Dimanche 25 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un Chef marocain au Bocuse d’Or Afrique

Par Lepetitjournal Casablanca | Publié le 15/06/2018 à 11:22 | Mis à jour le 15/06/2018 à 11:24
Photo : Crédit DR
Le jeune Chef marocain Aissam Ait Ouakrim, qui officie au Palais Soleiman à Marrakech, sera le seul représentant du Maroc au Bocuse d’or Afrique, cru 2018.

Le jeune Chef marocain Aissam Ait Ouakrim, qui officie au Palais Soleiman à Marrakech, sera le seul représentant du Maroc au Bocuse d’or Afrique, cru 2018.

 

Ces dernières se tiendront à Marrakech le 30 juin 2018 avec la participation de 6 pays africains, dont le Gabon, le Sénégal, le Burkina Faso, l’Algérie, la Tunisie et le Maroc.

 

Déjà honoré d’une Toque d’Or en 2014 et ayant remporté le 1er prix Bocuse d’Or Maroc en 2017, ce jeune prodige des arts culinaires n’a cessé d’être reconnu par ses pairs pour une cuisine mêlant tradition et modernité.

 

Il est le seul espoir national pour décrocher le 1er prix et représenter le Maroc aux finales mondiales du plus beau trophée du monde de la gastronomie.

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Athènes Appercu
SPORT

Morocco Open - Maria Sakkari a remporté son premier titre WTA à Rabat

Maria Sakkari a décroché le premier titre de sa carrière ce samedi 4 mai lors du Morocco Open à Rabat. C’est la première femme grecque à avoir remporté un titre WTA depuis Eleni Daniilidou en 2008.

Que faire à Rabat ?

Les tubes de l’été en France en 2019 

Vous vous sentez has-been car vous ne connaissez plus rien à la musique française ? lepetitjournal.com vous fait une sélection des tubes qui marqueront l’été 2019 en France. 

Vivre à Rabat

Conduire à l’étranger : avez-vous besoin du permis international ?

Expatriation rime avec démarches administratives. Parmi les papiers à emporter dans sa valise, le permis de conduire français est bien souvent indispensable. Mais est-il suffisant ?

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour