Samedi 22 septembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SAINT-DOMINGUE - L'Alliance française accueille sa nouvelle directrice

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 13/09/2015 à 22:00 | Mis à jour le 14/09/2015 à 02:30

La présentation officielle de Christine Torelli a eu lieu vendredi dernier, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition « Petalos de Flamboyan » de l'artiste dominicain Jean Torely. Lepetitjournal.com y était...

"Quand nous avons reçu le curriculum vitae de Madame Torelli, nous avons été frappés par le dynamisme qui s'en dégageait. C'est une personne aux nombreuses facettes et compétences." C'est en ces termes élogieux que le docteur Santiago Collado Chastel, président du comité de l'Alliance française, a présenté, vendredi 11 septembre, la nouvelle directrice de l'institution de Saint-Domingue, également déléguée générale des Alliances françaises de République dominicaine.

Devant une centaine de personnalités issues des mondes économique, institutionnel et diplomatique, il a ajouté qu'après plusieurs expériences professionnelles en Amérique latine, Christine Torelli s'est notamment fait remarquer pour son travail de développement et de modernisation de l'Alliance française de Cuenca, en Équateur. Une expérience qui lui a d'ailleurs valu d'être décorée du grade de Chevalier de l'Ordre National du Mérite par le gouvernement français.


Prenant la parole à son tour, Christine Torelli s'est amusée de l'étrange ressemblance entre son nom et celui de l'artiste Jean Torely dont on inaugurait également l'exposition "Petalos de Flamboyan" ce soir-là. Une pointe d'humour qui a séduit son auditoire, vraisemblablement déjà acquis.

Plus sérieusement, la nouvelle directrice a dit vouloir, sur les quatre prochaines années, resserrer en priorité les liens de coopération entre le personnel de l'Alliance de Saint-Domingue, les Alliances françaises de République dominicaine et l'Ambassade de France. Elle a également adressé un message à la scène artistique locale, en soulignant que les artistes dominicains trouveront toujours les portes de l'alliance grandes ouvertes, comme ce fut d'ailleurs le cas pour l'exposition "Petalos de Flamboyan"  : " Une des missions de l'Alliance française est de favoriser la diversité culturelle. C'est pourquoi nous souhaitons être un tremplin pour les artistes en ouvrant nos galeries à la jeune scène artistique contemporaine locale.?

 

Jean Torely l'artiste, Christine Torelli et Elise Gaté, chargée de mission culturelle pour l'Alliance



"Petalos de Flamboyan", exposition jusqu'au 10 octobre, à l'Alliance française de Saint-Domingue

Né en 1981 à Saint-Domingue, Jean Torely, est un artiste dominicain aux registres très variés, allant de la peinture surréaliste à la littérature, en passant par l'animation 3D. Il a étudié notamment à la Escuela de Arte de Alto de Chavón en République dominicaine, puis dans d'autres pays comme l' Argentine et le Mexique. Il est reconnu à l'échelle nationale et internationale, enre autres, pour son travail de peintre-muraliste que l'on peut observer à Saint-Domingue sur le Pont Matías Ramón Mella ou encore à Berlin. Cette année, ses oeuvres ont été sélectionnées dans le cadre du Concurso Nacional de Artes Visuales et de la 28ème Bienale Nationale des arts visuels.

Avec son exposition "Petalos de Flamboyán", Jean Torely en appelle à la conscience écologique, au respect des trésors de la nature et de la culture dominicaine. Il mêle dans ses peintures surréalistes les formes, les éléments et les couleurs inspirés de la faune et la flore du pays au symbolisme taïnos et aux signes la société trépidante actuelle. Il invite à la réconciliation avec  le passé, à la revalorisation du savoir-faire des anciens, à la connexion avec la terre mère.

« Petalos de Flamboyan », salle d'exposition Pierre Domino de l'Alliance française de Saint-Domingue jusqu'au samedi 10 octobre. Entrée libre. Horacio Vicioso # 103 , Centro de los Héroes, Santo Domingo, República Dominicana. Tel: 809-532-2844 / 809-532-2935

Gaëlle Le Gall Nicolas (www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine),  lundi 14 septembre 2015.
Pour nous suivre, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous à la newsletter, c'est gratuit. 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.

Sur le même sujet