Jeudi 15 novembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CARNAVAL DE SAO PAULO - L’école de samba Tom Maior

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 06/02/2017 à 23:05 | Mis à jour le 06/02/2017 à 23:29

Entre le vendredi 24 au soir et le dimanche 26 au matin, les quatorze écoles de samba du Grupo Especial du carnaval de São Paulo lanceront leurs chars à l'assaut du Sambodrome pour tenter de remporter le grand titre de champion. Lepetitjournal.com vous présente ces quatorze écoles de l'élite. Ce mardi : Tom Maior, le premier promu.

Si la plupart des écoles de samba sont nées d'un club de football ou d'un quartier, celle-ci, créée en 1973, est née d'un rassemblement de Paulistanos, mené par Hélio Bagunça, de tous âges et raisons sociales. Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, son nom, Tom Maior, n'est pas une personne, réelle ou fictive. Il s'agit de "tom maior" ("ton majeur"), termes repris de la chanson du même nom de Martinho da Vila (1969). Si elle n'a encore jamais été titrée en Grupo Especial, l'école de samba aux couleurs rouge, jaune et blanc, s'était maintenue plus de dix ans dans l'élite du carnaval de São Paulo, avant d'être reléguée en 2015. Mais elle effectue un retour express dans l'élite grâce à sa deuxième place conquise l'an dernier en Grupo de Acesso. 

Samba do Enredo
Cette année, l'école Tom Maior fera vibrer le Sambodrome sur une composition collective interprétée par Bruno Ribas (dont c'est le premier carnaval pour Tom Maior) : Elba Ramalho canta em oração o folclore do Nordeste. Toque sanfoneiro : Forró, frevo e xaxado... ("Elba Ramalho chante en prière le folklore du Nordeste. Accordéoniste, joue : Forrófrevo et xaxado...")

Em tom maior
Quero ver segurar
O samba hoje vai forrozear
Rainha do meu carnaval
Elba, Imortal !

Vou viajar nesse cordel
Vamo simbora de amarelo e encarnado
Quando olhei a terra ardendo
Meu aconchego, nordeste encantado
Óia a viola proseando com a sanfona
Pula a fogueira, meu amor, é São João !
O céu alumiou de estrelas
Saudando o rei Gonzagão
Peço a nossa senhora
Clamo em oração
No be a ba do sertão
Meu padim faz chover amor nesse chão

É arretado o toque do maracatu
Na cavalhada, na ciranda e no reisado
Oi tum tum tum bate coração a mil
Festa no interior do meu Brasil
Oi tum coração pode bater
Tom maior, sou tua rosa
Hei de amar-te até morrer

Do frevo ao xaxado, eu vou
Num cheiro pra ganhar o seu amor
Seu dengo me faz um bem
Dançando no xenhenhém
Tristeza que vai
Saudade que vem
É quando o vento sacode a cabeleira
Tanta gente num cortejo popular
Minha história vai ganhando o mundo inteiro
O Anhembi a delirar
No palco a representar
Em cena, a voz da atriz
Maria, menina, guerreira
O povo é quem diz

Menée par la reine de batterie Pâmella Gomes et la "porta bandeira" Simone Gomes, Tom Maior souhaite rendre hommage à travers son thème 2017 à la grande chanteuse de MPB Elba Ramalho, originaire du Paraiba. L'école de samba ouvrira le défilé vendredi 24 à 23h15.

Palmarès

- Champion du Grupo de Acesso : 1995 et 1999.

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion actualisée

*Photo : Patricia Oliveira / Flickr 

- Voir le site de Tom Maior

- Voir le programme du carnaval de São Paulo 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

EXPATRIATION

VOTRE AVIS - Partagez votre vision et expérience du «choc» culturel !

Quelles comportements et habitudes de votre pays d’accueil vous ont surpris (que ce soit agréablement ou négativement) ? Avez-vous dû modifier les vôtres pour vous insérer professionnellement ?

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet