Mardi 19 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONFERENCE - Présentation de l'événement Africa Down Under

Par Lepetitjournal Perth | Publié le 11/09/2017 à 18:00 | Mis à jour le 08/09/2017 à 10:36

La conférence Africa Down Under a été créée pour sensibiliser les compagnies pétrolières australiennes aux ressources et aux mines présentes en Afrique. Depuis 15 ans, la conférence est devenu le plus grand événement africain à l'étranger axé sur les mines. Détails sur cet événement incontournable en collaboration avec la FACCI de Perth.

 

Le programme:

Afin de saisir la complexité des questions minières africaines, le programme ADU (Africa Down Under)organise des discussions approfondies impliquant des experts dans les domaines de la sécurité sur le continent, de l'infrastructure et du financement de projets miniers. L'Afrique est sans aucun doute le plus grand trésor du monde et doit être explorée de manière exhaustive à l'aide de techniques modernes.

La FACCI, la chambre de commerce franco australienne, a tenu un stand lors de l'ADU pour dévoiler le grand potentiel d'investissement - en ce qui concerne les matières premières - des pays d'Afrique Francophone. Plus de 200 entreprises australiennes sont déjà implantées en Afrique, mais seulement 30% d'entre elles sont présentes dans des pays francophones.

La FACCI propose aux compagnies australiennes désireuses de s'établir en Afrique francophone une aide d'un point de vue législatif, linguistique et commercial. Une meilleure compréhension de l'influence Française sur la culture et l'histoire Africaine ne peut que renforcer les développements commerciaux des industries australiennes.

 

Les rencontres:

Lors de cet événement, votre édition de Perth lepetitjournal.com est allé à la rencontre d'entrepreneurs français pour en savoir plus sur les raisons de leur présence et sur leurs projets:

Nous avons rencontré Tony Mazzoleni, spécialiste en business développement chez Dassault Systèmes:

lepetitjournal.com/Perth: pourquoi l'entreprise Dassault est-elle présente à l'événement Africa Downunder ?
Tony Mazzoleni : nous sommes présents pour rencontrer des compagnies d'Australie Occidentale et les intermédiaires français. Dassault cherche à implanter en Australie sa plate-forme 3D expérience GEOLIA, une interface qui fournit des logiciels d'analyse, de simulation et de veille aux entreprises. Ce processeur permet d'évaluer la viabilité économique d'un gisement de minerai.

Votre compagnie s'est-elle déjà développée en Afrique ?
Oui absolument. Le groupe Dassault a établi des relations avec l' Afrique du Sud il y a quatre ans maintenant et tente d'introduire sa plate forme GEOLIA sur le territoire.

De quelle manière la FACCI vous aide-t-elle dans vos procédures avec l'Afrique ?
La Facci nous épaule dans nos relations commerciales avec l'Afrique et l'Australie Occidentale. Elle se charge de toutes les connections géographiques, linguistiques et s'occupe en même temps de la législation des pays africains francophones.

Croyez-vous en l'énergie renouvelable ?
Oui, mais le sujet n'est pas très populaire en ce moment du côté des investisseurs.

 

Et également Benjamin Maslen, directeur de Lassarat Australie:

lepetitjournal.com/Perth: Pouvez-vous présenter brièvement votre entreprise pour ceux qui ne vous connaissent pas ?
Benjamin Maslen
: Lassarat est une entreprise familiale qui existe depuis 1946. Son siège social est situé en Normandie. Elle emploie 1.700 personnes à travers l'Europe, l'Afrique de l'Est, de l'Ouest et l'Australie Occidentale. Nous avons incorporé l'Australie à notre activité en mai 2017. Notre mission est la préparation des surfaces et les traitements anti corrosion. Nous sommes une entreprise de peinture industrielle. Nous collaborons avec des entreprises offshore, d'énergie marines et de structure énergétique.

Quelle est la raison de votre participation à ADU ?
Nous avons des filiales en Afrique de l'Ouest, en Angola, au Congo, au Nigeria, au Gabon, en RDC, en Ouganda et au Mozambique. La majeure partie de notre travail se résume à l'exploitation du pétrole en Afrique. L'exploitation minière serait pour nous une manière de diversifier et d'étendre l'activité de Lassarat. Nous étudions les opportunités qui vont s'ouvrir à nous. Cependant, la compagnie n'est pas en reste ? beaucoup de projets sont en cours pour nos clients de la BHP, de la FMG, de la BP, de Chevron et de Woodside.

Quel est votre principal objectif ?
Lassarat souhaite devenir un nouvel acteur en Australie Occidentale. L'Africa Downunder est un moyen pour nous d'augmenter notre visibilité et de sceller notre présence.

Pour relire l'article et en savoir plus sur Lassarat

 

Pierre GAUTRAND, www.lepetitjournal.com, le 12 septembre 2017

Pour en savoir plus su la conférence
En savoir plus sur les actions de la FACCI

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CULTURE

Musées français à l’étranger : le softpower tricolore

Se développer à l’international, tel est l’enjeu des musées français. Après une ouverture à Malaga, le Centre Pompidou vient d'ouvrir ses portes à Shanghai et à l'art français en Chine. 

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles