Dimanche 17 janvier 2021

L’October equus : le sacrifice du vainqueur

Par Karine Gauthey | Publié le 31/10/2020 à 14:15 | Mis à jour le 01/11/2020 à 14:01
october equus

"Peuple, va quérir à l'autel de la Vierge une préparation purificatoire. Vesta te la donnera ; grâce à ce présent de Vesta, tu seras pur. Il sera constitué de sang de cheval, de cendre de veau,  et d'un troisième élément, de la paille creuse d'une fève dure." 

(Ovide, "Les Fastes", IV -731.)

 

Le mois d’Octobre touche à sa fin ; on le perçoit souvent comme le mois qui fête Halloween, mais dans l’Antiquité, il s’agissait d’un mois dédié aux chevaux. En effet, l’on sacrifiait des chevaux au dieu Mars à l’occasion des Ides d’Octobre (le 15 Octobre). La première mention de ce rite remonte au IIIème siècle avant Jésus-Christ et la dernière date de 354 (le calendrier de Filocalus le mentionne). Pour célébrer les fêtes, les Romains aimaient particulièrement les jeux, raison pour laquelle on organisait une course de chars sur le champ de Mars (lieu consacré au dieu). Cette course était présidée par le Flamen martialis, en présence des pontifes

 

October equus

 

A la fin de la course, l’un des deux chevaux attelés au char, le cheval situé à droite du vainqueur, était sacrifié au dieu Mars : il était tué d’un coup de javelot et son sang était versé sur le foyer de l’Etat pour symboliser l’abolition de la guerre, les campagnes militaires s’achèvant autour du 15 Octobre. Une fois de rituel achevé, on coupait la queue du cheval, on écoutait le sang sur les cendres du foyer de Vesta (déesse du foyer), à proximité de la Regia. Le mélange était ensuite conservé et ajouté au produit de la combustion des veaux mort-nés, dont le sacrifice sert aux fêtes des Fordicidia (au mois d’avril). Par la suite, on tranchait la tête du cheval et ornée d’une guirlande de pain : les quartiers limitrophes de la Voie sacrée et le Suburre s’affrontaient pour l’obtenir. On l’accrochait au mur de la Regia si les habitants de la Voie sacrée la remportaient ou sur la tour Mamilienne si les habitants de Suburre gagnaient. Elle symbolisait une année de prospérité pour les habitants du quartier.

Il est à noter que deux autres courses de chevaux étaient dédiées à Mars : les Equiria célébrées les 27 février et 14 mars

Nous vous recommandons

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Rédactrice en chef et Directrice d'édition Lepetitjournal.com/Rome karine.gauthey@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir