Dimanche 26 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA RENTRÉE - Microtrottoir au lycée Châteaubriand de Rome

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 08/09/2016 à 22:00 | Mis à jour le 09/09/2016 à 17:46

Jeudi 1er septembre, il n'y avait dans tout Rome que les écoles françaises qui ouvraient leurs portes, comme le lycée Châteaubriand. Contrairement aux élèves des licei italiens encore en vacances jusqu'au 15 septembre, les « Chateaubrianais » ont repris les cours en même temps que les lycéens français. Le Petitjournal.com est allé à leur rencontre.

Nous sommes jeudi 1er septembre dans la matinée, via Malpighi, devant l'ancienne école privée de la congrégation de Chanoinesses de Saint-Augustin, l'un des trois sites de l'établissement scolaire Chateaubriand qui accueille aujourd'hui la rentrée des lycéens ainsi que des troisièmes. Devant le portail, les parents échangent avec animation les dernières informations récoltées auprès de M. Ounis, le CPE  : qui sera le professeur principal de mon enfant ? Quel sera son emploi du temps ? Loin de l'agitation parentale, de part et d'autre du portail, des petites grappes de lycéens se forment, trop contents de se retrouver après les deux mois d'été.

 

Qui sont-ils ?

Jacques, Marie-Aurora, Anouk pronostiquent sur leur rentrée en seconde, bientôt rejoints par Mathieu et Mathis, tandis qu'un peu plus loin patientent Silvia et sa s?ur Irene qui retournent à l'école à Rome après plusieurs années d'absence. Ils ont tous accepté de répondre avec gentillesse à mes questions. Selon leurs dires, les Chateaubrianais sont sages comme des images mais ils n'ont pas la langue de Molière dans leur poche.

 

 

Les nouveaux secondes patientent dans la via Malpighi devant leur établissement. 

 

Être élève à Châteaubriand...

Le lycée Châteaubriand est un établissement sous l'autorité de l'AEFE qui dispense des cours en français de la maternelle à la terminale aux enfants d'expatriés français tels que Mathieu ou Jacques mais aussi aux Italiens désireux d'apprendre le français, comme Marie-Aurora. Ainsi, environ 40% des élèves de Châteaubriand sont italiens, 20% franco-italiens, 20% français et 20% sont issus d'une quarantaine de nationalités du monde entier : un joyeux mélange de langues et de cultures. Il est d'ailleurs possible, comme Irene, de suivre l'option « esabac » à partir de la seconde qui permet d'obtenir un double diplôme : à la fois le baccalauréat français et le baccalauréat italien, l'esame di maturità. Entre eux, les élèves semblent parler italien en majorité, ou bien ils francisent des termes italiens, c'est le « chateaubrianais », auquel Marie Hédiard a consacré un travail universitaire en 1994. Ainsi en chateaubrianais « il panino » italien devient « le panin ». 

? c'est d'abord se souvenir avec bonheur du cadre champêtre de la Villa Strohl-Fern

Châteaubriand est réparti sur trois lieux dans Rome dont la liaison est assurée par des bus. Si les lycéens se partagent la majorité des cours entre via Malpighi et via Patrizi, les plus jeunes suivent leurs cours au c?ur de la Villa Borghese, à la Villa Strohl-Fern. Celle-ci apparaît comme un véritable Eden, évoqué par tous les lycéens comme leur lieu préféré, en particulier la « forêt près du champ d'athlétisme » ou encore la « forêt de bambou ».

 

La villa de la via Malpighi, un des trois sites de Châteaubriand

 

 La rentrée française versus la rentrée italienne

Un brin provocateur, lepetitjournal.com a demandé à ces lycéens s'ils n'étaient pas « dégoûtés » de rentrer plus tôt que les Italiens... Pas du tout ! Dans la grande majorité, ils préfèrent la méthode française qui raccourcit les vacances estivales au profit des « petites » vacances durant l'année car comme le résume Anouk : pendant les trois mois de vacances en été « il fait chaud, tes amis ne sont pas là et tu ne sais pas quoi faire ». Finalement, ils sont tous contents de la « rentrée », que d'ailleurs leurs camarades des licei italiens ne connaissent même pas : avez-vous déjà essayé de traduire le concept de « rentrée » ? Ce n'est pas si évident...

 

La rentrée, c'est d'abord et surtout l'occasion de retrouver ses amis

Ce qu'attendent avec le plus d'impatience Mathieu, Marie-Aurora, Anouk et les autres c'est surtout revoir les amis et pas seulement les élèves mais aussi les gens qui travaillent à la cafétéria « très sympas » selon Mathieu. Au contraire, l'inconnu fait peur : ce qui inquiète Jacques c'est de se retrouver seul dans sa nouvelle classe, comme l'année dernière. Aujourd'hui, ce n'est plus tant le motorino (le scooter) qui fait rêver que le téléphone portable, élu « élément le plus stylé pour la rentrée » à l'unanimité. Quant à Silvia et sa s?ur Irene, nouvelles cette année à Châteaubriand, elles espèrent bien nouer de nouvelles amitiés. Et pour Silvia, l'objectif cette année c'est surtout le baccalauréat.

 

Le portail via Malpighi s'ouvre à nouveau. C'est au tour des secondes de se rassembler dans la cour intérieure nouvellement restaurée. L'excitation est à son comble. Ça « frime » : agendas, nouvelles chaussures et sacs à dos sont exhibés. Le sac Eastpak tout comme le sac Longchamps pour les filles sont encore deux classiques indétrônables. De même, les converses sont toujours très populaires. Le silence se fait autour du proviseur adjoint, M. Commenville qui souhaite la bienvenue aux élèves et du Conseiller Principal d'Education M. Ounis qui répartit à haute voix les élèves dans les différentes classes : il s'agit du moment tant redouté évoqué par Jacques et Marie-Aurora. Souhaitons-leur d'être contents de leur nouvelle classe.

Nous leur laissons ici le mot de la fin pour décrire leur rentrée :

  

 

M. Ounis à gauche et M. Commenville à droite lors de l'appel des lycéens

 

  

Louise Cognard (Lepetitjournal.com de Rome) - Vendredi 9 septembre 2016.

Retrouvez tous nos articles "communauté" ici.

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

wallah sam 19/01/2019 - 21:31

Très bon reportage wallah

Répondre

Que faire à Rome ?

THÉÂTRE

Salomé d’Oscar Wilde, présentée en français au Teatro Palladium

Salomé, dont le spectacle se joue du 29 au 31 mai au Teatro Palladium, est une des pièces les plus controversées d’Oscar Wilde, le génie anglais qui choqua un XIXème siècle aux mœurs strictes.

Sur le même sujet