependant, la semaine dernière la chaleur s'est maintenue, l'occasion de faire le point sur les troubles causés par la canicule qui nous a empêchés de dormir?

Une ombrelle pour se protéger de la chaleur de la semaine dernière
Photo
© Laurent Guerinaud Photography
Si la France n'est pas réputée pour être un pays chaud, les mois d'été sont souvent plus difficiles à supporter qu'au Brésil, car les nuits y sont moins fraîches. Ainsi, l'hexagone connait chaque année en juillet/août, des périodes de canicule durant de 1 semaine à plus d'un mois, où la température se maintient au dessus de 20°C la nuit et dépasse les 30°C* dans la journée. Les autres mois de l'année étant plus frais, l'organisme encaisse d'autant plus difficilement cette situation.
Au Brésil, ce phénomène est plus rare. Bien qu'il fasse en moyenne plus chaud et que l'été dure beaucoup plus longtemps, la température peut être très élevée en journée et redescendre très fortement la nuit, souvent aidée par les orages de fin de journée. Cependant, ces derniers jours ont fait exception à la règle. Depuis début mars, le thermomètre enregistre en journée des températures oscillant entre 30 et 35°C* à São Paulo et ne redescendant pas au dessous des 20°C la nuit. Dans la nuit de lundi à mardi, la température est même restée supérieure à 24°C, une situation qui n'avait pas été observée à São Paulo depuis mars 2005.

Canicule, insomnie et troubles de la santé
La canicule aggrave la situation déjà alarmante à São Paulo, où on estime à 20% la proportion de citadins souffrant d'insomnie. En effet, plus la chaleur est élevée (au-delà de 19°C), plus il est difficile de dormir. A partir de 27°C, c'est quasiment impossible car le cerveau est trop occupé à maintenir la température du corps pour pouvoir se reposer. Ne pas réussir à trouver un sommeil reposant pendant plusieurs jours peut engendrer des troubles graves de la santé, comme l'asthme, la bronchite, ou même le diabète et des maladies cardiovasculaires.
D'autant plus que la chaleur, elle-aussi, est mauvaise pour le c?ur. Une étude de la Sociedade Paulista de Cardiologia, réalisée sur plus de 12.000 victimes d'infarctus, montre que le risque augmente de 11% lorsque la température moyenne dépasse 24°C. Les diarrhées, migraines et problèmes de peau sont eux-aussi aggravés par la chaleur.
La situation est d'autant plus compliquée qu'à São Paulo, cette vague de canicule s'accompagne d'une quasi absence de pluie, l'air sec étant lui-même nocif et favorisant, avec la chaleur, l'augmentation de l'indice de pollution. On peut au moins se réjouir que ce faible taux d'humidité caractéristique rende la chaleur plus supportable.
Pour prévenir les risques lors des canicules, il est important de boire beaucoup d'eau. Pour trouver le sommeil, la ventilation ou mieux, l'air-conditionné, peuvent aider, à condition de ne pas laisser la température descendre au dessous de 19°C? et d'en supporter le bruit !
Laurent GUERINAUD (www.lepetitjournal.com ? São Paulo) lundi 9 mars 2009

* Températures mesurées à l'ombre. Les thermomètres disposés dans les rues de São Paulo indiquent généralement des températures supérieures car ils sont à proximité de sources de chaleur telles que l'asphalte chauffé par le soleil et les gaz chauds émis par les voitures.
 {mxc}
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles

Sur le même sujet