Mardi 10 décembre 2019
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Brocantissime Alfred Hilgros !

Par Claudia Rizet-Blancher | Publié le 10/06/2018 à 12:05 | Mis à jour le 11/06/2018 à 08:09
brocante Nouméa Nouvelle-Calédonie

Le goût des belles choses, un regard éduqué par une maman styliste, c’est en 2012 qu’Alfred est arrivé à Nouméa où il a ouvert une des dernières brocantes de la capitale. Rencontre avec l’élégance !

 

Lepetitjournal.com Nouvelle-Calédonie : Vous avez ouvert Brocantissimme à votre arrivée en Nouvelle-Calédonie en 2012. Pourquoi ce choix ?

Alfred Hilgros : Je suis né à Paris où j’ai toujours été dans le monde de l’art et où j’ai côtoyé de nombreux amoureux des beaux objets anciens. J’y avais d’ailleurs une société de transports d’œuvres d’art. Je suis d’abord parti à Tahiti, où j’ai entre autre créé un parfum « Eau d’Archipel », que je souhaiterais relancer d’ailleurs.
Je n’avais pas prévu d’ouvrir un commerce en venant ici. En fait, j’étais venu pour travailler dans le commerce de rachat d’or. Au fil des rencontres, du temps, j’ai décidé d’ouvrir une brocante. Ce que j’ai pu faire très vite en me rapprochant de l’Adie.

 

LPJNC: Où trouvez-vous les objets ?

AH : J’ai un réseau et je regarde les petites annonces également, parfois je fais les vide-maisons, les vide-greniers. Les Calédoniens sont très discrets mais ont un goût certain pour les beaux objets et les beaux meubles anciens mais également contemporains.
J’ai de nombreux contacts à Paris qui seraient ravis de pouvoir récupérer certains objets découverts au fil de mes rencontres.

 

LPJNC : Dans quel style êtes-vous spécialisé ?

AH :Je dirais objets du monde, avec une très forte attirance pour la Polynésie Française. Mais de plus en plus je découvre de belles pièces anciennes, héritées et transmises au sein des familles et qui ont un rapport certain avec l’histoire de la Nouvelle-Calédonie.

 

LPJNC : Comment se passe les transactions ?

AH : Je fais du dépôt/vente mais également de l’achat direct pour une revente directe. Cela dépend du montant mais également de la taille de l’objet. Je pense d’ailleurs de plus en plus à trouver un endroit plus grand.

 

La brocante d’Alfred se trouve dans le Moana Center, au Quartier Latin. Décidément ce quartier regorge de boutiques intéressantes. Je vous invite à y aller et même si cette fois-ci vous ne trouvez pas l’objet de vos rêves, vous rencontrerez un homme à l’attitude plus qu’élégante. En tout cas, moi j’y ai trouvé le petit sucrier en verre ciselé des années 60 que je cherchais depuis des lustres !

 

Claudia Rizet-Blancher

Claudia Rizet-Blancher

Directrice éditoriale. Multipotentialiste, Claudia est passionnée par l'humain, le monde de l'enfance, l'écriture, la culture et les nouveaux entrepreneurs.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Enseignement français à l'étranger : le gouvernement dévoile son plan

Le Président Macron a fixé un doublement des effectifs dans les lycées français à l’étranger d’ici 2030. Le gouvernement a détaillé sa stratégie et les moyens prévus pour parvenir à cet objectif élevé

Entreprises d'ici

EMPLOI

Evénement : salon des métiers, de l’emploi et des compétences

Le forum de l’emploi et de la formation change de nom : il s’agit à présent du salon des métiers, de l’emploi et des compétences. Organisé par Les nouvelles calédoniennes, le salon se tiendra le ...

Question santé

Valence Appercu
SANTÉ

Vacances au soleil : les seniors aussi doivent faire attention !

On s’imagine, souvent à tort, que les recommandations liées aux périodes de fortes chaleurs ou de canicule ne concernent que les enfants ou les personnes grabataires dans les maisons de retraite.

Expat Mag

Berlin Appercu
SOCIÉTÉ

La grève générale française vue par la presse allemande

La grève générale du 5 décembre et les contestations du projet de réforme des retraites envisagé par le gouvernement français attise la curiosité de la presse allemande. Petit tour d'horizon.