Jeudi 20 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPATRIATION – Etre muté en Italie, rêve ou cauchemar ?

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 03/07/2012 à 00:00 | Mis à jour le 06/03/2013 à 22:58

 

Administration tentaculaire, circulation chaotique, hédonisme. Les clichés utilisés pour décrire la vie qui vous attend dans la Péninsule ne manquent pas. Stéréotypes rebattus ? Mise en garde sur les difficultés que vous aurez à surmonter ? Avant de vous laisser décourager, considérez ceci : vivre en Italie et être heureux, cette mission est possible

Si l'Italie est considérée comme étant une destination de rêve pour passer ses vacances, l'idée de s'y installer peut éveiller quelques réticences. Quel prix faut-il payer pour vivre  dans un pays où chaque pierre respire l'art et l'histoire, mais qui est souvent décrit comme un lieu où règnent la désorganisation et le manque d'efficacité ?  

Bienvenue chez les Ch'ti(taliens) !
On revient toujours à la vielle histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide?

Attenda in linea? Ne quittez pas? (image lepetitjournal de Turin)

Situation 1 ? L'administration tentaculaire
Vous n'y échapperez pas. C'est seulement une question de temps. Et de chance. Mais soyez-en certain, un jour ou l'autre vous serez amené à vous perdre dans les méandres de l'administration italienne. A patienter des heures et des heures au bout du fil en compagnie des notes du Printemps de Vivaldi ou du crescendo du Boléro de Ravel avant qu'une voix humaine ne se décide enfin à vous répondre. A passer une matinée entière dans une file d'attente, excédé par la lenteur mise dans le traitement des dossiers. Dans ces circonstances, attendez-vous toujours au pire : ce n'est pas le bon guichet ou le bon numéro de téléphone, il manque un document essentiel pour compléter votre dossier, le système est en panne aujourd'hui, réessayez demain? Inutile, dans ce cas, de pester contre le monde entier, de regretter l'administration française qui vue de loin vous paraît d'une efficacité sans faille, de sombrer dans la dépression. N'oubliez pas que vous êtes en Italie. Il est fort probable qu'un jour, vous croiserez sur votre chemin un employé compatissant, qui non seulement prendra à c?ur votre cas mais qui saura aussi vous surprendre, en faisant preuve d'une souplesse qui fait bien souvent défaut sous d'autres latitudes.

Conduire en Italie peut réserver bien des surprises ! Un panneau singulier pris en photo à Turin par la rédaction pendant les fêtes de Noël (image lepetitjournal.com de Turin)

Situation 2 ? La circulation

Conduire en Italie, ce n'est pas chose facile pour un étranger. Dans ce domaine, les clichés ne manquent pas : les feux transformés en grille de départ du GP de Formule 1, des hordes de Vespas qui bourdonnent autour des voitures, un art et une manière de se garer qu'on pourrait qualifier d'extravagants? Idées reçues ou réalité ? Généraliser est toujours difficile, mais conduire en Italie sans se sentir constamment menacé par les autres véhicules est certainement une question d'habitude? et de réflexes ! Si vous pensez que les Italiens au volant respectent "avec modération" le code de la route, vous découvrirez assez vite qu'ici, tout le monde sait qu'il faut avoir quatre yeux pour pouvoir anticiper les réactions des autres conducteurs. C'est un stress énorme si vous n'y êtes pas habitué. Sans compter que son impact sur votre système nerveux sera certainement amplifié par votre dose quotidienne de caffé ristretti, un plaisir dont vous ne saurez plus vous priver une fois la frontière italienne franchie. Quoi qu'il en soit, considérez aussi les aspects positifs de la situation : cet exercice de vigilance au volant vous permettra d'améliorer considérablement vos temps de réaction et vous allez devenir imbattable aux jeux vidéo?


(image lepetitjournal de Turin)

Situation 3 ? La mode
Assortir son vernis à ongles aux accessoires ? Mais c'est la moindre des choses ! Bannir les chaussettes courtes avec un costume ? Une horreur pareille n'est même pas envisageable. Si Paris peut s'enorgueillir du titre de capitale de la mode, c'est en Italie que les nouvelles tendances défilent dans la rue, que l'élégance et le glamour jouent un rôle de premier plan dans la vie de tous les jours. C'est tout un art qui ne demande pas forcément qu'on y consacre tout son budget, c'est plutôt une question de détails : comment associer les couleurs des vêtements, comment choisir ses accessoires, comment ajouter quelques touches originales pour créer son propre style? Il faut reconnaître toutefois que les Italiens raffolent des marques, au point d'exagérer parfois. Un conseil alors s'impose : avant de rejeter en bloc cette attitude en la qualifiant de superficielle et d'hédoniste, prenez le temps de regarder autour de vous en quête d'inspiration. L'habit ne fait pas le moine, c'est vrai. Mais il serait dommage de repartir un jour du pays de Prada et d'Armani, de Furla et de Missoni sans qu'un peu des couleurs, des formes et de tous les détails qui rendent l'Italie si particulière n'ait pu déteindre sur votre style.

Luisa Gerini (www.lepetitjournal.com/Turin) Mardi 3  juillet 2012

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

THÉÂTRE

Du théâtre en français présenté la semaine prochaine!

Les participants des ateliers de théâtre de l’Institut français - Centre Saint-Louis (l’IF-CSL) présenteront trois spectacles gratuits, dans le petit théâtre du Centre Culturel français.

Expat Mag

Singapour Appercu

J. Bonet et Y. Le Goff - Stop à l’exploitation sexuelle des mineurs

Si l’exploitation sexuelle des mineurs existe depuis des siècles, différents facteurs sont à l’origine de son aggravation et de sa sophistication à l’heure actuelle.

Sur le même sujet