Mercredi 21 novembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

OURAGAN MATTHEW - La République Dominicaine a prévu de déplacer 500,000 personnes

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 03/10/2016 à 15:09 | Mis à jour le 03/10/2016 à 23:10

 

  

Le ministre de la Présidence, Gustavo Montalvo, au centre sur la photo, a présidé une réunion hier dimanche avec les organismes et agences du gouvernement dominicain.

 

Le gouvernement dominicain a estimé que prés d'un demi million de personnes devront être déplacés à cause de l'ouragan, dont le centre était tôt ce matin à 480 kilomètres au sud-est du cap Beata dans la province de Pédernales. Au cours de cette réunion, le ministre Montalvo fit la déclaration suivante :

« Prévoyant les possibles effets sur le pays et selon les instructions du président Danilo Medina, le gouvernement a adopté depuis la semaine dernière, des mesures préventives pour sauver les vies et protéger les biens des dominicains, surtout dans les zones qui ont été déclaré en état d'alerte rouge ».

 

Le gouvernement a déclaré que le système comprenant 34 barrages du pays sont en condition optimum pour recevoir de grands volumes d'eau, concrètement 1,850 millions de mètres cubes, sans nécessité d'évacuer l'excédent d'eau. Cependant un contrôle permanent de ces niveaux d'eau est effectué pour prendre les décisions qui permettent de garantir la sécurité de la population, le cas échéant.

 

Le Centre d'Opération des Urgences (COE) a decreté le niveau d'alerte rouge dans 15 provinces: Azua, San José de Ocoa, San Juan de la Maguana, Pedernales, Barahona, Independencia, Dajabón, Monte Cristi, Bahoruco, Elías Piña, San Cristóbal, Peravia, Santiago Rodríguez, Puerto Plata, Valverde. Les 9 provinces en alerte orange sont:  Monte Plata, Espaillat, Duarte, María Trinidad Sánchez, Santiago de los Caballeros, Sánchez Ramírez, Monseñor Nouel, La Vega, Gran Santo Domingo et les 7 autres restant, sont en alerte verte.

 

Les classes sont suspendues dans les provinces en alerte rouge et ceux en alerte orange. Les écoles continueront à fonctionner dans les 7 provinces restantes. Selon ce panorama, toutes les dispositions, protocoles et actions correspondantes, sont prises pour prioriser les zones les plus vulnérables.

Pour le déplacement des 500,000 personnes les plus vulnérables, la Défense Civile, les mairies et les préfectures, n'ont pas cesse depuis 3 jours de contacter les intéressés pour l'organisation de leur évacuation.

Le gouvernement compte un total de 3,261 abris avec une capacité d'ébergement de 825,000 personnes, qui sont actuellement préparés par la Défense Civile.

Vingt cinq mille rations alimentaires et 12 cuisines mobiles ont été acheminées vers les zones vulnérables. Le Ministre de la Santé publique a déjà mis en alerte les différents centres de sante et a coordonne la disponibilité de médicaments avec l'organisme Promese-Cal. La distribution d'eau potable est aussi organisée pour éviter toutes maladies qui pourraient dériver de la consommation d'eau contaminée.

De son coté, le Ministère des Travaux Publics a informé que des équipements lourds sont déjà sur place pour garantir que les routes soient rapidement libérées en cas de besoin.

Les Forces armées aussi bien que la Police Nationale sont mobilisées pour garantir la protection de la population et de ses biens dans les zones d'alerte rouge.

On remarque aussi sur le terrain les brigades d'intervention de la compagnie d'électricité d'état (CDEEE), qui ont procédé au renforcement de leurs équipements et prêteront aussi mains fortes aux producteurs, aux services d'équipements du Ministère de l'Agriculture et à tout le secteur agricole.

Le gouvernement a lancé un appel à toute la population pour continuer à suivre toutes les instructions et recommandations des organismes et agences de l'Etat pour prévenir les catastrophes et sauver des vies.

« Nous faisons face à un phénomène naturel dont les effets ne peuvent pas être minimisés et, nous devons agir avec le sens des responsabilités pour anticiper des situations dangereuses et préserver le bien-être de la grande famille dominicaine» a conclu le ministre Montalvo. EFE

 Editora acento

(www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine) Lundi 3 octobre 2016

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet