Mardi 25 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

JO 2016 - La gueule de bois du sport brésilien après l'euphorie olympique

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 06/04/2017 à 22:05 | Mis à jour le 05/04/2017 à 15:44

Fuite des sponsors, installations sportives aux allures d'éléphants blancs : sept mois après les jeux Olympiques de Rio 2016, le sport brésilien est touché de plein fouet par la crise économique et par une série d'incertitudes qui remettent en cause l'héritage olympique.

Selon le président du Comité olympique brésilien (COB), Carlos Arthur Nuzman, le manque de moyens est tel que le pays a fait un bond de presque vingt ans en arrière.

"Nous nous attendions à ce que la situation soit plus difficile. De 2002 à 2016, nous avons organisé une série de grands événements et nous disposions pour cela de recours bien plus importants", a déploré le dirigeant la semaine dernière, en amont des Oscars du sport brésilien. "Maintenant, nous revenons à la situation d'avant les JO de Sydney 2000", quand le sport brésilien n'avait pas la possibilité d'attirer des sponsors avec la perspective de la réalisation de grandes compétitions à domiciles.

En 2000, le Brésil était rentré d'Australie sans aucune médaille d'or et douze podiums au total (six d'argent et six de bronze), un résultat très décevant après la performance historique d'Atlanta (trois médailles d'or, trois d'argent et neuf de bronze). À Rio, le pays-hôte a battu son record de médailles d'or (7) et de podiums (19), mais n'est pas parvenu à atteindre son objectif de se hisser dans le top 10 des nations (13e du classement qui prend en compte le total de médailles). Lire la suite sur notre édition internationale...

© 2017 Agence France-Presse
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet