Mercredi 19 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA BOUSSOLE D'OSCAR - Oscar et le concept de double contrainte

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 25/01/2015 à 23:05 | Mis à jour le 06/01/2018 à 12:11

 

Recursimo RH vous invite à suivre les pérégrinations d'Oscar, nouvel arrivant en terre brésilienne, que vous pouvez conseiller à chaque épisode, car il en a bien besoin ! Après la réponse d'Oscar à vos commentaires, voici, pour clore ce troisième épisode, le bilan et éclairage du cabinet de conseil qui agira telle une boussole pour notre héros.

Oscar gère son stress en suivant les meilleurs conseils des lecteurs du Petitjournal.comIl lui reste cependant un sentiment d'impuissance qu'il formule ainsi : "J'ai l'impression d'être payé à ne rien faire" et qui peut continuer de le miner. Difficile de vraiment lâcher prise avec ce type de croyance négative. Cette expression auto-accusatrice, sous forme de généralisation abusive, peut nous alerter sur l'existence d'une double contrainte car Oscar, en réalité, gère au mieux sa mission avec les difficultés normales d'un cadre expatrié.

Ce concept de double contrainte, découvert par Gregory Bateson, anthropologue et psychologue américain - à l'origine de l'école de Palo Alto en Californie -, se définit comme un type particulier de conflit engendré par une situation paradoxale, où tous les choix possibles sont perdants. Elle se caractérise par une relation de pouvoir déséquilibrée où l'on trouve une victime et une personne qui abuse de son pouvoir, mais cela pourrait aussi bien être un système totalitaire.

Dans ce cas, la personne qui a le pouvoir laisse entendre de manière implicite une dévalorisation qui porte atteinte à l'estime de soi de la personne qui en est victime. Cette dernière en subit subtilement les effets négatifs sans pouvoir distinguer la source du malaise, et ne peut donc ni l'exprimer ni le gérer. L'exemple le plus célèbre est celui de la mère juive qui offre deux cravates à son fils. Lorsqu'il porte la rouge, elle lui reproche de ne pas aimer la noire et inversement. S'il lui venait l'idée de mettre les deux, il serait ridicule et elle pourrait se plaindre qu'il se moque d'elle. Aucune violence verbale, mais un malaise qui vient du fait de se sentir impuissant à résoudre une situation perçue comme inextricable.  

Décalage entre les attentes de la hiérarchie et le rendu des salariés
La hiérarchie aussi peut abuser de son pouvoir par ignorance et manque d'adaptabilité, en maintenant des critères de réussite inatteignables dans certains contextes, assortis de procédures inflexibles. Ce qui entraîne un décalage entre ce que peuvent réellement faire les salariés et ce que l'entreprise ne cesse d'exiger. Le siège de l'entreprise d'Oscar n'intègre pas la réalité particulière du Brésil dans ses critères de rentabilité ni les trois des principales conditions de réussite : le temps d'adaptation, l'argent investi et un bon partenariat local.

Cela dit, les jeux de pouvoir ne peuvent se dérouler avec un seul partenaire. Il serait donc utile d'interroger Oscar sur sa part de responsabilité dans sa relation à la hiérachie afin de sortir de cette double contrainte. Le 4e épisode d'Oscar, en février, donnera les éléments pour le conseiller avec pertinence, ou légèreté, selon les couleurs du carnaval 2015.

RECURSIMO (www.lepetitjournal.com - Brésil) lundi 26 janvier 2015

- Lire le troisième épisode des aventures d'Oscar

- Lire la réponse d'Oscar à vos commentaires

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet