Dimanche 20 octobre 2019
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GUILLAUME PIERRE - "Notre programmation culturelle 2015 célèbre la relation France-Rio"

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 10/03/2015 à 23:05 | Mis à jour le 11/03/2015 à 02:11

Les festivités autour du 450e anniversaire de Rio de Janeiro ont officiellement été lancées le 1er mars dernier. Guillaume Pierre, attaché de coopération et d'action culturelle du consulat de France à Rio, donne au Petitjournal.com le détail du programme francophone de cette année 2015.

Lepetitjournal.com : Cette année, Rio célèbre ses 450 ans et la France est donc pleinement partie prenante?
Guillaume Pierre
: Oui, et c'est intéressant de voir qu'entre 2014, année de Coupe du monde, et 2016, année de Jeux Olympiques, il n'y a pas d'année de creux. 2015 reste une année très active avec ces cérémonies d'anniversaire même si elle est plus tournée vers Rio et moins vers l'extérieur. Si la date symbolique de sa naissance était le 1er mars, Rio a décidé de célébrer ses 450 ans tout au long de l'année, donc jusqu'au 1er mars 2016. La France a été extrêmement présente dans l'histoire de la ville, au départ et tout au long de son existence, et la mairie s'est ainsi tournée vers l'ensemble de ses partenaires, et en particulier vers deux partenaires importants : le Portugal et la France. Elle voulait une programmation culturelle un peu plus forte, ce qui nous a incités à en monter une célébrant la relation France-Rio durant l'année 2015.

Que sait-on déjà sur cette programmation ?
La philosophie a été de proposer du témoignage historique, de l'hommage au patrimoine et à la relation dans le temps, tout en mettant beaucoup en valeur la création contemporaine, les échanges d'aujourd'hui et les pistes de travail d'avenir. Toute la programmation s'est construite sur cette alternance et le symbole, c'est ce mois de mars où les deux gros projets qui sont : une exposition des ?uvres de Jean-Baptiste Debret au Centro cultural Correios (ouverte la semaine dernière, ndr), où on est vraiment dans le patrimoine, et le concert de Zaz la semaine prochaine (vendredi 20 mars), où on est dans la création contemporaine, sachant qu'elle va chanter des morceaux inspirés de rythmes brésiliens. On est à la fois dans le passé et l'avenir, c'est cela l'idée qui nous anime cette année, avec également une grande variété d'événements (concerts, expositions, gastronomie, sport, coopération, etc.). Pour le reste de l'année, on a essayé d'avoir chaque mois au minimum un bel événement français, marquant la relation France-Brésil ou la présence de la France au Brésil, à Rio. Et puis on aura un mois un peu plus "fort", en juin, avec une concentration d'événements (une Fête de la musique réunissant artistes français et brésiliens, le traditionnel festival Varilux de cinéma français avec un hommage spécial à L'Homme de Rio, la 4e édition du festival de hip-hop H2K dont la France sera l'invitée d'honneur et deux expositions photo, de Marc Ferrez et Rio dans les collections d'Albert Kahn) et peut-être même une ou deux surprises en plus à venir.

Quels seront les autres événements de ce mois de mars avec la Semaine de la francophonie qui a lieu la semaine prochaine ?
Cette année, elle va être particulièrement riche parce qu'on a commencé dès l'année dernière à mobiliser nos amis francophones et cela a bien marché. Outre le concert de Zaz, il y aura le lendemain (samedi 21 mars) Angélique Kidjo et Stromae (festival Back2Black). On a également une Mostra de films (neuf films de pays francophones), un récital hommage à Edith Piaf au Théâtre municipal (ce week-end, samedi 14 et dimanche 15 mars) et divers autres événements, notamment montés par l'Alliance française.

L'événement "Goût de France" de la semaine prochaine fait-il partie de cette programmation ?
Il s'agit plus d'un événement mondial, qui n'est pas spécifique à Rio, mais en octobre en revanche, nous organiserons une semaine de la gastronomie française où nous ferons venir de nombreux producteurs, distributeurs de vins et produits français. Dans deux ou trois grands lieux de la ville, il sera possible de déguster, assister à des cours d'?nologie, rencontrer des grands chefs, etc.

Quel sera l'événement marquant du mois prochain ?
Pour le mois d'avril, nous aurons une exposition photographique au Musée d'art de Rio (MAR), "Rio dans les collections publiques françaises", soit les 70-80 plus beaux clichés de la ville, de la naissance de la photographie à aujourd'hui, présents en France (Centre Pompidou, Musée d'Orsay, Archives nationales, Maison européenne de la photographie). Une grande personnalité de la photo viendra l'inaugurer.

Après ces célébrations, les Jeux Olympiques arriveront très vite, est-ce que des projets sont déjà mis en place ?
Oui, on devrait avoir un renfort au consulat pour suivre la préparation des JO. Le comité olympique français vient également nous rendre visite régulièrement et il vient d'ailleurs d'arrêter ses choix d'organisation et de logistique ici. Il y aura aussi les épreuves test des sites qui vont commencer à avoir lieu, notamment à partir de juillet-août, avec la présence de nombreux athlètes français (canoé, vélo, etc.). Nous avons aussi un programme d'aide à la présence de la langue française pendant les Jeux Olympiques qui se met en place petit à petit. On entre ainsi progressivement dans le compte à rebours.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l'avancement des travaux de la médiathèque et du cinéma de la Maison de l'Europe ?
Ces rénovations sont justement deux legs supplémentaires que nous allons offrir à Rio pour ses 450 ans. Pour le cinéma, nous équipons la salle d'un projecteur numérique dernier cri, ce qui en fera l'une des meilleures salles d'art et d'essai de Rio. L'inauguration est prévue pour la fin du mois normalement. En ce qui concerne la médiathèque, les travaux avancent bien avec une inauguration pour juillet-août. Cela va vraiment être un espace magnifique, entièrement refait, dans lequel on pourra trouver les collections traditionnelles, mais aussi des activités culturelles (conférences, ressources en ligne, films, musique, etc.). Ce sera un grand pôle d'accueil de la France au Brésil.

Pour finir, quel regard portez-vous sur votre travail à Rio un peu plus d'un an après votre arrivée ?
C'est pour moi une chance extraordinaire d'être à Rio pendant cette période 2014-2015-2016, marquée par de grands événements. Il y a dans cette ville une vraie effervescence culturelle, pas toujours très structurée, mais qui est réelle et se traduit notamment par la présence de quelques grands festivals de qualité avec lesquels on est systématiquement partenaire. Je note aussi le développement d'institutions culturelles (CCBB, MAR, Sala Cecilia Meireles, Cidade das Artes,? et deux nouveaux musées à venir) avec lesquelles nous travaillons de mieux en mieux. Les artistes français et la création française en général sont toujours très demandés et appréciés. Donc cela aide à travailler et accompagner. Et souvent, les artistes français qui viennent à Rio pour un concert, une représentation ou une performance, sont tentés d'y revenir pour créer, ils n'en restent pas juste à un événement ponctuel. Rio est une ville qui inspire, elle avait inspiré Jean-Baptiste Debret il y a deux siècles et elle continue d'inspirer les artistes français dans tous les domaines.      

Propos recueillis par Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 11 mars 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Rio

Certificat de vie dématérialisé : la retraite simplifiée à l'étranger

Stéphane Bonnet, Directeur du GIP Union Retraite nous fait part des dernières avancées, notamment la dématérialisation des certificats de vie et l'accès à des documents multilingues.

Communauté

RICHARD YUNG - "Il faut foncer pour l’ouverture de Lycées français"

Le sénateur Richard Yung nous a accordé un entretien exclusif suite à l’annonce de sa proposition relative aux enlèvements parentaux. L’occasion d’évoquer la réforme de l’enseignement français

Sur le même sujet