Samedi 28 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

À Rome, les murs ont des oreilles …

Par Karine Gauthey | Publié le 31/12/2019 à 09:21 | Mis à jour le 31/12/2019 à 09:57
rome mur oreilles

Il existe de nombreuses curiosités visuelles à Rome et nombreux sont les badauds qui passent à côté sans les remarquer, l’on pourrait même dire que ces curiosités sont « légions », et si certaines de ces attractions pourraient être dites « voyageuses » (car elles se sont mues au fil des âges), d’autres sont ancrées dans la pierre et font se remémorer d’antiques vérités qui ne manquent pas parfois de détails cocasses, voire de bons mots que l’Histoire réserve aux initiés.

La « tête dans le mur » de la Piazza Navona en fait partie.

En effet, si vous avez l’œil aguerri, en vous promenant sur la place baroque, vous remarquerez qu’une tête en marbre sort du mur du Palazzo Tuccimei (connu auparavant sous le nom de Palazzo de Cupis).

Légende

Une légende populaire prend alors vie : l’on raconte qu’au XVIe siècle, le pape Sixte V laissait de côté ses habits pontificaux pour se mêler à la foule dans le but d’espionner les faits et gestes des romains, et apprendre de fait ce que l’on pouvait dire à son sujet.

Un jour, il s’arrêta dans une taverne de la Piazza Navona pour se restaurer, c’est ainsi qu’il entendit les mots malencontreux de l’hôtelier, qui ne conservait pas sa langue dans sa poche et décida de se laisser aller à des paroles peu flatteuses à son égard. Fou de rage, le pape fit arrêter et décapiter le malheureux aubergiste. Il paraît que pour lui rendre hommage, les commerçants de la place placèrent sa tête contre le mur.

Aujourd’hui, elle trône timidement entre deux fenêtres du palais, et nous rappelle, tel un avertissement, qu’il ne faut jamais parler de manière imprudente. Ainsi, si des paroles malheureuses peuvent tomber dans la mauvaise escarcelle, à Rome, il n’en est aucune que la pierre ne scelle, surtout si les murs ont des oreilles.

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Passionnée par l'histoire, l'histoire de l'art, la littérature, les mythes et l'antiquité, Karine Gauthey a décidé de poser ses valises à Rome après être tombée amoureuse de la ville il y a de nombreuses années.
0 Commentaire (s)Réagir