Jeudi 2 juillet 2020

SOLIDARITE- Le temps c'est de l'argent pour "El banco del tiempo"

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 07/09/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:53

Au Chili, la banque du temps, "El banco del tiempo", existe depuis 2007. Mais depuis l'arrivée de la crise, de plus en plus de personnes sont attirées par cette méthode de rétribution de services qui utilise le temps pour seule monnaie d'échange. Petit tour d'horizon sur le fonctionnement de ce système solidaire qui a déjà plus de 800 adhérents au Chili

Membres de la banque du temps (Photo J.T)

Tic, tac, tic, tac, tic , tac. Et si  le temps était la chose la plus précieuse? C'est sur ce constat qu'a été créée en 2007 au Chili El banco del tiempo. Mais le système ne date pas d'hier : aux Etats-Unis, dans les années 80 naissait le Time Dollars, système D basé sur ce principe d'échange de services sans intervention d'argent. El banco del tiempo en est la version latino.  L'idée est semblable à celle d'un troc. Par exemple : 20 minutes de cours d'informatique équivalent à 20 minutes de jardinage. Peu importe les qualifications de la personne. Le temps de l'un vaut autant que le temps de l'autre. Il suffit juste d'être inscrit à la banque du temps, dans l'une des antennes. Puis via un chéquier il s'agit de rémunérer les services reçus en unité de temps et non en valeur d'argent.

Valoriser le savoir-faire de chacun
Depuis les années 90 avec la succession des crises pétrolières, le système de banque du temps a fait son chemin. Il a rapidement été mis en place en Europe (Portugal, Espagne, Italie, Angleterre?) mais aussi dans de nombreux pays d'Amérique Latine. Au total, se sont près de 300 villes dans le monde qui ont adopté ce système d'échange solidaire.  En France cependant,  il existe aussi un système d'échange, le SEL (Système d'Échange local), mais le temps n'est pas la mesure de valeur utilisée. En effet,  le SEL réunit des adhérents qui échangent des services et des biens sans utiliser d'argent, mais en utilisant une monnaie virtuelle. Au SEL, même principe égalitaire qu'à la banque du temps : un service ou un bien est "payé" mais le prix est fixé de gré à gré. Ainsi chacun peut avoir quelque chose à "vendre", sur le principe que tout le monde a quelque chose à offrir: accompagner une personne âgée à la banque, garder un chien, faire une démarche, monter une étagère....

Un vrai échange social
A l'origine les banques du temps souhaitaient aussi créer des réseaux d'appartenance et des communautés solidaires pour donner la possibilité à ceux qui ont un faible pouvoir d'achat (étudiants, chômeurs, immigrants) d'avoir accès à certains services. Au delà du simple gain financier, El banco del tiempo permet ainsi également un vrai échange social : des liens se tissent entre ses membres."Nous souhaitons avant tout construire un espace d'échanges humains, d'expériences, de connaissances et de rêves. En somme : ouvrir un nouvel espace d'humanité pour renforcer la société civile, la valoriser mais aussi pour améliorer ses conditions de vie.", précise Juan Pablo Tapia responsable de la communication Del banco del tiempo de Santiago. Les services proposés peuvent aller de cours particuliers (langue, cuisine, couture, informatique..) à des services plus techniques (conduites, déménagements, garde d'enfants) ou encore pratiques (coiffeur, ménage, comptabilité).

Un système couronné de succès
Au Chili, le système s'est développé assez rapidement depuis son arrivée en 2007. Aujourd'hui, on y  compte plus de 8 bureaux (Quilpué, Macul, Las torres, Peñalolen, Conchalí,  Villa Santa Maria, San Vicente, Puente Alto) et près de 800 adhérents. Le siège del banco del tiempo est implanté dans le quartier de Las Condes, à Santiago. L'ONU reconnaissait en 2009 el banco del tiempo du Chili comme "bonne pratique communautaire". En tant de crise sur le marché économique, le moins qu'on puisse dire c'est que le marché du temps lui, a le vent en poupe !

Céline Masfrand (www.lepetitjournal.com Santiago) Mardi 7 septembre 2010.

Pour être titulaire d'un compte El banco del tiempo,  il suffit de définir quel(s) service(s) vous pouvez proposer et de vous rapprocher d'un des bureaux. Il vous faudra ensuite signer une charte qui vous engage à respecter les 12 principes clés del banco del tiempo. L'adhésion est gratuite.www.bancodeltiempo.blogspot.com. ONG CIVICA Ebro 2740, of 306, Las Condes Tel: 431 9120 / central@civica.cl

 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet