Mercredi 26 septembre 2018
République Dominicaine
République Dominicaine
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AMITIÉ USA-RD: l’ambassade des Etats-Unis a confirmé l’annulation du visa américain de Roberto Rosario, mais sans donner d’explication.

Par Lepetitjournal République Dominicaine | Publié le 09/09/2016 à 02:34 | Mis à jour le 09/09/2016 à 15:34

 


 Roberto Rosario, président de la JCE (Junte Centrale Electorale)

 

Santo Domingo ? L'ambassade des Etats-Unis en République Dominicaine a publié un communiqué confirmant l'annulation des visas du président de la Junte Centrale Electorale, Roberto Rosario Marquez, ordre d'annulation qui est venu du Département d'Etat américain.

 

Selon le communiqué, le Département d'Etat a toute l'autorité pour la faire et se réserve le droit de révoquer les visas américains sur la base d'informations qui surgissent,  à n'importe quel moment, « informations qui peuvent influencer qu'un individu soit éligible ou non pour obtenir un visa américain. »

Cette ambassade a aussi fait savoir que les décisions concernant les visas, qu'ils soient simples ou diplomatiques aux fonctionnaires du pays, ne sauraient en aucun cas affecter les bonnes relations entre le gouvernement des Etats-Unis et celui de la République Dominicaine, ni les relations d'amitié entre les deux peuples.»

 

Cette déclaration n'est suivie d'aucune explication. Ni l'ambassade des Etats-Unis en République Dominicaine, ni le Département d'Etat américain, n'ont offert des informations sur les raisons qui les ont poussées à annuler les visas, l'un sur un passeport diplomatique et un autre sur un passeport simple, détenus par le docteur Roberto Rosario Marquez.

Les visas annulés de Roberto Rosario

 

Dans le passé les fonctionnaires publiques se voyaient privés de visa sur leurs passeports simples, mais pas sur leurs passeports de service officiel. Comme il n'y a pas d'informations là-dessus, le doute plane. La junte Centrale Electorale a informé officiellement que deux officiels de l'ambassade américaine à Saint-Domingue, ont rendus visite au docteur Rosario dans l'après midi du jeudi et l'ont informé verbalement de la décision d'annuler ses visas. Nous ne savons pas si ces derniers lui ont révélé les causes.

Les personnages impliqués dans des activités illicites, comme le crime organisé, le trafic des narcotiques, la corruption ou la violation des droits humains ont été sanctionné par ce procédé du Département d'Etat américain.  

On se souvient qu'en République Dominicaine, des sénateurs, des députés, des militaires, des policiers de haut rang, ont été dépouillé de leurs visas américains. Parmi ceux-là, on peut citer le sénateur Amable Aristy Castro,  le sénateur Félix Bautista, l'ex-consultant juridique du Pouvoir Exécutif, Guido Gómez Mazara, l'ex-chef de l'Autorité Métropolitaine du Transport, le général Bencosme Candelier.  Il en fut de même pour l'ex-aide de camps d'Hippolito Mejia, le colonel Pedro Julio Goico (Pépé), a qui le visa fut restitué des années après. Guido Gomez Mazara attribua  la cessation de son visa à un conflit personnel qu'il eut avec Hans Hertell, alors ambassadeur des Etats-Unis. Raoul Yzaguirre, ancien ambassadeur américain dans le pays révéla, avant de laisser son poste, la décision de révoquer les visas de plusieurs personnalités bien connus de la société dominicaine, Il déclara :

« C'est par éthique que nous ne révélons pas les noms de ces gens, mais c'est certain que nous avons annulé une grande quantité de visas de ceux qui sont impliqués dans des actes de corruption, de trafic de narcotique, d'homicide et autres délits criminelles ».

Dans le cas du docteur Roberto Rosario Marquez il y a un fait aggravant : Personne n'a sollicité d'explication sur cette information,  comme il est de coutume. C'est une information que Roberto Rosario, lui-même, et la  Junte Electorale ont révélée après que cette décision leur fut annoncée par les deux fonctionnaires du consulat américain.

En novembre 2015, on nous apprenait que le visa du sénateur Felix Batista, Secrétaire du parti PLD et proche collaborateur de l'ex-président Leonel Fernandez, cependant l'information ne fut pas confirmée par l'ambassade américaine. Hipolito Mejia, ex-président de la République avait même réclamé aux américains d'être plus transparents et de révéler les noms de tous les partisans du parti PLD dont les visas avaient été annulés.  

Rosario Marquez a informé aujourd'hui que c'est la consule générale Silvia D.Johnson en personne qui après avoir sollicité un rendez-vous s'est présenté à son bureau le jour même. Elle s'était faite accompagné par un autre personnage qui s'est identifié comme un fonctionnaire du consulat.

Le motif de cette visite était pour lui annoncer la décision du Département d'Etat d'annuler ses documents.

 

Le président de la JCE et l'ambassadeur américain Wally Brewster sous l'?il vigilant de Juan Pablo Duarte.

Agissant immédiatement, le président de la JCE remit aux autorités américaines son passeport diplomatique, (valide jusqu'en 2017) et son passeport ordinaire, (valide jusqu'en 2024), pour y faire mettre une croix et apposer un sceau avec la mention annulé sur ses documents dominicains.  

Acento.com.do está distribuido bajo una Licencia Creative Commons Atribución-NoComercial 4.0 Internacional.

Licencia Creative Commons

 

9 septembre 2016

Lepetitjournal.com/republique-dominicaine

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en République Dominicaine

Buenos Aires Appercu
SOCIÉTÉ

L’épineuse problématique de l’IVG en Amérique latine

En Amérique latine, la légalisation de l'avortement demeure une position marginale. L’avortement clandestin, souvent le seul choix, est responsable d’au moins 10% des décès maternels.

Sur le même sujet