Jeudi 13 mai 2021
Santiago
Santiago

Savez-vous comment fête-t-on Pâques au Chili ?

Par Édouard Maury | Publié le 02/04/2021 à 23:05 | Mis à jour le 02/04/2021 à 23:31
Photo : Gabe Pierce - Source : unsplash.com
paques chili

Cette année, Pâques tombe ce dimanche 4 avril, l’occasion pour lepetitjournal.com Santiago de vous faire découvrir les traditions chiliennes de l’une des fêtes chrétiennes des plus importantes du calendrier.

Les cloches passent-elles aussi au Chili ? En 2018, environ 55 % de la population se disait catholique, selon une enquête du Centre d'Études Publiques. Pâques est donc l’une des fêtes qui rythme la vie religieuse sur le territoire andin. Mais avec la sécularisation progressive de cette fête, ce sont des traditions adoptées par des croyants et des non-croyants qui animent ce jour.

Pour les Chiliens les plus pratiquants, la semaine sainte est rythmée par de nombreux événements en hommage aux derniers jours de Jésus, à sa mort, ainsi qu’à sa résurrection. Lors du Jeudi saint, il est possible d'assister au lavage de pieds qu’aurait donné Jésus à ses apôtres avant de se mettre à table lors de son dernier repas. On peut retrouver une reproduction de cette partie de la Cène au Monasterio Benedictino, situé sur les falaises de la pré-cordillère des Andes de Santiago. Le vendredi, à condition de ne pas avoir peur du froid, vous avez la possibilité de suivre la procession lente ayant mené à la crucifixion de Jésus. C’est à Belén, à la frontière avec le Pérou et niché à 3 200 mètres d’altitude, que cette marche est menée. Pour deux pas en avant, il est demandé d’en faire un en arrière, de façon à suivre le rythme du Christ lors de sa montée du Golgotha.

Tout un cortège de bicyclettes, chars colorés, chœur de chanteurs liturgiques, traverse la ville en criant "¡Viva Cristo Rey!".

Et puis en général, le jour de Pâques, divers événements ont lieu à travers le pays. À Valparaíso comme dans d’autres villes d’Amérique latine, c’est un air de vengeance qui flotte en ce jour. Les habitants sont habitués à brûler une grande figurine à l’effigie de Judas entouré d’argent, dont les enfants ont fait la quête en amont. Au sanctuaire situé sur la colline de San Cristobal de Santiago, une grande messe est donnée pour célébrer la résurrection de Jésus. On y allume un cierge pour célébrer le retour du Christ, et celui-ci restera allumé pendant plusieurs semaines, jusqu’au jour de l’Ascension, date du retour de Jésus vers les cieux.

paques chili
Sanctuaire de la colline San Cristobal.
Photo : Deensel - Source : flickr.com - Licence : Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

 

Au Chili, les fêtes saintes se poursuivent jusqu’au dimanche suivant Pâques. C’est la Fiesta de Cuasimodo qui s’installe à Santiago et ses environs, avec tout d’abord une messe dite à la chilienne. Un prêtre porte la communion aux malades ainsi qu’à tous ceux qui ne peuvent pas se rendre à l’église. Après des mois de préparation, la procession a lieu dans la ville où le prêtre est escorté d’hommes à cheval, drapés de mouchoir blanc en mémoire du Christ. C’est tout un cortège de bicyclettes, chars colorés, chœur de chanteurs liturgiques qui traverse la ville en criant "¡Viva Cristo Rey!".

Le saviez-vous ? L’île de Pâques porte ce nom suite à la découverte de l’archipel par les Espagnols le 6 avril 1722, le jour de Pâques.

Mais Pâques est surtout devenu au fil des siècles une fête mêlant catholicisme et traditions. Au Chili, il est de coutume tout au long de la semaine sainte de ne pas manger de viande rouge. Les Chiliens préfèrent alors des plats à base de poissons frits, spécialité des zones côtières. Il y a également les empanadas aux fruits de mer. Frits ou cuits au four, elles sont une savoureuse alternative. Autre spécialité du sud du pays : la Curanto en olla ou Pulmay, sorte d’assiette de fruits de mer, accompagnée de pommes de terre et de légumes. Pour conclure le repas, vous pouvez servir une délicieuse tarte au fromage et à la pomme.

Enfin, si vous demandez à un enfant chilien ce que lui évoque Pâques, il y a de fortes chances qu’il vous parle du "conejo de Pascua", ou lapin de Pâques. Cette curieuse légende veut qu’un lapin se soit caché dans la grotte dans laquelle a été placée le tombeau de Jésus. Quand le Christ en sorti, le lapin compris que Jésus était bel et bien le fils de Dieu, et pour annoncer la bonne nouvelle de sa résurrection, il alla apporter un œuf peint aux enfants des environs, signe de vie et de joie. Depuis lors, le lapin sortirait tous les dimanches de Pâques pour laisser des œufs (désormais en chocolat) dans chaque maison et ainsi rappeler au monde entier que Jésus est ressuscité. C’est la raison pour laquelle chaque matin de Pâques, tous les enfants du pays partent à la chasse aux œufs pour retrouver la joie qu’est la résurrection du Christ, mais surtout pour manger du chocolat !

C’est ainsi que la fête de Pâques perdure au Chili, chez les croyants comme chez les moins croyants. Ce jour garde une forte influence religieuse dans toute la culture populaire chilienne. Par exemple, chaque année, on peut voir à la télévision Jésus de Nazareth ou La passion du Christ, deux films mettant en scène Jésus dans ses derniers instants. Toutefois le Chili, comme de nombreux pays dans le monde, n’est pas épargné par la baisse du nombre de catholiques pratiquants, et Pâques correspond dorénavant davantage à une fête civile qu’à une célébration religieuse.

Édouard Maury

Étudiant à Sciences Po Aix, j'effectue un stage au sein de la rédaction de lepetitjournal.com Santiago. Passionné de sport, et de nature, je découvre le Chili pour la première fois.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai.