Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AUREVOIR – Départ de Carine Bougnague, directrice de l’Alliance Française de Perth

Par Lepetitjournal Perth | Publié le 28/08/2017 à 18:00 | Mis à jour le 26/08/2017 à 23:16

 

Directrice de l'Alliance Française de Perth depuis 4 ans, Carine Bougnague est désormais appelée à d'autres missions. Avant de la laisser partir, votre édition lepetitjournal.com est allé à son rencontre pour lui dire aurevoir et dresser avec elle le bilan de son passage. Rencontre avec une directrice entreprenante et dynamique.

 

Lepetitjournal.com/perth : Comment pourriez-vous résumer vos 4 années à l'Alliance Française de Perth ?Carine BOUGNAGUE : ce n'est pas évident de résumer une telle expérience en quelques mots, mais cela a été pour moi 4 années formidables. Premier poste de directrice d'une Alliance Française, j'ai apprécié l'autonomie que j'avais et découvert la richesse des missions d'un chef d'entreprise : manager une équipe, recruter, faire tourner une structure et la développer ont été pour moi des expériences passionnantes et enrichissantes.

Quel bilan pouvez-vous tirer des actions que vous avez mené au sein de l'Alliance Française de Perth ?
Globalement c'est un bilan plutôt positif. Grâce à nos actions en termes d'organisation et de développement, nous avons inscrit l'Alliance Française comme un opérateur culturel majeur à Perth et réconcilié les deux piliers de notre mission : culture et enseignement. Le développement de nos partenariats culturels locaux, dont le Bonjour Perth Festival, et la création de nouveaux événements comme le festival du film classique et « so frenchy so chic » ont donné une grande visibilité locale pour encourager l'apprentissage de la langue et l'ouverture à la culture de notre pays. Nous sommes devenus un lieu de convergence entre les communautés favorisant les échanges et la compréhension mutuelle. Nous pouvons être fiers aujourd'hui de constater que tant les français que les australiens savent qu'ils ont leur place à l'Alliance Française de Perth. Notre objectif est bien entendu que nos étudiants et membres soient heureux et aient envie de rester à l'Alliance Française et nous constatons effectivement que nos actions ont permis d'évoluer en ce sens.

Quels sont les actions majeures que vous retiendrez de votre passage à l'Alliance Française de Perth ?
Je pense tout d'abord que la reconnaissance en tant que « charity » de notre organisation nous a ouvert de nombreuses opportunités. En définissant ainsi notre mission comme un objectif vertueux pour la communauté, nous avons pu mettre en place des collaborations que nous n'aurions pas pu envisager avant favorisant ainsi notre activité. L'autre point majeur a été la mise en place de deux postes clés : un responsable pédagogique et une responsable événements et communication (de façon pérenne). Ces deux postes nous ont permis une meilleure coordination de nos activités, une efficience accrue, et un enrichissement de notre offre pédagogique et culturelle en accord avec notre stratégie de développement à long terme. C'est en persévérant vers le cap que nous nous sommes fixé que nous sommes arrivés à faire grandir notre activité pourtant organisée sur des échéances à court termes et c'est ça qui me plait.

?
Avez-vous des regrets ?
J'aime lancer des projets et j'ai toujours beaucoup d'idées ? je n'ai pas pu tout mettre en ?uvre malheureusement. Mais si je devais n'en retenir qu'un, mon plus grand regret serait de ne pas avoir trouvé de nouveaux locaux. En effet, l'évolution de notre activité et de notre organisation fait que nous sommes désormais un peu à l'étroit, mais ce n'est pas évident de trouver à Perth des locaux répondant à tous nos critères !

Quelles sont vos plus grandes satisfactions ?
Je dirais d'abord que je suis vraiment contente d'avoir fait changer d'échelle le festival du film français. Arrivée pour le lancement de la 24ème édition, nous avons réussi en 3 éditions à passer de 10.000 à 15.000 spectateurs et je pense que nous pouvons encore faire mieux !
En tant que mère de famille, je suis très contente également d'avoir élargi l'offre de cours enfants qui était très limitées à mon arrivée. Désormais les enfants de tous âges peuvent participer à nos programmes. Enfin, je suis ravie de constater qu'un bon esprit s'est installé au sein de nos équipes. Tout cela a permis de faire évoluer de manière positive le regard des gens sur l'Alliance Française de Perth qui viennent toujours plus nombreux à nos cours ou événements.

A votre avis, quel regard ont les australiens sur la culture française ?
D'une manière générale, la culture française est très appréciée des australiens, et particulièrement en Australie Occidentale de par notre histoire commune. Le cinéma, la gastronomie, la musique, le patrimoine historique, ? ont conquis le capital sympathie des australiens depuis longtemps. Il me semble cependant que leur regard sur notre culture est un peu révolu et basé sur de vieux clichés. Ce qui m'anime c'est justement de pouvoir dépasser ces « stéréotypes » et montrer que la culture française a une autre dimension aujourd'hui en mettant en valeur les innovations françaises dans tous les domaines : art, musique, danse, technologies, ... C'est en portant un message positif sur la France et la culture française que nous montrons que notre pays a certes une histoire, mais aussi un avenir et que nous pouvons créer un engouement pour notre langue et de notre culture.

Quelle sera votre prochaine mission ?
J'ai la chance de lancer l'ouverture de l'Alliance Française d'Amsterdam dès le mois de septembre. C'est un magnifique challenge pour moi ! Je suis très heureuse.

Quels sont vos 3 endroits préférés en Australie Occidentale ?
Les plages d'Espérance, Kalbarri, la côte et les aménagements de plage entre Fremantle et City Beach.

Qu'est-ce qui vous manquera le plus de Perth ?
La lumière, l'espace, le climat, la qualité de vie ?et ce qui ne me manquera pas : les requins ! D'ailleurs un de mes plus grands regrets personnels est de ne pas avoir pu me mettre au surf par peur d'en rencontrer un !

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth, le 29 août 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Perth

Melbourne Appercu

Les différents types de café en Australie

Sous quelle forme buvez-vous votre café? Nouvel arrivant ou envie de bousculer vos habitudes du matin, nous vous proposons un petit guide des cafés disponibles en Australie.

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.