LES GALICISMES – Les influences françaises dans la langue espagnole

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 17/03/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:16

Les influences entre différentes langues représentent un processus naturel dans l'évolution des sociétés humaines. Les langues romanes, dont le Français et l'Espagnol, se sont rapprochées depuis la conquête de la péninsule ibérique par les armées romaines il y a de cela plus de 2000 ans. Il est donc intéressant de s'arrêter quelques instants sur le processus de gallicisme et de se rendre compte que la langue castillane regorge d'influence française. Voici ici un bref examen des emprunts au Français de la langue espagnole

Photo: Courtoisie Claudio Valle Hernandez

L'introduction de mots français dans la langue espagnole date de l'Espagne médiévale. Cependant, le premier débat sur la pertinence de ces emprunts a lieu au XVIIIe siècle, débat qui reflète deux mondes qui s'affrontent à l'époque: le traditionalisme intransigeant et l'annonce d'une nouvelle mentalité liée à une conception moderne de la vie. Ainsi, le désir de rayonnement social est le facteur le plus important en ce qui a trait à l'admission ou au rejet des nouveaux vocables d'origine française dans la langue de Castille. C'est ainsi que le XVIIIe siècle marque une rupture entre la tradition hispanique et une nouvelle ère d'influence étrangère. La France est alors synonyme d'innovation dans les coutumes, le langage, les relations sociales et le bon goût.

La mode un jour, la mode toujours
Il existait à l'époque en Espagne une symbiose entre les classes sociales : tant les nobles que les paysans souhaitaient être à l'avant garde des tendances vestimentaires. Ainsi firent leur apparition dans le lexique espagnol la redingote, la muselina et la paletina, pièces de vêtements confectionnées en tisú. Les voyages vers la France de jeunes Espagnols fortunés ramenèrent en Espagne des termes comme sanfasón, adieu, madama, equipajes, tupé, bucle et berlinas (voitures). D'autres mots apparaissent ainsi dans le langage de tous les jours en Espagne: afiche, bibelot, brevet, bidé, bistro, billete, blusa, bouchon, bulevar, cabaret, canapé (meuble), carnet, chic, chofer, corsé, chiffonier, crochet, dossier, formacion (politique), glamur, premier (théâtre), prêt-à-porter, sofa, suite (hôtel), tartan, tutu, vedette etc., la plupart faisant référence à l'art de bien vivre ou à l'organisation.

À table!
La gastronomie est un des arts que les Français maîtrisent et les Espagnols ont bien retenu la leçon. Une impressionnante quantité de mots espagnols sont dérivés du Français dans ce domaine: à la carta, brunoise, canapé (hors-d'?uvre), compota, crema, fondant, fondue, gelatina, gourmet, mayonesa, menu, restaurante, merengue, mirepoix, mousse, plató, pure, servilleta, suflé, terrina et j'en passe. Et nul besoin de se trouver attablé dans un restaurant cinq étoiles pour rendre compte de cette influence au Mexique. Ne vous étonnez donc plus en voyant le mot consommé sur le menu de la cocina économica près de chez vous!

S.M (www.lepetitjournal.com/mexico pour Santiago) lundi 17 mai 2010

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Santiago !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale