Mardi 25 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

11 NOVEMBRE - Émotion et recueillement pour les commémorations à Rio de l’armistice de 1918

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 14/11/2016 à 23:05 | Mis à jour le 15/11/2016 à 00:33

Comme l'an dernier, mais dans un ordre différent, ce sont trois cérémonies à la fois distinctes et complémentaires qui ont eu lieu vendredi dernier à Rio pour commémorer l'armistice mettant fin à la Première Guerre Mondiale en 1918, en présence de l'ancien ministre Jacques Godfrain. Compte rendu.  

Des commémorations de l'armistice du 11 novembre 1918 toujours plus riches à Rio. L'occasion comme tous les ans de rappeler notre devoir de mémoire envers toutes les victimes de la Première Guerre Mondiale et plus particulièrement des 57 soldats français et franco-brésiliens de Rio qui y ont laissé la vie.

C'est au mausolée des morts pour la France des deux conflits mondiaux, au cimetière São João Batista de Botafogo, qu'a eu lieu vendredi à 10h30 la première cérémonie organisée par l'Association française des anciens combattants de Rio (Afac) et le 1er District naval brésilien.

Hommage aux 57 soldats français et franco-brésiliens de Rio
Roland Melo, le président de l'Afac, a rappelé les principaux faits et horreurs de la Grande Guerre, avec ses neuf millions de morts dont 2 millions d'Allemands et 1,5 million de Français, ainsi que le rôle de son organisme, créé le 14 juillet 1919 "afin d'entretenir le devoir de mémoire et c'est ce que nous faisons aujourd'hui". Il a également salué la mémoire ces 57 morts pour la France de Rio qui ont répondu à la mobilisation "comme partout dans le monde".

Des couronnes de fleurs ont ensuite été déposées de la part de la France, via le consul général, Brice Roquefeuil, et le président de la Fondation Charles de Gaulle, Jacques Godfrain, et du Brésil, via la marine brésilienne.

"Tirer les leçons du passé pour construire l'avenir"
Direction ensuite le consulat de France, dans le Centro, pour une nouvelle cérémonie à 12h organisée par le consulat et l'Afac en présence des consuls allemand et britannique, ainsi que la marine brésilienne. Brice Roquefeuil a appelé le public présent à "se souvenir des jeunes Brésiliens d'origine française et des Français morts au combat" ainsi qu'aux soldats français "encore engagé aujourd'hui", tout en "tirant les leçons du passé pour construire l'avenir", à l'image de cette relation franco-allemande qui ne se dément pas, en particulier à Rio puisque les consulats des deux pays sont réunis dans le même bâtiment.

Jacques Godfrain, qui a fait le déplacement à Rio tout spécialement pour ces commémorations, a ensuite remis deux insignes. La première était la Légion d'honneur à titre posthume pour la famille de Michel Mokdesse, engagé volontaire syrien dans les Forces françaises libres lors de la Seconde Guerre Mondiale et héros de la campagne d'Afrique du Nord avant de s'expatrier au Brésil. Son épouse, bien que "très honorée", a exprimé sa "tristesse de la recevoir à sa place". "C'était un bon mari et un bon père qui a vraiment mérité cette médaille, il nous racontait souvent ces épisodes de la guerre, tous ceux qui le connaissaient savaient combien il voulait accomplir son devoir, il s'était identifié avec les idéaux de la France", a indiqué le fils de Michel Mokdesse.

"Quand ces jeunes auront notre âge, ce sera un moment qu'ils n'oublieront jamais"
La Croix du Combattant et de la médaille de reconnaissance de la nation avec agrafe Missions extérieures a elle été remise au Français Michel-Henri Pérennes. Des couronnes de fleurs ont été déposées devant la plaque commémorative des Français et Franco-Brésiliens de Rio morts pour la France lors des deux conflits mondiaux dont le nom a été énoncé un par un par une vingtaine d'élèves du lycée Molière qui ont ainsi conclu la cérémonie. Jacques Godfrain a apprécié cette initiative car, "quand ces jeunes auront notre âge, ce sera un moment qu'ils n'oublieront jamais".

La troisième et dernière cérémonie, organisée par le 1er District naval, a eu lieu à 16h sur la praça Maua, dans le Centro, observée par une dizaine de curieux. Un officier de la marine brésilienne a rappelé l'engagement du Brésil dans la Première Guerre Mondiale, à partir de 1917, après l'attaque de navires brésiliens par des sous-marins allemands. Des couronnes de fleurs ont été déposées par la France, via Brice Roquefeuil et Eric Berthelot, directeur de DCNS au Brésil, et le Brésil, via la marine brésilienne. Après une minute de silence, la cérémonie s'est terminée par le chant de la DNOG (Division navale en opération de guerre), interprétée par les officiers de la marine brésilienne.

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 15 novembre 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet