SEXISME – Audi retire une publicité chinoise

Par Lepetitjournal Pékin | Publié le 20/07/2017 à 14:56 | Mis à jour le 07/01/2018 à 07:30

La scène en question qui a attisé la polémique.

En chine, le constructeur automobile allemand Audi a dû s'excuser puis retirer sa publicité qui mettait en scène une jeune mariée comparée à une voiture d'occasion. Une vidéo qui a choqué la toile, les internautes étaient nombreux à l'accuser de sexisme.

Un scénario indélicat

Diffusée dans les salles de cinéma, à la tv et sur Internet, cette publicité montrait une cérémonie de mariage lorsqu'une belle-mère l'interrompt sèchement pour examiner point par point sa future belle-fille, en scrutant chaque détail physique. Le court-métrage se conclue avec ce message « Une importante décision doit être prise avec soin ».

La publicité très maladroite d'Audi.

Cette publicité un peu maladroite a provoqué un flot massif de réactions sur Weibo, la copie-conforme chinoise de Twitter. Beaucoup d'internautes étaient indignés par l'image renvoyée par cette vidéo commerciale, certains dénoncent une comparaison entre la belle-fille et une tête de bétail, d'autres évoquent une « esclave sexuelle ».

Par le biais d'un communiqué, le géant constructeur Audi a présenté « ses profonds regrets » pour cette publicité qui « ne correspond pas aux valeurs de notre entreprise ». A noter qu'une enquête interne a été ouverte afin d'éviter un nouvel accroc du même genre à l'avenir, selon la firme allemande.

Ce n'est pas la première fois que la Chine rencontre ce cas là. Certaines agences de publicité chinoises diffusent parfois des films qu'elles sont obligées d'enlever après avoir suscité un scandale et l'indignation auprès de l'opinion publique. L'année dernière, une marque de détergents avait dû présenter des excuses après avoir diffusé une vidéo mettant en scène un homme de type africain, enfourné dans une machine à laver et en ressortant sous des traits asiatiques.

Vincent VILLEMER pour www.lepetitjournal.com/Pékin  Jeudi 20 Juillet 2017

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Pékin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Pékin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale