Lundi 24 septembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MINUTE ECO - Le chômage bat des records, le BTP brésilien en grande souffrance, le Brésil mal aimé des expatriés

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 04/05/2017 à 22:03 | Mis à jour le 04/05/2017 à 23:18

Toutes les dernières informations économiques de la semaine liées au Brésil, c'est la "Minute éco" que Lepetitjournal.com vous propose chaque vendredi.

Le chômage toujours en hausse au Brésil
Mois après mois, le chômage bat des records au Brésil. Cela se poursuit au 1er trimestre avec un taux à 13,7%, contre 12% au trimestre précédent, soit 14 millions de chômeurs, selon Les Echos

Lancement d'un satellite brésilien depuis la Guyane
Le premier satellite géostationnaire brésilien à usage civil et militaire devait être lancé jeudi depuis la base de Kourou, en Guyane, selon Agência Brasil. Il servira notamment pour les communications stratégiques du gouvernement ainsi que pour développer les communications dans les zones les plus reculées du Brésil. Le lancement aurait dû avoir lieu le mois dernier, mais avait été reporté en raison de la grève générale en Guyane. 

Les fraudes dans la construction du métro de Rio ont coûté 3 milliards de reais
Les irrégularités dans la construction de la ligne 4 du métro de Rio, qui ont donné lieu à des surfacturations record, ont coûté plus de 3 milliards de reais aux coffres publics, selon Agência Brasil. Selon la justice, ces fraudes ont alourdi considérablement l'endettement de l'Etat de Rio de Janeiro, qui se trouve actuellement au bord du gouffre financier. 

Le gouvernement envoie des renforts de sécurité à Rio
Devant la nouvelle vague de violences connue par Rio ces derniers jours, le gouvernement brésilien a décidé d'y envoyer un renfort d'une centaines d'hommes de la Force nationale ainsi que de la Police autoroutière, selon le Jornal do Brasil. Les violences sont notamment dues à des combats dans la zone nord de la ville entre factions rivales qui se disputent le contrôle des favelas. De nombreux véhicules ont été brûlés, dont des bus.  

Des travailleurs esclaves secourus dans le Goias
21 ouvriers du bâtiment ont été secourus dans l'Etat du Goias, à Guapo, où ils travaillaient dans des conditions similaires à de l'esclavage, selon Agência Brasil. Les normes de sécurité du chantier de 263 habitations n'étaient pas respectées et les salaires étaient en retard de plus de deux mois. Les ouvriers vivaient dans des conditions précaires, quasiment sans eau ni électricité, dormant à même le sol. 

Chute de la production industrielle au Brésil
La production industrielle au Brésil a baissé de 1,8% entre février et mars, selon l'Institut brésilien de géographie et statistique (IBGE), cité par Agência Brasil. Elle était cependant en hausse de 1,1% en mars comparé au même mois de l'an passé. Sur 12 mois, le recul est de 3,8%. 

La grève se poursuit aux Correios
Cela fait désormais plus d'une semaine que les employés de la Poste brésilienne sont en grève, les négociations entre direction et syndicats étant dans l'impasse, selon G1. La direction indique avoir perdu près de 6,5 millions de reais par jour de grève. Seuls les Etats de Roraima, Amapa et Rio Grande do Sul sont épargnés par le mouvement qui proteste contre les mesures d'économie prises par la direction, à savoir, notamment, la fermeture de plus de 200 agences et les licenciements qui sont liés. 

Les géants du BTP brésiliens accablés par Lava Jato et la crise
L'année 2016 a été terrible pour les grandes entreprises de construction brésiliennes, au coeur de l'opération Lava Jato, mais également fortement touchées par la crise économique dans le pays, selon G1. Toutes ont connu une forte chute de leur chiffre d'affaires : -38%, à 1,867 milliards, pour Camargo Correa, -30,8%, à 2,051 milliards, pour Andrade Gutierrez, -62% pour Engevix. Celui d'Odebrecht, groupe le plus cité par Lava Jato, n'a pas encore été dévoilé. Ne pouvant plus participer aux appels d'offres de Petrobras depuis le dévoilement du scandale, ces entreprises ont perdu de gros contrats et ont dû en geler d'autres. Le secteur de la construction a ainsi vu disparaître plus d'un million d'emplois ces deux dernières années. 

Les nombre de familles brésiliennes endettées augmente
Pour le 3e mois consécutif en avril, le pourcentage de familles brésiliennes endettées a augmenté, s'établissant à 58,9%, selon G1. C'est cependant un recul d'un point par rapport à avril 2016. 

