Lundi 10 décembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

IRMA: La République Dominicaine en alerte

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 05/09/2017 à 21:22 | Mis à jour le 05/09/2017 à 21:23

En alerte rouge, les provinces de La Altagracia, El Seibo, Hato Mayor, Samana, Maria Trinidad Sanchez, Espaillat, Puerto Plata et Monte  Cristi.

Saint-Domingue, le 5 septembre (EFE).- Le gouvernement dominicain a déclaré aujourd'hui différents niveaux d'alerte dans tout le pays en raison de la menace du puissant cyclone. Irma est passé ce mardi à la catégorie 5, le gouvernement a réitéré aujourd'hui qu'il est «Préparé» à faire face à tout dommage qu'il pourrait causer.

Le président, Danilo Medina, a fait le bilan de la situation avec les différentes institutions qui font partie du Comité des opérations d'urgence (COE), parmi lesquelles les forces armées et les ministères de la Santé et des Travaux publics, le Plan social de la Présidence et les Cantines économiques.

Ces institutions ont activé leurs plans d'urgence pour faire face aux éventuels dommages, a signalé le directeur du COE, le général Juan Manuel Méndez.

En effet au cours d'une conférence de presse au siège de l'exécutif, le général Mendez a expliqué qu'une alerte rouge a été délivrée (maximum) pour 8 des 32 provinces du pays; tandis que 14 sont en jaune (intermédiaire) et les 10 restants sont en alerte verte (minimum).

Les provinces en alerte rouge sont La Altagracia, El Seibo, Hato Mayor, Samaná, Espaillat, Maria Trinidad Sánchez, Puerto Plata et Montecristi.

Lors de cette conférence de presse, le ministre de la Présidence, José Ramón Peralta, a insisté pour que le gouvernement soit prêt à faire face à toute éventualité.

Dans le même temps, il a rappelé que Irma est le cyclone le plus puissant qui a menacé le pays depuis David en août 1979, de sorte que la population doit faire très attention et doit prendre les mesures adéquates.

Dans un communiqué, le Bureau national de méterologie (Onamet) a expliqué que l'alerte signifie que dans une période de 48 heures ou moins, les zones en alerte pourrait ressentir au moins un ou deux des effets associés au système, comme de fortes pluies, des vents violents, ainsi que des hausses du niveau de la mer et des vagues anormales.

L'Institut National des Ressources Hydrauliques (Indrhi) a donné l'ordre aujourd'hui que tous les réservoirs et barrages du pays soient drainés à des niveaux minimaux en vue de stocker les volumes d'eau que le cyclone peut générer au cours du passage d'Irma.

La Défense civile dominicaine compte environ 3 200 abris, tandis que le ministère de la Défense a annoncé que ses unités de secours, d'atténuation des effets des catastrophes et d'aide humanitaire «sont prêts» à faire face à toute situation que pourrait causer le phénomène.

Irma est monté à la catégorie 5, le maximum sur l'échelle d'intensité Saffir-Simpson, alors qu'il continue son voyage vers les Petites Antilles, il se révèle extrêmement dangereux, produisant des vents de 280 km / heure

Mardi 5 septembre 2017

www.acento.com.do

www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant en République Dominicaine

Vous aimez écrire ? Vous voulez découvrir la République Dominicaine autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e) pour développer notre contenu localement !