Samedi 17 novembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FERIADO - La fondation de São Sebastião do Rio de Janeiro

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 19/01/2017 à 23:05 | Mis à jour le 20/01/2017 à 00:02

Aujourd'hui 20 janvier, Rio est en vacances. Saint Sébastien, le martyr transpercé de flèches, est à l'honneur. Quand Estacio de Sá, fondateur de la ville, baptise officiellement São Sebastião do Rio de Janeiro en 1565, il rend hommage au roi Sébastien 1er du Portugal et au saint fêté le jour de sa naissance. 

Découverte le 1er janvier 1502 par le Portugais Gaspar de Lemos, la baie de Guanabara n'abritera une ville en tant que telle qu'à partir de sa fondation officielle en 1565. À partir de la découverte de ce "Fleuve de Janvier", qui s'avère, en fait de fleuve, être une immense baie, s'installent des relations de troc, principalement basées sur l'exploitation du Pau Brasil, cet arbre rouge qui donna son nom au pays, entre Indigènes, Portugais et Français.

Sur ordre d'Henri II, une colonie française dirigée par l'Amiral Villegagnon s'installe dans la baie : ces protestants, qui cherchent à exercer leur culte librement, entretiendront de bonnes relations avec les tribus autochtones, qui combattront à leurs côtés, rendant le retour des Portugais dans la baie plus ardu.

Baptême officiel le 1er mars 1565
Débarqués en 1563, avec pour ordre de la couronne portugaise de déloger les Français, et plus généralement tout étranger présent sur ces terres portugaises, les hommes d'Estacio de Sá chassent les occupants de Rio au bout de deux ans. Le 1er mars 1565 la ville est officiellement baptisée, elle deviendra un point incontournable du commerce triangulaire portugais, entre l'Europe, l'Afrique et le Brésil. La ville subira encore pendant quelques temps les assauts répétés de corsaires et autres flibustiers, mais elle restera sous hégémonie portugaise.

Ce n'est qu'en 1960, après avoir été à la tête d'une république, d'une dictature, d'un empire et d'un royaume, que Rio perd son statut de capitale au profit de Brasilia, fondée par le président Kubitchek la même année.

Qui est Saint Sébastien ?
Nommé capitaine au 3e siècle à Rome, on ordonnera sa mort sous les flèches des archers, dont il est le chef, quand sa chrétienté est découverte. Bien que "recouvert de flèches comme un hérisson d'épines", son c?ur épargné lui permettra de survivre. Patron des archers, protecteur de la peste? le culte de Saint Sébastien contre cette maladie n'est que la christianisation du culte gréco-romain voué à Apollon, le dieu-archer.

Les cultes afro-brésiliens de Bahia se le sont eux aussi approprié : on le retrouve, par syncrétisme, sous la figure d'Ogoun. Il est le patron officiel de la ville de Rio de Janeiro, titre partagé officieusement avec Saint Georges. À Cabo Frio, c'est à lui qu'est attribuée la victoire finale des Portugais sur les Indigènes : ce jour-là, on simule des combats dans les eaux de la baie. 

MG (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

*Photos : LW et le Saint Sébastien de Botticelli

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet