Vendredi 26 avril 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECO - Shell se lance dans l’exportation de l’éthanol brésilien

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 02/12/2010 à 00:01 | Mis à jour le 14/11/2012 à 10:22


Shell vient d'absorber Cosan, distributeur de la marque Esso au Brésil et prévoit de faire de cette joint-venture une plateforme mondiale de distribution de l'alcool carburant. 1,5 milliards de US$ seront investis dans l'opération. Il s'agit non seulement d'augmenter la production d'éthanol au Brésil, mais aussi de tester des technologies de seconde génération qui permettront de produire du carburant de façon plus rentable à partir de la canne à sucre et d'autres matières végétales


"À plus long terme, explique Mark Gainsbourg, vice-président du secteur énergies alternatives de Shell, il s'agit de créer une compagnie globale de biocombustibles qui fasse partie des majors internationaux. Il y a un grand potentiel pour l'exportation de l'éthanol brésilien."

De son côté, le Ministère des Relations Extérieures publie un bilan de 30 années d'utilisation de l'alcool carburant au Brésil. On y découvre que les surfaces consacrées à la canne destinée à produire de l'alcool ne représentent que 1% de la superficie cultivée du pays, avec une productivité meilleure qu'ailleurs : 7.000 litres de carburant à l'hectare, contre 5.500 litres pour le blé et la betterave européenne et 2.400 litres pour le maïs américain.

Chaque unité d'énergie non renouvelable utilisée dans la production de l'éthanol au Brésil génère 9 unités d'énergie renouvelable (contre 2 unités pour le blé ou la betterave et 1,5 unité pour le maïs). En outre, l'utilisation des résidus de canne permet aux usines de production d'alcool d'être autosuffisantes en énergie électrique, ce qui a permis d'économiser, au cours de ces 30 dernières années 850 millions de tonnes de rejets de CO2 dans l'atmosphère.

Le secteur de l'alcool carburant au Brésil occupe 835.000 personnes dans 440 usines, sans compter l'armée des coupeurs de canne engagés saisonnièrement sur les plantations pour les récoltes.

Jean-Jacques FONTAINE (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 2 décembre 2010
Tous les articles de Jean-Jacques Fontaine sur http://visionbresil.wordpress.com

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ASSOCIATION

La plage d’Ipanema bloquée par un mur de déchets plastiques

un mur de déchets plastiques de quinze mètres de long sur deux mètres de haut a été constitué sur la promenade d’Ipanema ce mois-ci dans le but de sensibiliser sur l’environnement et la pollution(...)

Expat Mag

Valence Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros

Sur le même sujet