La Fête des mères fait toujours recette au Brésil
Selon un sondage cité par G1, 73% des Brésiliens comptent acheter un cadeau pour la Fête des mères. Cette dernière reste la commémoration la plus importante derrière Noël en termes de ventes pour le commerce brésilien, représentant 14 milliards de reais. La majorité des Brésiliens compte dépenser au moins autant que l'an dernier, avec une moyenne de 127 reais, les vêtements et les parfums étant les cadeaux les plus recherchés. 

Résultats positifs de McDonald's au Brésil au 1er trimestre
La chaîne de fast-food américain a enregistré une hausse de 0,7% de son chiffre d'affaires en monnaie locale au 1er trimestre au Brésil, comparé à la même période de l'an dernier, selon G1. A magasins comparables, les ventes sont en hausse de 2,6%. McDonald's compte 904 restaurants au Brésil, contre 1.380 en France. 

Itau en grande forme au 1er trimestre
La plus grande banque privée du Brésil, dont la présidence est désormais assurée par Candido Bracher, a enregistré une hausse de 19,64% de son bénéfice net au 1er trimestre, comparé à la même période de l'an passé, à 6,176 milliards de reais, selon G1. Par rapport au trimestre précédent, la hausse est de 6,17%.

Retour à la croissance du Brésil bientôt annoncé
Selon G1, le ministre des Finances, Henrique Meirelles, devrait annoncer le mois prochain un retour de la croissance au Brésil au 1er trimestre, de l'ordre de 0,7 à 0,8%. 

Chute de la production de pétrole en mars
Pour le troisième mois consécutif, la production de pétrole était en baisse en mars, selon Reuters. Le Brésil a ainsi produit 2,55 millions de barils par jour, en baisse de 4,7% par rapport au mois précédent. Cette performance moindre est expliquée par l'arrêt de certains programmes de Petrobras. Cependant, par rapport au mois de mars 2016, la hausse est de 12,6%. Du côté du gaz naturel, avec 101,3 millions de mètres cubes par jour produits, la baisse est de 5% par rapport à février et la hausse de 12,2% par rapport à la même période de l'an dernier. 

Baisse des exportations de viande brésilienne
L'opération "carne fraca", lancée fin mars, a laissé des traces. Les exportations de viande brésilienne ont ainsi baissé de 13,3% en avril par rapport au mois précédent, à 476.000 tonnes (contre 611.000 en avril 2016), selon G1. Toutefois, en valeur, elles connaissent une légère hausse de 0,2%. La plupart des pays qui avaient stoppé leur importation de viande brésilienne l'ont repris, mais pas tous encore. 

Excédent commercial record pour le Brésil en avril
Le Brésil se porte plus que bien au niveau de l'excédent commercial. Un nouveau record a été établi au mois d'avril, à 6,34 milliards d'euros, selon G1. C'est le meilleur résultat pour ce mois depuis 1989. L'an dernier à la même époque, il était de 4,42 milliards. Les exportations ont ainsi augmenté de 27,8%, à 16,1 milliards, tandis que les importations ont connu une hausse de 13,3%, à 9,75 milliards. Sur les quatre premiers mois de l'année, l'excédent commercial s'affiche à 19,48 milliards d'euros. Les analystes s'attendent pour l'année 2017 à un excédent de 45 milliards. 

Mise en place d'une réglementation des drones au Brésil
L'Agence nationale de l'aviation civile brésilienne (Anac) a entériné cette semaine une réglementation pour l'usage des drones dans le pays, selon G1. Parmi les règles établies : interdiction de faire voler des drones au-dessus de personnes sans leur autorisation, exigence d'un permis pour le pilotage de drones de plus de 25 kilos ou volant au-dessus de 121 mètres, pilotage interdit aux mineurs...

Les ventes de bière en hausse au Brésil
Si l'un des acteurs majeurs de la bière au Brésil, Ambev, a connu une chute de 20,1% de son bénéfice net global au 1er trimestre, à 2,316 milliards de reais, ses ventes ont augmenté de 3,4% dans le pays, selon la Folha de S.Paulo. En ce qui concerne les bières premium d'Ambev, Budweiser domine les ventes, en hausse de 30%. Son chiffre d'affaires global s'affiche lui à 11,2 milliards de reais.

Azul commencera à utiliser la nouvelle règle des bagages en juin
Si la bataille judiciaire sur la nouvelle règle de l'Anac permettant aux compagnies aériennes d'imposer des taxes supplémentaires sur les bagages n'est pas encore close, Azul a annoncé qu'elle mettrait en oeuvre son nouveau tarif "Azul" à partir du mois prochain, selon l'Estadão. Tous les passagers au départ de Campinas (São Paulo) auront une réduction de 30% s'ils voyagent sans bagage en soute. La mesure sera au fur et à mesure appliquée à d'autres villes de départ. Les passagers avec bagage en soute conserveront des tarifs similaires à ceux en vigueur avant la nouvelle règle. Si jamais un passager "Azul" se retrouve finalement avec un bagage, il devra payer 30 reais. Gol a lancé le même type de tarification tandis que les frais supplémentaires seront de 50 reais chez Latam. 

