Dimanche 23 septembre 2018
Santiago
Santiago
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ELIOTT LABURTHE-TOLRA - Un ingénieur qui a tout quitté pour devenir pâtissier

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 17/12/2015 à 23:00 | Mis à jour le 20/12/2015 à 16:03

 

Eliott Laburthe-Tolra est un jeune entrepreneur français qui a décidé se lancer dans la confection de macarons, presque du jour au lendemain, alors qu'il suivait jusque-là un parcours professionnel bien différent et tout tracé. Une envie qui a dominé le reste et qui l'a conduit au Chili avec sa compagne pour ouvrir une pâtisserie française Etienne Marcel.

Eliott Laburthe-Tolra a grandit dans le 16e arrondissement de Paris. Il est passé sur les bancs d'une classe préparatoire avant de rentrer à l'Ecole Centrale. Il sortira diplômé Ingénieur des énergies renouvelables.
Durant son cursus, il se rend pour la première fois au Chili à l'occasion d'un stage de fin d'études. Il travaillera chez Alstom, au secteur énergie.

Il est séduit par le cadre de vie chilien malgré certains paradoxes de ce pays à deux vitesses.?Il trouve que l'environnement est propice à la création d'une entreprise, qu'il y a un public réceptif et un enthousiasme plus affirmé qu'en France.??Son stage prend fin et il rentre en France. Il intègre un cabinet de conseil où il travaille pendant trois ans. S'en suivent huit mois d'une charge de travail intense qui lui donne la conviction qu'il souhaite faire quelque chose pour lui-même. Laetitia, sa compagne française, rencontrée au Chili en 2010, partage son envie de tout quitter et de démarrer un projet à eux.?

Du jour au lendemain, Eliott quitte son travail et commence à travailler comme aide dans une pâtisserie. Malgré les horaires et la rigueur du travail, il s'adapte. Il estime que son côté structuré lui a facilité la compréhension du métier et son adaptation.?Laetitia le suit dans le processus de formation. Ancienne directrice artistique chez Chanel, elle se spécialise en décoration de pâtisseries. Leurs rôles sont différents mais complémentaires.

Après sept mois d'apprentissage dans les pâtisseries françaises, le couple a l'occasion de rejoindre de la pâtisserie française de Paul Lafayette à Hong Kong pour un mois et demi. C'est à cette occasion qu'ils réalisent l'importance du marché du macaron à l'étranger. Leur projet mûrit. Ils décident de repartir pour le Chili afin de monter une pâtisserie française spécialisée dans le macaron. ?

Ils arrivent en mars 2014 avec un visa temporaire associé à leur projet. Leur apport de capital a facilité l'obtention du visa. Mais ils déchantent vite. En trois ans, le prix des loyers a connu une forte inflation. Ils doivent se replier sur un quartier moins dynamique que celui auquel ils prétendaient. ?Leur installation est facilitée par leur ami et associé Luis, un chilien francophone, qui est en charge de la communication d'Etienne Marcel, et en parallèle qui aide des Français à s'installer au Chili.
?Ils s'établissent à Nuñoa où ils louent une maison qui sera à la fois leur lieu de résidence, leur lieu de production (cuisine) et leur lieu de vente.

Mais l'installation n'a pas été si simple. Il a fallu mettre aux normes sanitaires la maison et obtenir une patente. Construite avant 1938, la maison a pu avoir un nouveau rôle, autre que résidentiel car située dans une zone D3.?
Ensuite, il a fallu à Eliott et Laetitia de nombreuses heures de travail et de recherches pour trouver les meilleurs ingrédients, parmi un grand nombre qui ne leur était pas familier, pour leurs macarons déclinés en vingt saveurs et leurs autres pâtisseries (éclairs, crème brulée, tartelettes, etc).
?Le salon de thé Etienne Marcel ouvre ses portes le 15 novembre 2014. ?La production, qui démarre vers 7.00, et la vente sont assurées par une équipe de cinq personnes, dont deux travaillent à mi-temps. ?

Le salon de thé attire une cliente résidentielle en semaine, et les weekends ils  commencent à bénéficier du public du quartier Barrio Italia qui s'étend doucement. ?On peut également retrouver leur stand sur différentes Feria comme la Feria Mujer ou Paula Gourmet.?Et depuis décembre, ils ont ouvert un point de vente au Parque Arauco où ils proposent leur assortiment de macarons en harmonie avec un bel emballage. Une belle idée de cadeau de Noël !

Pâtisserie Etienne Marcel
Teniente Compton 203
Ñuñoa, Santiago
pedidos@etienne-marcel.cl
+56 9 988 41 672

Jennifer Roux (www.lepetitjournal.com/Santiago) - Vendredi 18 décembre 2015

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet