Lundi 10 décembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GABRIEL DÉCAMPS - "Je suis maintenant prêt pour cette nouvelle bataille à Roland-Garros"

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 12/05/2016 à 22:05 | Mis à jour le 13/05/2016 à 22:34

Après avoir tout remporté lors du ?Rendez-Vous à Roland-Garros? de São Paulo l'an dernier, le jeune Franco-Brésilien Gabriel Décamps participe pour la seconde année consécutive au tournoi de Roland-Garros junior, qui se tiendra à Paris dans 15 jours. Le jeune champion de 16 ans, 35e mondial dans sa catégorie et premier Brésilien, s'est confié au Petitjournal.com avant de s'envoler d'abord pour l'Italie, puis pour la France où il affrontera dans quelques jours les autres vainqueurs des ?Rendez-Vous? du monde entier.

Lepetitjournal.com : Pour revenir sur cette année sportive, comment t'es-tu entraîné ?
Gabriel Décamps : Mes entraînements se sont très bien passés même s'ils étaient intensifs : cinq jours sur sept et six heures par jour, du lundi au vendredi. Je commence à 8h le matin jusqu'à 11h40 et je reprends de 14h à 17h. Le rythme est d'autant plus soutenu qu'entre midi et deux, je dois travailler mes cours par correspondance, seul ou en cours particulier avec un professeur. Mais j'ai choisi d'arrêter l'école à 14 ans pour pouvoir tenir le rythme des entraînements. Pour autant, je ne néglige pas mes études et je suis les cours par correspondance d'une école américaine. 

Comment te sens-tu à l'approche de ce deuxième Roland-Garros ?
Je me sens très bien, je suis bien préparé. Je pense m'être donné à 100% cette année et je suis maintenant prêt pour cette nouvelle bataille. Par ailleurs, je suis très content de pouvoir revenir jouer à Paris pour Roland-Garros. 

Est-ce que tu es à l'aise sur terre battue ?
Oui, j'adore la terre battue. Je m'entraîne régulièrement sur cette surface donc c'est un avantage pour moi. Par contre, sur terre battue, les points sont plus longs donc il n'y a pas beaucoup de points "winner". Il faut monter au filet pour marquer des points et c'est ce sur quoi je travaille depuis l'année dernière. 

Où est-ce que tu te situes par rapport à tes adversaires ? Lesquels crains-tu le plus ?
Je pense que tous les joueurs qui seront présents à Roland-Garros sont capables de remporter le titre. Il y a beaucoup de bons joueurs. L'année dernière, j'ai joué contre le Grec Stefanos Tsitsipas, le numéro 6 mondial, et j'ai perdu 6-4 au troisième set, c'était très dur. Je redoute également Valkusz, un Hongrois qui joue très bien, il a déjà fait les demi-finales. Mais je pense que je suis au niveau cette année et que je peux faire quelque chose de bien. 

Quand pars-tu à Paris ?
Je pars jeudi en Italie pour participer, au même titre que les autres joueurs, à un tournoi de préparation à Roland-Garros. Nous allons avoir la même surface et les mêmes balles que lors du tournoi de Paris. Pour gagner ce tournoi, il faut remporter cinq matchs, mais ce n'est qu'une préparation. Les scores ne comptent pas pour Roland-Garros. Je m'envole ensuite pour Paris le 22 mai où je vais m'entraîner encore une semaine avant de jouer la compétition. 

Quelles portes un tournoi comme celui-ci pourrait-il t'ouvrir ?
Remporter ce tournoi pourrait m'apporter beaucoup. Déjà, les sponsors nous fournissent des équipements. J'ai deux sponsors actuellement, Nike et Head, et cela pourrait en attirer d'autres. Cela m'ouvrirait également les portes d'autres prestigieux tournois comme le Masters 1000. Enfin, au niveau sportif, c'est une très belle récompense. 

Propos recueillis par Pauline RAGUÉ (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 13 mai 2016

- Lire notre portrait de Gabriel Décamps

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant au Brésil

Vous aimez écrire ? Vous voulez découvrir le Brésil autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e) pour développer notre contenu localement !

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet