Vendredi 22 février 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Policiers tués à Magnanville en 2016: deux hommes en garde à vue

Par AFP | Publié le 12/02/2019 à 12:20 | Mis à jour le 12/02/2019 à 12:20

Deux personnes ont été placées en garde à vue mardi matin dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat jihadiste d'un policier et de sa compagne à Magnanville (Yvelines) en 2016, a-t-on appris de sources concordantes.

Les enquêteurs de la sous-direction de l'antiterrorisme (Sdat) cherchent à vérifier si ces deux suspects âgés de 23 et 36 ans et résidant dans les environs des Mureaux (Yvelines), ont pu renseigner le tueur Larossi Abballa sur ses futures victimes, a indiqué une source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien.

"Il y a une connexion qui se fait", a commenté la source, tout en appelant à la prudence sur l'implication de ces deux hommes dans le meurtre du commandant de police Jean-Baptiste Salvaing et de sa compagne Jessica Schneider, le 13 juin 2016, à leur domicile de Magnanville.

L'officier de police, 42 ans, commandant adjoint du commissariat des Mureaux (Yvelines), et sa compagne, 36 ans, agent administratif du commissariat voisin de Mantes-la-Jolie, avaient été assassinés à coups de couteau par Larossi Abballa, 25 ans, qui sera tué dans l'assaut des forces de l'ordre après avoir revendiqué l'attaque au nom du groupe Etat islamique en direct sur les réseaux sociaux.

Depuis, magistrats et enquêteurs cherchent à comprendre pourquoi ce couple de policiers a été ciblé par Larossi Abballa et qui a pu lui fournir leur adresse.

Trois suspects ont déjà été mis en examen dans cette enquête.

Condamnés en 2013 aux côtés d'Abballa dans une filière afghano-pakistanaise de recrutement au jihad, Charaf Din Aberouz, 31 ans, et Saad Rajraji, 28 ans, sont soupçonnés d'avoir pu lui apporter un soutien logistique. Mais les enquêteurs n'ont pas retenu leur complicité directe dans l'attaque, et ils ont finalement été relâchés sous contrôle judiciaire.

En revanche, ils pensent avoir identifié un possible "deuxième homme": Mohamed Aberouz, 24 ans. Ce frère cadet de Charaf Din Aberouz a été mis en examen pour "complicité d'assassinats terroristes" et écroué.

En avril 2018, six personnes dont une policière avaient été placées en garde à vue dans ce dossier avant d'être relâchées "en l'absence d'éléments suffisamment incriminants à ce stade", avait indiqué une source judiciaire.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat & Vie Pratique

Des milliers d’aspirants expatriés recalés par le Québec

Le ministre québécois de l’immigration vient d’annuler 18.100 demandes d’immigration en attente de traitement. Cette décision vise à mieux adapter la sélection des candidats immigrés aux besoins...

Ma Vie d'Expat

Singapour Appercu

Guillaume Levy-Lambert : Passion et intuition pour l’art

Brillant homme d’affaires dans la banque puis dans la publicité, Guillaume Levy-Lambert est aujourd’hui un homme qui se consacre entièrement à sa passion : l’art. Il est à la fois collectionneur, gale

Expat & Emploi

New York Appercu
MODE

Rencontre avec le fashion designer Cyril Verdavainne

Cyril Verdavainne est fashion designer. Après un passage à Londres et Paris, il vit à New York depuis plus de 20 ans. Il présente sa collection ce week-end au très chic Novus Forum.

Le Mag

São Paulo Appercu
CULTURE

Kobra et Angelica Dass : deux artistes brésiliens tendance à découvrir

Portrait de Eduardo Kobra et Angélica Dass. L’un est un muraliste à São Paulo, l’autre une photographe carioca. À eux deux, ce sont les artistes du moment et leurs œuvres ont dépassé les frontières