Mercredi 26 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EN VADROUILLE A WUHAN – Escapade à Jingzhou

Par Lepetitjournal Pékin | Publié le 27/10/2013 à 21:10 | Mis à jour le 04/04/2014 à 04:57

 

Pendant la semaine du Golden week, j'ai eu l'occasion de faire une escale dans la ville de Jingzhou. Je vous avoue que nous avions choisi ce point de chute de manière tout à fait arbitraire car, sur la carte, Jingzhou était à mi-chemin de notre destination finale Zhangjiajie. Nous ne connaissions absolument rien de la ville. Eh bien, nous avons tellement aimé notre pause à Jingzhou que nous avons décidé d'y passer à nouveau sur le chemin du retour.

Jingzhou??, une ville à l'histoire ancienne
Jingzhou est une ville de plus de 5 millions d'habitants dans le sud du Hubei, à environ 220 km de Wuhan, sur les bords du Yangtze. La ville possède une histoire ancienne et très riche, les premières traces correspondent à des vestiges de la culture Daxi datant d'au moins 6 000 ans. Elle fut également la capitale du royaume Chu sous les Zhou orientaux entre 770 et 221 Av. J-C. Cette période a laissé de nombreux artéfacts témoignant de sa richesse: objets en bronze, outils pour travailler la soie, instruments de musique? Jingzhou a également été au c?ur de la culture des Trois Royaumes (de l'an 220 à l'an 260) dont subsiste le mur d'enceinte long de plus de 10km qui entoure la veille ville (achevé ensuite sous les Ming).

Explorer Jingzhou
Les vestiges de cette longue et riche histoire sont visibles au musée d'histoire de la ville. Nous avons été agréablement surpris par ce très joli musée, dont les collections sont bien mises en valeurs et les explications systématiquement traduites en anglais. Le musée renferme également une momie incroyablement bien conservée datant du IIème siècle av. JC, qui a la particularité de conserver sa souplesse, son sang, et ses entrailles. L'homme a été trouvé à une centaine de kilomètres de la ville en 1974, et a été découvert avec ses outils, vêtements et de la nourriture, la tourbe entourant la tombe ayant permis cette conservation exceptionnelle. Après avoir visité le musée, je vous conseille d'aller explorer la vieille ville de Jingzhou, ses temples mais surtout son impressionnant mur d'enceinte qui l'entoure. L'idéal est de se rendre à la très animée porte Est (???) et de louer un vélo, tandem ou un quadricycle pour une dizaine de kuais et d'en faire le tour. 1h30 de plaisir garanti ! Le soir rendez vous à dans le district de Shashi vers le croisement de Jianghan Bei lu et de Beijing Zhong lu pour déambuler à travers les étales du marché de nuit.

                                                                                 

                                                                                       Rempart de Jingzhou au niveau de la Porte Nord

Chuwáng ch?m?zhèn, un site archéologique exceptionnel
Il serait dommage d'aller à Jingzhou sans aller visiter le remarquable site funéraire de Chuwáng ch?m?zhèn (???????) à 40km au Nord de la ville. A cet endroit, en 2006, les archéologues ont mis au jour une centaine de sépultures datant de la dynastie Chu (plus de 2300 ans), le plus grand ensemble jamais découvert pour cette période. La tombe principale serait celle de l'un des vingt rois Chu qui ont régné dans la région. Parmi les vestiges découverts à ce jour figurent la plus importante collection de jade de Chine (exposée au musée de Jingzhou), 43 chars et 164 squelettes de chevaux. Et le lieu n'a pas fini de livrer ses secrets car il est encore en cours de fouilles. Un immense bâtiment a été construit autour du site pour le protéger et permettre aux visiteurs de voir les chars et chevaux in situ. Malheureusement les panneaux explicatifs sont uniquement écrits en chinois, il semblerait tout de même qu'il soit possible de payer une visite avec un guide anglophone. Malgré la barrière de la langue, cela ne nous a pas empêché d'être impressionné par l'immensité du site et subjugué par l'exceptionnelle conservation des chars et chevaux. 

 Le site de Chuwáng ch?m?zhèn

Je ne peux que vous recommander la plaisante "petite ville" de Jingzhou, une ville chargée d'histoire qui mériterait d'être plus connue. Elle fera une excellente escapade pour les Wuhannais le temps d'un week-end ou bien une étape intéressante pour tout voyageur désirant se rendre dans la région des Trois-Gorges.
Rendez-vous le mois prochain pour partir avec moi "En vadrouille à Wuhan" !
Vous pouvez retrouver la chronique du mois précédent ici

Emeline Chevallier pour (www.Lepetitjournal.com/Shanghai) Lundi 28 octobre 2013

Informations pratiques

Se rendre à Jingzhou depuis Wuhan :
2 à 3h de route en voiture en passant par l'autoroute G50 (210 km)
1h10 à 2h de voyage en train (au moins un départ par heure de la gare de Hankou, quelques départs de la gare de Wuchang et de Wuhan).
Musée de Jingzhou ?????, 134 Jingzhong lu- ???134? (gratuit, du mardi au dimanche, de 9h à 17h)
Site archéologique Chuwáng ch?m?zhèn ???????, lieu-dit de Xióng Ji?zh?ng??? à Chu?ndiàn?? (entrée 60rmb)

En ce moment à Wuhan

Concert My Own Private Alaska au Vox Livehouse le lundi 28 octobre à 21h
« Lumière / média » : exposition franco-chinoise d'arts numériques, entrée libre le 1er novembre de 18h30 à 22h puis du 2 au 4 novembre de 10h30 à 20h. Rencontre publique avec les 5 artistes français de l'exposition le dimanche 3 de 14h à 17h30. Adresse : Chutian 181, 181 Donghu Lu (en face du Musée des Beaux-arts du Hubei et du Musée de la Province) à Wuchang.

Festival des Vins de Bordeaux et d'Aquitaine de Wuhan, le 2 novembre à l'hôtel Shangri-La. Demandez vos invitations auprès du Bureau de Représentation de la Région Aquitaine (j.quille@aapra.aquitaine.fr / 135 5400 3291)

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Shanghai Appercu
HUMOUR

La Ptite Lu - "Les amis"

Retrouvez dans le Petit Journal Shanghai, une fois par mois, La Ptite Lu, cette jeune Française de Shanghai, qui décrypte sa vie quotidienne en Chine avec humour et tendresse.

Sur le même sujet