Lundi 20 septembre 2021

ABORIGENES - La goutte d’eau qui fait déborder le vase

Par Lepetitjournal Perth | Publié le 23/05/2016 à 04:12 | Mis à jour le 06/01/2018 à 22:21

 

C'est un problème que le gouvernement d'Australie-Occidentale ferait bien de résoudre d'ici peu : l'eau polluée et impropre à la consommation dans plus de 200 communautés aborigènes en Australie Occidentale. 

crédit photo : flickr

Les résidents de plus de 200 communautés aborigènes dans la région exhortent le gouvernement local de régler le problème de l'eau impropre à la consommation dans leurs villages. Plusieurs personnes, notamment des enfants sont mortes à cause des bactéries et des produits chimiques toxiques contenus dans l'eau du robinet. Dans la région de Broome, les taux de nitrates sont tellement élevés que donner cette eau à des bébés pourrait les rendre malade voire les tuer. Patricia Riley, leader d'une communauté aborigène en appelle au gouvernement pour qu'il règle définitivement ce problème. « Nous sommes des êtres humains, pas des animaux » a-t-elle déclarée. En conséquence, les communautés sont de plus en plus dépendantes de l'eau en bouteille que l'Etat leur fournit. 

Le problème n'est pas si récent et le gouvernement est bien au courant de ce qui se passe. L'an dernier, un rapport pointait du doigt ce problème. En un an, le gouvernement n'a pas donné l'impression d'avoir fait beaucoup pour résoudre cette situation. L'eau du robinet est extrêmement toxique pour les bébés à cause des nitrates mais également pour les adultes : le rapport indiquait en effet des taux d'uranium largement au-dessus des normes sanitaires ainsi que dans certaines eaux, la présence de la bactérie E.Coli, bactérie qui avait 43 morts en 2011 en Europe. Même si le nombre de communautés ayant une eau impropre à la consommation diminue : 136 cas entre 2012 et 2014 contre 73 entre 2014 et 2016, ce nombre reste tout de même élevé.  

Pour la députée locale, Anna Cox, une situation identique dans des villes non aborigènes serait tout bonnement intolérable. Alors pourquoi  est-elle tolérée chez les Aborigènes ? Comme souvent ce sont eux qui trinquent pour une situation inacceptable. Par conséquent, le gouvernement d'Australie Occidentale a décidé de distribuer gratuitement de l'eau en bouteille pour les bébés, les plus fragiles face à l'eau du robinet. Cependant, les adultes tentent de profiter de cette eau, ce qui diminue considérablement les réserves d'eau en bouteille. Dans le cas de la communauté du parc Pandanus, 1000 bouteilles ont été livrées par le gouvernement pour faire boire les bébés pendant 8 mois. Au final, les réserves se sont épuisées en deux semaines. Les habitants ayant le choix entre une eau du robinet polluée et une eau saine, ont choisi de préserver leur santé. 

Comment expliquer la pollution de l'eau dans ces régions ? Les infrastructures liées à l'eau dans les régions les plus reculées d'Australie Occidentale sont vieilles et vétustes et nécessitent d'être changées le plus rapidement possible. Pour autant, depuis deux ans, le gouvernement évite le sujet. Cette année, un audit devrait être mis en place pour vérifier et évaluer la viabilité des infrastructures. Pour les associations de protection de l'enfance, cette situation est inadmissible « J'entends des personnes dans les communautés reculées très préoccupées, qui ont des maladies inexpliquées, des ulcères de la bouche et une myriade d'autres maladies » a déclaré un porte-parole. Pour l'instant le gouvernement va continuer de financer les projets existant pendant un an au moins, en attendant les prochaines élections.  

Simon Arrestat, lepetitjournal.com/sydney, lundi 23 mai 2016

 

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet