Jeudi 20 septembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ETUDES EN FRANCE – La République dominicaine rejoint le réseau France Alumni

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 26/07/2015 à 22:10 | Mis à jour le 06/01/2018 à 16:07

Attendu depuis longtemps et lancé à Paris en novembre 2014 par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, le réseau / site internet France Allumni permet à tous les étrangers ayant étudié dans l'Hexagone de garder un lien avec la France. La République dominicaine y a désormais sa section.

Les Dominicains ayant étudié en France ainsi que les entreprises dominicaines ayant un lien avec la France peuvent donc désormais se retrouver, échanger et suivre l'actualité du réseau sur www.republique-dominicaine.francealumni.fr

Au menu : un annuaire, les événements, des actualités culturelles, économiques, universitaires, des infos sur la France et sa culture, une section dédiée à la langue avec par exemple un onglet sur l'origine des proverbes?

De quoi garder un lien avec le pays qui les a un temps accueillis et pourquoi pas envisager un retour. Les membres du réseau peuvent en effet également avoir accès à des offres d'emploi, bénéficier d'aides pour trouver un stage, valoriser leur expérience dans l'Hexagone, découvrir des opportunités de carrière dans des entreprises françaises?

Pilotée et animée par Campus France, la plateforme multilingue France Allumni compte aujourd'hui près de 13 600 inscrits mais a un potentiel bien plus large quand on sait que chaque année, 100 000 étudiants internationaux sortent diplômés du système éducatif français.

FB (www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine), lundi 27 juillet 2015
Pour nous suivre, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : ici

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.

Sur le même sujet