Vendredi 21 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE – La Casa de Rui Barbosa à Rio

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 21/11/2016 à 23:05 | Mis à jour le 21/11/2016 à 17:52

Ruy Barbosa de Oliveira (1849-1923) est l'une des figures intellectuelles les plus importantes du Brésil. Juriste, écrivain, parlementaire, ministre ou encore diplomate, il a rayonné sur le pays de la fin du 19e au début du 20e siècle. Située à Botafogo, sa demeure carioca est ouverte au public depuis 1930. Lepetitjournal.com vous fait visiter les lieux.

Rares sont les endroits calmes dans la très passante rue São Clemente de Botafogo, à Rio. Heureusement, au numéro 134, se trouve l'une des dernières maisons anciennes du quartier, munie d'un calme et joli jardin. C'est la "Casa de Rui Barbosa".

Ruy Barbosa de Oliveira, alias "l'aigle de La Haye" (pour ses participations aux conférences de La Haye en 1899 et 1907), est une figure brésilienne de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle. Il a donc été diplomate, mais aussi ministre des finances, coauteur de la Constitution de la première République brésilienne, parlementaire, juriste, membre fondateur de l'Académie brésilienne des lettres? Gros CV et grosse maison ? rose, où il a vécu de 1895 à 1923 quand Rio était encore la capitale du Brésil.

Quatre propriétaires
Il s'agit d'une ancienne ferme rénovée quand Botafogo est passé d'un lieu agricole au quartier préféré des aristocrates brésiliens du 19e siècle qui y bénéficiaient de grandes maisons et de grands jardins, parfaitement situées entre le Pain de Sucre et le Corcovado. La Casa de Rui Barbosa date de 1850, construite par le premier baron de la Lagoa, un riche commerçant portugais. Elle a ensuite été successivement occupée par un commandant portugais et un commerçant anglais qui l'ont agrandi et façonné son jardin, avant de devenir, en 1895, la propriété de Ruy Barbosa de Oliveira qui lui apportera tout le confort moderne (gaz, électricité et téléphone).

L'importance de l'homme d'Etat est telle qu'un an après sa mort, en 1924, le gouvernement brésilien s'est adjugé sa demeure carioca et tout ce qu'il y avait dedans, meubles et archives compris. En 1928, elle devenait un musée qui a été ouvert au public deux ans plus tard. Cette conservation entreprise très tôt après la disparition du seigneur des lieux rend la visite encore plus impressionnante. Quand on pénètre dans la maison et qu'on gravit les premières marches, qu'on entre dans les premières pièces, l'on se croit immédiatement plongé à l'époque de Ruy Barbosa Oliveira. Rien n'a bougé, des lustres aux chaises en passant par les armoires.

35.000 livres
Le plus impressionnant dans la demeure est certainement cette bibliothèque qui court sur plusieurs pièces et rassemblent près de 35.000 livres ? pas tous les siens - dans toutes les langues. Comme toute maison bourgeoise, elle comporte ses annexes qui étaient réservées aux activités domestiques. On trouve également un garage qui renferme de vieux modèles de voitures ? avec ou sans chevaux - de l'époque.

Le jardin qui se trouve derrière la maison, à l'abri de la rue, est tout à fait charmant et permet de trouver calme et tranquillité. Son style romantique est dû au second propriétaire des lieux, le commandant portugais Albino de Oliveira Guimarães, qui y a ajouté des statues et un kiosque. La végétation est la même que celle plantée par Ruy Barbosa de Oliveira qui avait revitalisé les différents bassins avec des poissons de différentes espèces. La balade offerte dans ces 9.000 m² de verdure vous permettra d'admirer des vignes, des arbres à pain, des jaboticabas, des roses ou encore des magnolias et surtout d'échapper, le temps de quelques heures, à la furia carioca. 

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

- Lire notre portrait de Ruy Barbosa de Oliveira

Infos pratiques

Casa de Rui Barbosa

Rua São Clemente, 134 - Botafogo

La maison est ouverte du lundi au vendredi de 10h à 17h30 (jusqu'à 20h le dernier mardi du mois) et de 14h à 18h samedi, dimanche et jours fériés. 

Tarif : R$ 2 (gratuit le dimanche)

Le jardin est gratuit et ouvert tous les jours de 8h à 20h.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet