Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CINEMA- « Les nouveaux sauvages » en France le 14 janvier

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 16/01/2015 à 03:00 | Mis à jour le 15/01/2015 à 19:16

Le dernier film du cinéaste argentin Damián Szifron, Les nouveaux sauvages (Relatos salvajes) est sorti sur les écrans français mercredi dernier. Le réalisateur de Tiempos de Valientes, primé en 2005, a connu un nouveau succès  avec ce film, à l'affiche à Santiago depuis plus de 3 mois

Inspirée du film italien Les monstres, Relatos salvajes est une comédie à skteches déjantée qu'il ne fallait pas rater. Voilà qu'elle arrive enfin en France. Film réalisé par l'Argentin Damián Szifron, cinéaste peu connu si ce n'est par un film multi primé Tiempo de valientes en 2005.  Relatos salvajes était en compétition officielle au dernier festival de Cannes et a obtenu également au festival de Biarritz, le prix du public et le prix d'interprétation féminine pour la jeune actrice du dernier sketch sur le mariage, Érica Rivas.  Le film fonctionne comme le film italien des années 60, Les Monstres, en sept sketches. Las de se faire avoir et d'accepter la réalité, des hommes et des femmes se révoltent aux quatre coins du pays et traversent la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie.

Le meilleur de l'Argentine
Chacune des histoires surprend : le premier volet qui se déroule dans un avion tout droit sorti du dernier Almodóvar nous surprend. Puis la course poursuite des deux voitures au nord de l'Argentine est géniale. L'inévitable Ricardo Darín (Dans ses yeux) quant à lui pète les plombs pour une histoire de fourrière, et obtient le respect par la terreur. Le dernier sketch est un repas de mariage bien gratiné. Tous les acteurs sont excellents. Citons entre autres, Leonardo Sbaraglia et Darío Grandinetti que l'on avait vu dans Parle avec elle d'Almodóvar. D'ailleurs c'est ce dernier qui a coproduit le film. Car Damián Szifron n'arrivait pas à réunir le budget pour réaliser cette comédie qui est quand même une métaphore sur la société argentine d'aujourd'hui. Depuis, le film a été acheté par la Warner, ce qui permettra une bonne distribution. A recommander à vos (bons) amis en France
La rédaction (www.lepetitjournal.com/santiago) vendredi 16 janvier 2015

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet