Vendredi 22 janvier 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro

COMPLEXO DO ALEMAO - Le téléphérique de la favela ne mène plus nulle part

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 13/04/2017 à 22:05 | Mis à jour le 14/04/2017 à 03:33

Le téléphérique construit au-dessus d'une des favelas les plus violentes de Rio, tel un signe d'espoir pour le Mondial 2014, est aujourd'hui à l'arrêt dans cette ville où la magie olympique semble bien loin.

Inauguré en juillet 2011, ce système de transport digne d'une station de ski avait permis de désenclaver le Complexe d'Alemão, un ancien bastion des narcotrafiquants au nord de Rio.

D'un budget de 210 millions de reais, c'est la société grenobloise Pomagalski qui a mené à bien les travaux sur le modèle du téléphérique construit à Medellin (Colombie).

Mais, à présent, les grilles du terminus situé au sommet de la favela, d'où l'ont peut voir la célèbre baie de la ville, sont closes et on entend à nouveau siffler les balles dans ce quartier naguère pacifié par l'armée brésilienne.

Un chien errant traîne autour du bâtiment, collé à un commissariat où de nombreux impacts de balle sont visibles sur les murs. Une scène qui se répète le long des six arrêts de la ligne, fermée en septembre, quelques semaines après la fin des jeux Olympiques de Rio 2016.

L'explication de la fermeture : d'importants travaux de maintenance étaient nécessaires. En revanche, aucune date précise de travaux n'a été avancée par les responsables de l'État de Rio de Janeiro, qui parlent de "la deuxième moitié de l'année". Lire la suite sur notre édition internationale...

© 2017 Agence France-Presse
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu
DÉCOUVERTE

Danse avec les buffles

Au pays des vaches, dans le sud du Minas Gerais, réputé pour son tourisme rural, la fazenda Pérola da Serra se distingue par l’originalité de son élevage de buffles et ses fromages d’exception.

Sur le même sujet