Le gouverneur d'Amazonas démis de ses fonctions
Le Tribunal supérieur électoral a démis de ses fonctions le gouverneur d'Amazonas, José Melo, ainsi que son vice-gouverneur, condamnés pour avoir acheter des votes lors de leur réélection de 2014, selon Exame. Une nouvelle élection devra se tenir dans les semaines à venir. Une assistante de José Melo avait dévié des fonds afin d'offrir des dons en nature à des évangéliques en échange de leur vote. José Melo et son vice-gouverneur devraient faire appel. Ses fonctions seront reprises par le président de l'Assemblée législative de l'Amazonas, David Almeida.

CVC rachète le groupe Trend
L'un des acteurs majeurs du tourisme au Brésil a annoncé le rachat de 90% des parts du groupe Trend, qui évolue également dans le secteur du tourisme, pour 258,8 millions de reais, selon Exame. Trend emploie 800 salariés au Brésil. 

La Chevrolet Onix, voiture la plus vendue au Brésil en avril
Le modèle de General Motors continue à truster les ventes de voiture au Brésil, avec une hausse de 20% en avril, selon Exame. La Hyundai HB20 est juste derrière tandis que la Ford Ka complète le podium. A noter la 4e place de la Renault Sandero. La première Peugeot, la 208, n'est que 38e du classement et la C3 de Citroën 41e. Le SUV le plus vendu est la Jeep Compass. 

2016, année de record financier pour les clubs brésiliens de football
Heureusement, le football n'a pas l'air de connaître la crise au Brésil. Au total, le chiffre d'affaires des clubs en 2016 a atteint 5,4 milliards de reais, en hausse de 30%, selon Exame. Le club le plus riche du Brésil est évidemment Flamengo avec 520 millions de reais de recettes l'an passé (+43% et +176% sur cinq ans). Il devance les Corinthians (298,4 millions) et Palmeiras (468,6 millions). L'Internacional, relégué en Série B, et Cruzeiro sont les deux seules équipes à avoir connu des baisses de recettes. Les clubs de football brésiliens dépendent financièrement des droits de retransmission à la télévision. C'est de là que proviennent plus de la moitié des recettes de Flamengo. 

Belle année 2016 pour le groupe Boticario
Le groupe de magasins de cosmétiques (O Boticario, The Beauty Box, Eudora, Quem disse, Berenice ?) a enregistré une hausse de 7,5% de ses ventes en 2016, à 11,4 milliards de reais, selon Exame. Le groupe brésilien a ouvert 100 nouvelles boutiques l'an dernier, en totalisant 4.063. 

Le Brésil, mal aimé des expatriés
Selon les résultats du classement Expat Insider 2016 réalisé auprès de plus de 14.000 membres de 174 nationalités du réseau social InterNations et cités par Exame, le Brésil figure en 64e position sur 67. Seuls le Nigéria, la Grèce et le Koweït sont pires. Le podium est occupé par Taïwan, Malte et l'Equateur. Le questionnaire comprenait 43 critères sur les différents aspects de la vie à l'étranger. La chute est dure pour le Brésil qui était 57e en 2015 et 42e en 2014. A propos du pays auriverde, les expatriés se plaignent d'un salaire qui ne serait pas suffisant comparé au coût de la vie dans les grandes villes brésiliennes, étant donné notamment qu'ils n'utilisent pratiquement pas les services publics brésiliens (santé, éducation...) en raison de leur précarité. L'instabilité politique, la criminalité et les infrastructures font aussi partie des critères qui préoccupent les interrogés. Il y a quand même quelques points positifs : le climat et l'accueil des Brésiliens. 

Nouvelles interpellations liées à l'opération Lava Jato
Deux anciens hauts dirigeants de Petrobras ont été arrêtés jeudi dans le cadre de l'opération Lava Jato, selon l'AFP. Marcio de Almeida Ferreira et Mauricio de Oliveira Guedes sont accusés d'avoir reçu plus de 100 millions de reais de pots-de-vins de la part d'entreprises du BTP qui s'étaient associées en cartel illégal pour truquer les marchés publics de Petrobras. Un troisième ex-dirigeant, Edison Krummenauer, est aussi soupçonné d'avoir participé à ce réseau de corruption, mais il a conclu un accord de coopération avec la justice. Selon le parquet, les pots-de-vins continuaient à être versés en 2016, deux ans après l'ouverture de l'opération Lava Jato.

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 5 mai 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet