Mercredi 19 septembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

IRMA : augmentation du nombre de provinces en alerte rouge

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 06/09/2017 à 11:51 | Mis à jour le 06/09/2017 à 12:34

 Compte tenu de la proximité de l'ouragan Irma, le Centre des opérations d'urgence (COE) a porté à 17 le nombre de provinces en alerte rouge. L'agence recommande des évacuations dans des endroits où se produisent traditionnellement des inondations.

Le bulletin météo indique que le cyclone Irma maintient des vents de 295 kilomètres par heure (kph). Il est situé à environ 220 kilomètres à l'est d'Antigua. Il avance vers l'ouest à environ 22 km / h.

Dix sept (17) provinces en alerte verte

Les provinces de Pedernales, Barahona, Azua, Peravia, San Cristóbal, Saint-Domingue, le District national, San Pedro de Macorís et La Romana passent en alerte rouge tout en conservant l'avis pour La Altagracia, El Seibo, Hato Mayor, Samaná, Maria Trinidad Sánchez, Espaillat, Puerto Plata et Monte Cristi.

Onze (11) provinces en alerte jaune

Restent en alerte jaune les provinces de Dajabon, Santiago Rodriguez, Valverde, Monte Plata, La Vega, Duarte, Sánchez Ramírez, Hermanas Mirabal, Ocoa, Monseigneur Nouel et San Juan.

Trois (3) provinces en alerte verte

 Elias Piña, Independencia et Bahoruco sont en alerte verte.

Problèmes liés aux problèmes corporels

Afin de sauver des vies, le Centre pour les opérations d'urgence COE) a recommandé dans son dernier bulletin que les opérateurs de bateaux devraient rester au port en raison des vents et des ondes anormales dans tous les côtes du pays.

Il interdit également l'utilisation des plages et la pratique des sports nautiques, aussi bien que les activités récréatives en montagne et l'utilisation de spas dans les rivières, les carrés, les canaux et les cours d'eau.

L'organisme restera en activité 24 heures sur 24.

Le directeur du COE, le général de brigade Juan Manuel Méndez García a informé la population que, selon les instructions du président Danilo Medina, l'organisme restera en session permanente avec les 22 institutions qui la composent pour répondre aux besoins des citoyens.

 

Mercredi 6 septembre 2017

www.lepetijournal/republique-dominicaine

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.