Lundi 17 décembre 2018
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La "Charte des valeurs calédoniennes" signée

Par AFP | Publié le 29/07/2018 à 13:53 | Mis à jour le 29/07/2018 à 14:32
Les dirigeants non indépendantistes et indépendantistes de Nouvelle-Calédonie ont signé une "Charte des valeurs calédoniennes"

Les dirigeants non indépendantistes et indépendantistes de Nouvelle-Calédonie ont signé une "Charte des valeurs calédoniennes", à trois mois du référendum sur l'indépendance pour "mettre en évidence ce qui unit", a annoncé vendredi le haut-commisssariat de la République.       

 

Ce document de 7 pages a été signé vendredi dans la soirée à l'issue d'une réunion du "Groupe de dialogue sur le chemin de l'avenir", mis en place à l'initiative du Premier ministre Edouard Philippe.      

Fin mai, deux partis de la droite loyaliste en ont claqué la porte avec fracas, le Rassemblement-LR et les Républicains calédoniens, s'opposant à la teneur des échanges.      

Le texte a été paraphé par le haut-commissaire, Thierry Lataste, le représentant personnel du Premier ministre au sein du groupe de dialogue, François Seners, et sept dirigeants locaux issus de l'Union Calédonienne (FLNKS), du Parti de libération kanak (FLNKS) et de Calédonie ensemble (centre
droit) plus un élu de droite sans étiquette. Ces formations représentent 38 élus sur 54 au Congrès de la Nouvelle-Calédonie.      

"Face à l'échéance" du référendum du 4 novembre, qui pourrait raviver les tensions dans l'archipel, les signataires indiquent que cette charte a pour objectif de "mettre en évidence ce qui rassemble et unit les Calédoniens dans leur diversité".       

Ils reconnaissent en préambule "le droit à l'autodétermination, poteau central" du processus de décolonisation en cours depuis 1998 et le fait que "les convictions sur l'avenir institutionnel demeurent différentes".        

Ils ajoutent cependant que "les Calédoniens partagent un socle de valeurs, issu de leur histoire commune, qui fonde leur volonté de vivre ensemble dans une communauté de destin et dans la paix".        

Dans cette charte, l'attachement aux valeurs "universelles et républicaines", "aux valeurs kanak et océaniennes millénaires" et "aux valeurs chrétiennes dans le respect du principe de laïcité", est affirmé avant une déclinaison des "valeurs, droits et devoirs de la personne et des valeurs et droits politiques, économiques et sociaux".        

La première mouture du texte a été l'objet du 23 mai au 20 juin d'une consultation publique, qui a suscité "plus d'une centaine de contributions" permettant d'enrichir sa version finale.      

Des "précisions et des compléments en matière de droits des femmes, de la place des personnes en situation de handicap, de transparence de la vie publique ou de neutralité des fonctionnaires" ont ainsi été apportées, a indiqué dans un communiqué le haut-commissariat.      

Avant le référendum, une dernière réunion de ce groupe de dialogue,  aura lieu le 10 août.

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet